Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Les partisans de l’euthanasie veulent la mort violente

De Xavier Mirabel à propos des euthanasies à Bayonne :

M "D’après les informations dont nous disposons, il semble que ces personnes qui ont été tuées par le geste euthanasique avaient plutôt le désir de voir leur santé s’améliorer. C’est d’ailleurs pour cette bonne et simple raison qu’elles sont allées à l’hôpital. Voilà qui révèle la logique même de l’euthanasie : ceux qui n’hésitent pas à juger des vies comme indignes d’être vécues ont bien vite fait de passer à l’acte. Qu’il y ait ou non une demande de la personne concernée. Est-ce un paradoxe de voir ceux qui affirment vouloir respecter la liberté venir contrarier cette dernière ? Ou n’est-ce pas plutôt une révélation de leur vraie nature ?

Les apôtres de l’euthanasie revendiquent un mort douce. D’ailleurs, qui voudrait mourir dans la violence ? Pourtant, ces personnes ont été euthanasiées aux urgences, dans une ambiance d’inconfort, d’hyperactivité, de bruit et de lumière qui tranche avec celle qu’on espérerait pour une fin de vie apaisée. Elles ont été euthanasiées au moyen d’une injection de curare, produit qui a pour particularité de paralyser les muscles et en particulier les muscles respiratoires. Pour une mort douce, on pourrait rêver mieux… L’euthanasie n’est pas douce."

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

2 commentaires

  1. Des meurtriers déguisés en médecins, des médesinges.

  2. a propos du curare:C’est un paralysant du système musculaire,et non un anesthésique.Un expérimentateur avait au début de l’utilisation de ce produit demandé à subir vontairement une anésthésie avec curare.Hélas le produit anésthésiant n’a pas marché et le pauvre complètement incapable de crier a du subir toute l’intervention sans calmant.Ce n’est que lorsque l’on a injecté l’andidote du curare qu’il s’est mis à hurler de douleur…Il le raconte dans un livre…Quand on sait que la conscience n’est pas totalement abolie dans les comas,que la sensibilité perdure,c’est une horreur d’injecter ce poison qui empêche toute possiblité de réaction….Horrible mort…!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services