Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Les parents de Vincent Lambert demandent son transfert dans un «centre de soins respectueux»

Jeudi soir, les avocats des parents de Vincent Lambert déposaient un mémoire rassemblant leurs conclusions devant la CEDH afin que son alimentation ne soit pas stoppée et qu'il soit laissé en vie.

D'autre part, dans ce mémoire, ses parents estiment qu'en dépit de son coma dit "pauci-relationel", Vincent Lambert est encore susceptible de profiter de la vie, d'être "levé, habillé et placé dans un fauteuil, et sorti de sa chambre". Dans un entretien accordé à "20 minutes", Madame Lambert précise qu'elle projette de l'emmener passer les vacances d'été dans leur maison familiale de la Drôme.

Dans la conclusion du rapport, les parents de Vincent Lambert estiment que leur fils ne bénéficie pas de soins "normaux" et demandent qu'il soit transféré immédiatement, en attendant la décision de la CEDH, dans un établissement de soins "plus respectueux", car, disent-ils, «Le seul horizon de Vincent, depuis plus d’un an, est le plafond de sa chambre…»

On espère qu'ils seront entendus.

Partager cet article

7 commentaires

  1. Cela semble tellement une évidence ! pourquoi le personnel médical le laisse t-il nuit et jour dans un lit ?? où est le respect de la personne, du patient ?? pour avoir aussi été dans un coma, je suis persuadé que l’environnement,les soins, les proches sont source de mieux, et dans mon cas, la chance d’un réveil. Que Vincent puisse vivre dignement dans un pays des droits de l’Homme, est plus qu’une évidence, Vincent et l’ensemble des malades…

  2. Pour avoir vécu cette situation , j ‘ ai du mal à
    comprendre : pourquoi les parents ne peuvent-ils
    retirer Vincent du système ? C ‘ est ce qu ‘ avait
    fait mon père dans une situation similaire pour
    mon frère .Et mon frère a vécu en famille ses
    dernières années à domicile , avec l ‘ aide
    d ‘ un respirateur électrique , ce dont Vincent ne
    semble pas avoir besoin .Et fort onéreux à
    l ‘ époque , mais ça a changé …
    La nourriture par sonde n ‘ est ni compliquée ni
    onéreuse .

  3. Un scandale.On laisse courir les assassins et
    on tue les innocents. Mais pourquoi s’opposer
    à son transfert ? avec tant d’acharnement.

  4. Pour en avoir parlé avec son avocat, il est clair que Vincent n’a besoin que de très peu d’assistance de machines, pas du tout en fait devant simplement être alimenté, ce qui reste léger. Effectivement il peut sortir et il est certain que retrouver le climat familial est certainement très bénéfique pour l’évolution de son état général. Et oui Jano vous avez raison, l’acharnement n’est pas là où l’on croit. J’admire la dignité de Madame LAMBERT qui nous donne l’exemple d’un mère chrétienne, sans faux-semblants. Continuons à prier sans relâche pour Vincent, pour sa famille, pour sa femme aussi qui est manipulée dans cette histoire. Mais aussi pour ses avocats qui ne ménagent pas leur peine pour le sauver des griffes des tueurs qui prétendent détenir la clef de son bonheur.

  5. Le problème n’est pas tant l’état de Vincent que beaucoup de familles méritantes vivent et partagent de même avec leurs proches de façon parfois plus lourdes.
    Le problème est la faiblesse de son épouse qui ne peut plus le supporter et donc décide de lui prêter un désir de mourir qui n’est pas du tout clairement exprimé (ni passé ni présent)
    Cette femme confond sa propre “libération” de celle de son conjoint, et refuse de mettre le doigt sur sa propre inaptitude à continuer à aimer et accompagner son conjoint dans son handicap !
    Cette lassitude ou épuisement est humain mais ce qui blesse cette épouse c’est que les parents eux sont prêts à tous les sacrifices pour leurs fils (croyants de plus, la leçon est “amère”).
    Ce don total dévalorise son propre amour et la met devant le seul mécanisme psychologiquement viable contre sa culpabilité : prétendre une mise à mort par amour sur le mode délivrance!
    Imaginez si avec ses parents Vincent retrouvait le sourire, voir progressait! Quelle gifle à la face du monde pour cette femme impudique qui se targue d’une pseudo sainteté !
    On peut se demander, dès lors, ce qui va se passer si Vincent est tué (ne changeons pas les mots) par demande de sa femme et quelques cousins et le soutien d’un médecin qui a pris possession de son patient et ne veut pas le confier à d’autres, sans compter les pro euthanasie qui en font presque une question de principe!
    L’après de ses parents dont l’enfant est tué car mal-marié?
    Que fera-ton du corps de cet homme, propriété de sa femme ?
    Deuil impossible…
    Si Vincent est gardé en vie et que ses parents le prennent en charge sa femme fera quoi ? Elle le “zappera” , elle continuera à le voir avec la rancune des parents méfiants craignant une euthanasie par en dessous? Elle demandera le divorce ?
    Et qu’adviendra-t-il si Vincent survit à ses parents ?
    Et qui paye ? La sécurité sociale se dédouanera-telle ? Un nouveau moyen de combler son déficit ? Le calcul sur le coût des pauci-relationnels est-il déjà fait ?
    Tant de sujets bien plus intéressants si on sortait de la polémique ” soin excessif d’une nourriture par sonde…”
    Et que dire si un jour au détour d’un voyage à Lourdes Vincent retrouvait son état antérieur ou si sur les 5 prochaines années un nouveau procédé médical lui redonnait plus de possibilités d’expression comme “le scaphandre et le papillon” qui lui avait une femme vraiment aimante dont on n’a pas assez parlé à mon avis , ce Jean-Dominique Bauby lui était dans son malheur tombé sur le bon numéro, comme un certain Shumi, ou un certain acteur de supermann Christopher Reeve ….
    Dans quelques années leur vie coûteront trop chères et on les “zappera” pour leur rendre service sans doute….
    De quel monde voulons nous? il ne s’agit pas ici de soulager une souffrance physique intolérable mais de considérer qu’une vie “mode légume ou quasi” a du sens…du sens par l’amour qu’on est prêt à lui consacrer..(et non sa vie qu’on va gâcher à accompagner et compatir)
    Quels signes envoyons-nous aux handicapés, aux gros, aux moches, aux déséquilibrés, aux
    débiles, aux “accidentés de la vie”, aux improductifs, à tous ceux dont la vue nous dérangent ou dont les épreuves nous choquent?
    Mon frère s’appelle Vincent…Il me semble que “vincere” veut dire gagner battre, remporter vaincre…
    Que Vincent gagne ce combat qui le dépasse et que les chrétiens prient pour lui et ses proches!

  6. Puisque le Dr Kariger est parti (du moins il devait l’être cet été) qui contraint Vincent Lambert à rester dans cet hôpital maudit ?
    S’il avait bénéficié de soins adaptés (kinésithérapie, autres) son état se serait amélioré.
    Doit-on comprendre que c’est toute une équipe qui désire sa mort et pas seulement son fabuleux médecin.

  7. C’est tout le personnel médical qui est en cause !
    Ils ne donnent pas à un patient des soins normaux et devraient être lourdement sanctionnés.
    Mais pour cela il faudrait un conseil de l’ordre digne de ce nom et non un ramassis de bons à rien et de chiffes molles émasculés et pervertis. Il faudrait faire un grand ménage dans ce gibier de potence et recréer un Conseil de l’Ordre DIGNE DE CE NOM !!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services