Bannière Salon Beige

Partager cet article

Communisme / France : Société

Les origines communistes de la journée de la femme

Lu sur Contrepoints :

F"Ce 8 mars, il n’aura échappé à personne que l’on fête la Journée
internationale de la Femme. Cette Journée s’inscrit, historiquement,
dans la mouvance socialiste révolutionnaire. En effet, l’idée d’une Journée internationale a été lancée en 1910 à Copenhague lors de la 2ème
Conférence de l’Internationale socialiste des femmes
. Le 8 mars 1913,
des manifestations ont lieu en Russie. Le 8 mars 1914, le droit de vote
pour les femmes est réclamé en Allemagne. La Révolution 1917, des femmes
luttent en Russie contre la vie chère. Le 8 mars 1921 est décrété
« journée internationale des femmes » par Lénine
. La fête passe en Chine
en 1924, puis dans les pays de l’Europe de l’est, satellites de l’URSS à
partir de 1947.

[…] À partir de 1960, on quitta progressivement les revendications
sociales pour appréhender la question sexuelle
. […] S’il a fallu attendre les seventies pour avoir une
consécration de la Journée de la femme par l’ONU, ce n’est pas le fruit
du hasard. En effet, les années 70 sont celles qui voient fleurir un peu
partout dans les universités américaines des études sur le « genre » (gender studies).
Appelées initialement « études sur les femmes », puis « études
féministes », les études de genre ont pour objet les rapports
homme-femme sous l’angle social et postulent l’inégalité de ces rapports
au détriment des femmes.

Le mouvement féministe entend donc lutter contre ce qu’elle appelle
la phallocratie, dénonçant le modèle familial traditionnel rejoignant
ainsi les mouvements LBGT (lesbiennes, bisexuel(le)s, gays,
transsexuel(le)s) dont il est l’allié objectif 
: la femme entend avoir
une position indépendante de son rôle de mère et d’épouse, alors que les
LBGT entendent voir d’autres modèles de familles être consacrés.
Aujourd’hui, le genre s’impose comme déconstruction des catégories de
représentation du sexe masculin et féminin et reconstruction sociale de
ces catégories, niant ainsi l’altérité sexuelle. Il s’agit donc d’un mouvement constructiviste
qui entend transformer l’homme (dans son acception de mâle) en
androgyne où les différences homme-femme disparaissent
. Telle est la
grande confusion délibérément opérée par les féministes actuelles :
chaque différence est une discrimination et doit être donc être gommée,
fût-ce par la contrainte légale ! Il s’agit là d’une dictature à peine
larvée qui est devenue en deux décennies le modèle dominant.

Les velléités socialistes de « mariage » pour tous, de la procréation
médicalement assistée (PMA), de l’adoption par tous et de la gestation
pour autrui (GPA) s’inscrivent dans cette mouvance historique, unissant
ainsi pour le coup les socialistes et les mouvements libertaires dont
l’influence au niveau international est prépondérante (voir p.ex. la
consécration du concept de genre par la 4ème Conférence
internationale sur les femmes de Pékin de 1995). […]"

Partager cet article

5 commentaires

  1. Affiches soviétiques plus parlantes ici :
    http://www.xn--pourunecolelibre-hqb.com/2013/03/quebec-taux-de-natalite-en-legere.html
    (plus de femmes à la maison et tous à la garderies)

  2. On peut s’étonner que les champions de l’égalitarisme à tout crin ne s’insurgent pas contre un adjectif totalement sexiste: “lesbienne”.
    Ben alors? et les lesbiens?
    D’ailleurs, on pourrait aussi récriminer contre le sexisme de “jument” et militer en faveur d’unE chevalE.

  3. C’est dans ce genre de journée “pipeau” que l’on voit combien la droite n’est qu’une pseudo-droite complètement INFEODEE à une culture de gauche. Mme Lagarde par exemple, qui se dit de droite, y va de son petit couplet sur les femmes. Mais vous verrez qu’elle ne sera pas en reste aujourd’hui !
    Allez, la pseudo-droite : faites bien les dhimmis devant le marxisme ! Allez…
    Le peuple de France, lui, s’en moque….

  4. Je tolérerai une Journée de la Femme quand il y aura une Journée de l’Homme…Non mais, où sont nos féministes de service et leur combat pour la parité ?

  5. Et la journée de l’oignon.
    Ne savez-vous pas qu’il y a des adorateurs de l’oignon ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services