16 réflexions au sujet de « Les nouvelles cloches de Notre-Dame de Paris »

  1. Krasnouisk

    Très modernes
    Complètement dépouillées
    Aucune symbolique Chrétienne (voire, osons le mot, Catholique); Ah! si! il y a quand même une petite croix… fallait la trouver.
    Bon, tout ceci pour dire que ces cloches sont a l’images de ces bâtiment modernes, froids, vides et impersonnels, que l’on baptise “Église” depuis quelques dizaines d’années. Notre Dame méritait mieux.

  2. C.B.

    Les 9 cloches (8 pour la Tour Nord + un nouveau bourdon pour tenir compagnie au vieil Emmanuel qui a besoin d’être ménagé) sont arrivées largement à temps pour leur voyage traditionnel à Rome par la voie des airs lors de la Semaine Sainte 😉
    Nombreuses informations ici:
    http://www.notredamedeparis2013.com/projets/nouvelle-sonnerie-de-cloches/
    dont leur nom:
    Pour la tour Sud : Marie pour le petit bourdon, en l’honneur de la Vierge Marie. Nom du premier bourdon de Notre-Dame, fondu en 1378.
    Pour la tour Nord et par ordre de taille décroissant :
    Gabriel, en l’honneur de saint Gabriel, qui annonça la naissance de Jésus à la Vierge Marie. La plus grosse cloche de la Tour Nord portait déjà ce prénom au XVe siècle.
    Anne-Geneviève ; en l’honneur de sainte Anne, mère de la Vierge-Marie et de sainte Geneviève, patronne de la Ville de Paris.
    Denis, en l’honneur de saint Denis, premier évêque de Paris, vers 250, et patron du diocèse.
    Marcel, en l’honneur de saint Marcel, neuvième évêque de Paris à la fin du IVe siècle.
    Étienne, en l’honneur de saint Étienne, premier martyr, mais aussi nom de la basilique érigée à partir de 690 à l’emplacement actuel de la cathédrale.
    Benoît-Joseph, en l’honneur du pape Benoît XVI, Joseph Ratzinger pape depuis 2005.
    Maurice, en mémoire de Maurice de Sully, 72e évêque de Paris, de 1160 à 1196, qui fit entreprendre en 1163 les travaux d’édification de la cathédrale actuelle.
    Jean-Marie, en mémoire du Cardinal Jean- Marie Lustiger, 139e archevêque de Paris, de 1981 à 2005.
    Que de bons protecteurs, parmi tous ceux qui sont certainement au boulot en ce moment!

  3. Emmanuel

    Très bien, très bien.
    Mais que deviennent donc les anciennes cloches? Peut-être sont-elles prévues d’arriver à Notre Dame de Riaumont à…. Pâques?
    On espère que ce ne soit pas à la Trinité.
    Ne laissons donc pas les décibels autour de l’arrivée de ces nouvelles cloches à Notre Dame de Paris couvrir le sort des anciennes.

  4. Robert

    Marie, surtout pas SAINTE Marie
    Gabriel, surtout pas ARCHANGE ou SAINT Gabriel
    Anne-Geneviève, surtout pas SAINTE ou SAINTE Geneviève
    Denis, surtout pas SAINT Denis
    Étienne, surtout pas SAINT Étienne
    Cela fera très plaisir aux Réformés et aux chrétiens “de Gauche”. En revanche, beaucoup de saints (et de fidèles, comme nous) doivent rester perplexes… a moins que ce choix ait été fait pour ne pas froisser Jean-Marie, qui a peu de gloire aujourd’hui et n’en laissera pas beaucoup a la postérité?

  5. Caleb

    Sauf que, comme dit Paccard sur son site :
    http://www.paccard.com/fonderie/fr/actus.php?eid=248
    “Le dossier des cloches de Notre-Dame est manifestement un dossier opaque – comme le montre encore l’actualité de ces dernières semaines. Le choix du maître d’oeuvre de scinder le lot cloches en deux et, qui plus est, de confier la réalisation du bourdon Marie à la fonderie hollandaise Eijbouts constitue un non-sens et une véritable insulte au savoir-faire Français…”

  6. Jean Theis

    Jean-Marie ? Quelle idée, une cloche qui n’a même pas de saint protecteur ! C’est un véritable scandale.
    Et que deviennent les anciennes cloches qui sonneraient si allègrement à Riaumont? Pas encore fondues pour les distribuer aux touristes ?

  7. loick

    les cloches de notre dame je les ais vu, elles sont superbes et contrairement à ce que disent certains elles sont des ornements en rapport avec leurs noms comme Étienne qui a une représentation de quelques pierres sur la cloches qui signifie le martyr du saint

Laisser un commentaire