Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Les missionnaires de l’Emmanuel

Lu ici :

"La communauté de l’Emmanuel se veut missionnaire pour cela une fondation, Fidesco se charge de l’envoi et du suivi de volontaires à l’étranger.

Accueillir, former, envoyer et soutenir ceux qui souhaitent partir en mission est le but de cette fondation de la communauté de l’Emmanuel. Éric Barthélemy, son directeur, précise le sens de cette mission : « partir pour se mettre au service de ceux qui en ont besoin, en apportant ses compétences professionnelles, dans une démarche chrétienne comme le demande l’Église ». Ce sont ainsi plus de 100 personnes qui partent essentiellement en Afrique, travailler dans l’éducation, la gestion et la comptabilité, le social et la santé, domaines les plus sensibles, et où le besoin est très grand. D’autres volontaires partent aussi en Asie ou bien en Amérique du Sud, selon les demandes des églises locales et des gouvernements.

ONG reconnue par l’État français, Fidesco finance ses missionnaires par des dotations de l’État, des dons réguliers et par le partenariat qui est demandé aux volontaires sous forme de parrainage. L’argent n’est pas un frein à la mission, le plus important est le souhait de s’y engager pour un, voire deux ans.

Témoignages : ils partent dans quelques semaines

Pauline, 21 ans part en Thaïlande. « Je pars, dit-elle pour donner des cours d’anglais dans un centre d’accueil pour des femmes victimes du tourisme sexuel. C’est le besoin de servir les autres à ce moment de ma vie qui m’a poussé à cet engagement. Vivre avec les autres et témoigner de ma foi en étant à l’écoute et en vivant simplement reste ma ligne de conduite pour cette mission ».

Hugo, 21 ans partira au Cameroun comme enseignant dans un lycée pendant deux ans. « C’était le moment pour moi, dit ce jeune futur ingénieur. N’ayant pas d’engagement pro ou familial, je me suis vite décidé à donner du temps aux autres car l’essentiel est là. Je fais cela dans l’abandon et la confiance soutenue par mes amis et la prière. »"

Partager cet article

3 commentaires

  1. Tous ces petits jeunes feraient mieux de rester en France désert spirituel en voie d’islamisation rampante ; c’est là qu’il faut “mettre sa lampe bien haut” pour qu’elle éclaire !

  2. Rassurez-vous, je suis moi-même membre de la communauté de l’Emmanuel et nous n’oublions pas l’évangélisation au sein de la France, car la forme la plus éminente de compassion, c’est bien d’apporter le Christ à ceux qui ne l’ont pas rencontré ! 🙂 Il s’agit surtout de répondre à un appel particulier. Et leur mission dure au maximum deux ans, ils seront vite de retour chez nous !

  3. à Paul: merci pour ta réponse, petit frère!ça ma dispense de le faire!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services