Bannière Salon Beige

Partager cet article

Religions : L'Islam

Les militants musulmans ne pourront jamais vaincre la culture occidentale

Le prix Nobel de Littérature 2010, l’écrivain péruvien Mario Vargas Llosa, a déclaré samedi :

L "La culture de la liberté continue d’avoir des ennemis, et des ennemis extrêmement dangereux: le communisme a été remplacé par le fondamentalisme islamique comme principal ennemi de la culture de la démocratie dans le monde actuel […] [l’extrémisme islamique] n’est pas aussi fort que l’a été l’Union soviétique, mais c’est un défi parce que des militants fanatiques (sont) convaincus qu’avec la destruction de la culture occidentale et de tout ce qu’elle représente, ils vont gagner le paradis. Le fanatique religieux est extrêmement dangereux, surtout s’il est disposé à sacrifier sa vie au nom du modèle auquel il croit.

L’intégrisme islamique, qui a tué bien plus de musulmans que de païens ou de chrétiens, représente une minorité, et il se fonde sur des convictions politiques et religieuses qui sont tellement anachroniques et incompatibles avec la modernité que jamais ils ne pourront vaincre la culture occidentaleMais nous devons savoir nous défendre, pour ne pas permettre qu’en utilisant les institutions de la liberté, ils s’infiltrent dans nos sociétés et sèment la terreur."

Partager cet article

9 commentaires

  1. « L’intégrisme islamique, (…) représente une minorité »
    C’est avec ce genre de banalisation qu’on présente l’islam sous un bon jour.
    L’islam est un tout : l’islam intégriste n’existe pas : c’est l’islam. Tout musulman finira « intégriste » ou bien il apostasiera.
    Il faut arrêter de faire des petits ensembles avec l’islam : ce n’est pas une religion à la carte : ce n’est PAS une religion d’ailleurs mais un système politique intégral comme le fût le communisme.
    Mais c’est beaucoup plus pervers car en introduisant la notion de Dieu en lui, il permet d’exiger infiniment plus de ses fidèles : difficile de motiver un homme de mourir pour le communisme… mais beaucoup plus facile de le faire pour Dieu…
    A contrario, il est plus facile d’extraire un musulman de l’islam qu’un communisme du socialisme… Le musulman est déjà croyant : il lui suffit de rencontrer le Christ pour se mettre sur les bons rails et là, la raison suffit amplement : il ne « suffit » que de comparer l’islam et le christianisme pour s’en convaincre.
    Prions pour la conversion des musulmans.

  2. Tant que le « mot qui tue » pour certains n’aura pas été prononcé, c’est à dire CHRISTIANISME, les beaux discours et les bonnes intentions des intellectuels même de droite, ne seront que des remparts de papier face à l’islamisation alliée ou « idiot utile » du matérialisme mondialiste.
    De Marine Le Pen,à Vargas Llosa, en passant par tous les autres riposteurs laïques et cie, tous font la même erreur.
    Mais bon ils peuvent encore évoluer. Il faudrait néanmoins qu’ils progressent sans trop tarder!

  3. On attend qu’il soit déchu du Prix.

  4. On comprend maintenant pourquoi M V LLosa a reçu le prix Nobel.

  5. Me voici avec Paul & Mike : pour une fois qu’il y en a un qui nous rassure, soyez gentils de ne pas lui taper dessus. Voyons le verre à moitié plein et non pas à moitié vide. Et c’est déjà le voir à moitié plein que de voir des abrutis fixe à débit constant s’auto-détruire tout seuls. On va pas se plaindre en plus !

  6. D’une grande naïveté l’ami Vargas….

  7. Le dire n’en fait pas une réalité mais un voeu pieux. L’adage « Si tu veux la paix prépare la guerre » me paraît plus sûr !

  8. Le problème est que notre « culture » occidentale n’en est plus une, car détachée de sa finalité. Je laisse à la méditation du lecteur le soin de trouver quelle est cette finalité. AMDG

  9. A condition que l’occident redevienne chrétien !

Publier une réponse