Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Les médias rongés par la haine anti-Pologne

Les médias rongés par la haine anti-Pologne

Les médias français aux ordres du lobby LGBT oublient de faire leur travail :

« La Pologne rongée par la haine anti-LGBT » (La Croix), « Pologne : une gay pride attaquée par des ultranationalistes » (Le Figaro), « Une Marche des fiertés LGBT à Bialystok, bastion nationaliste en Pologne, vire au cauchemar » (Le Monde). Le bilan de ce « cauchemar », ou de ce « pogrom » pour reprendre le terme utilisé par Robert Biedron, le leader du parti LGBTiste Wiosna (Printemps) ? Zéro mort, un adolescent de 14 ans blessé à la clavicule par un hooligan (qui a été arrêté), un autre victime de vol avec menaces, une policière blessée à la jambe, zéro voiture brûlée et zéro vitrine brisée à la Marche des égalités organisée le 20 juillet dernier, pour la première fois dans la ville de Bialystok, dans l’est de la Pologne. Une gay pride qui a effectivement suscité des contre-manifestations nombreuses. Face aux quelques centaines de militants LGBT, des milliers de personnes venues s’y opposer après les provocations anticatholiques et les profanations commises lors d’autres manifestations du même type à Gdansk, Varsovie et Czestochowa (voir Présent du 19 juin).

La contre-manifestation qui a fait du bruit, et qui est à l’origine des violences, c’est celle organisée par des supporters de foot, souvent proches des milieux nationalistes, venus de toute la Pologne pour « défendre la ville contre les pervers », car « tous ont vu leurs homoparades à Varsovie, Gdańsk et Częstochowa où les symboles religieux de la foi chrétienne ont été ouvertement profanés et moqués ». Résultat des courses : quelques heurts avec la police qui protégeait les manifestants et plusieurs dizaines d’arrestation. Puis la gauche en a profité pour lancer sa campagne électorale en organisant, huit jours plus tard à Bialystok, une manifestation contre la haine et la violence, mais apparemment uniquement lorsqu’elles visent les milieux LGBT. […]

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

12 commentaires

  1. On n’est qu’à peine surpris de trouver Le Figaro dans la liste des loups hurlants, c’est dans son ADN d’être dans le sens du vent, quelle que soit sa direction : ce fut un journal très “occupé” pendant la guerre, qui ne cessa de paraître que le 11 novembre 1942 pour reparaître moins de 2 ans après, le 25 août 1944, grâce à l’appui de… Louis Aragon, ce qui explique qu’il doit donner des gages de temps en temps aux maîtres du moment…

  2. Il faut réduire ces LGTB jusqu’au dernier, si on veut survivre; légitime défense!!

  3. Le problème est que les Polonais en étant anti-Russes et pro-OTAN soutiennent les causes dont ils déplorent les conséquences : les pays membres de l’UE et de l’OTAN sont des proies très faciles pour Soros et ses laquais… Ce que nous voyons aussi en Ukraine de Kiev pour les mêmes raisons, alors que bizarrement dans “l’affreuse” Biélorussie pro-Russe voisine il ne se passe rien de tel… Comme par hasard… Dès qu’un pays a des frontières, Soros et sa merde restent à la porte !

  4. la Croix premier journal cité! les catho de gauche seraient ils pro-lgbt ? anti manifestation de la ferveur religieuse des polonais,
    quant à la presse, elle est dans la doxa permanente, et ils s’étonnent d’être de moins en moins acheté par les lecteur ou ignorés par les téléspectateurs.

  5. A quand la même “bonne santé” sociale chez nous, à Paris par exemple?

  6. Le 6 octobre date de la manif anti PMA destructrice de l’homme de la famille de la religion…. il est grand temps de nous y mettre à l’instar de la Pologne trés catholique, trés famille trés traditionnelle….. FACE à ceux qui veulent la destruction de l’homme il faut nous défendre , nous n’avons plus le choix….. comme dit l’article dans la réalité les LGBT n’étaient que quelques centaines, les opposants des milliers…. nous pouvons être des milliers, des centaines de milliers, des millions il en va de notre survie

  7. Josepha , pour être complet , il faudra aussi remettre en cause l IVG sinon DIEU restera sourd à nos demandes , revenir sur l instauration de la rep qui a détruit le trône et l autel. Et hausser le ton.

  8. #jesuislgbtophobe

  9. Manifester ne sert à rien (cf. LMPT de 2013). Il faut aller voter et massivement !

    Mars 2020, élections municipales. Il faut savoir que ce sont majoritairement les élus municipaux qui votent pour la représentation sénatoriale. Voter pour des élus municipaux conservateurs revient donc à favoriser la constitution d’un sénat qui défendra à son tour des valeurs plus familiales et réalistes et, espérons-le, plus conformes à la doctrine chrétienne.

  10. Satan est divisé contre lui-même. Les Polonais sont les pires pro-Yankees de toute l’Europe, et ce sont les mêmes Yankees qui exportent ces miasmes sociétaux LGBTopédiques.

  11. Ces “gay pride” de toutes sortes semblent avoir été admises par les journalistes cités, comme si elles étaient des manifestations “normales” cad acceptables par la majorité des citoyens. Or il n’en est rien: ces défilés écoeurants sont d’importation récente en Europe et je ne vois pas pourquoi ils deviendraient un “droit”, tout comme l’avortement, l’euthanasie et même l’assassinat légal (cf Vincent Lambert) sont en passe de le devenir.

    Le confort matériel et le veau d’or mis au sommet de notre échelle de valeurs sont en train de nous anesthésier. Réveillons-nous! Il est urgentissime de remettre Dieu à sa place dans notre échelle de valeurs: la première. Pour y arriver il faut le dire et le redire sur tous les tons surtout sur les tons qui agacent, comme savent très bien le faire les Polonais. On verra bien sur quel ton se déroulera la manifestation prévue le 6 Octobre, et si ceux dont le métier est de placer très haut le boisseau de la vérité vont continuer à le mettre sous le boisseau au lieu de jeter son éclatante lumière droit dans les yeux des endormis et des détraqués de tout genre comme ils disent. Il est inutile de discuter à l’infini, Dieu par dessus tout (Beethoven dixit).

  12. Correction: le premier boisseau est un flambeau évidemment

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services