Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique / Culture de mort : Euthanasie

Les médecins voulaient “débrancher” la fillette, elle ouvre les yeux !

Encore une incroyable histoire qui montre les dérives éthiques vers lesquelles notre société se dirige :

"Victime d'un entérovirus à la fin du mois de septembre, la petite Marwa a rapidement été placée dans un coma artificiel. Elle était maintenue en vie par un appareil respiratoire depuis le 25 septembre à l'hôpital de La Timone, à Marseille.

«Elle a attrapé un virus qui lui a attaqué le coeur, expliquait récemment le papa de la fillette lors d'une vidéo postée en direct sur Facebook. Son coeur est intact maintenant, mais on a constaté que le virus a attaqué son cerveau, et plus précisément le cervelet. Ca veut dire la partie respiratoire du cerveau, donc Marwa est sous assistante respiratoire.»

Il y a une dizaine de jours, les médecins avaient décidé de débrancher la petite, pensant qu'elle était condamnée. Ils estimaient que le virus qu'elle avait contracté lui avait endommagé de nombreux neurones et organes. Selon ces derniers, la poursuite des soins était assimilable à un acharnement thérapeutique.

En désaccord avec cette décision, le père de la fillette a saisi le tribunal administratif, qui a suspendu l'arrêt des soins dans l'attente d'expertises. Selon un communiqué, le tribunal a prié «l'équipe médicale de poursuivre les soins appropriés» et ordonné «la réalisation d'une expertise médicale sur la situation de la jeune patiente», pour qui une amie du papa a par ailleurs créé une cagnotte.

Le but est de les aider dans les frais juridiques, les frais d'hébergement à Marseille. Mais surtout pour l'avenir si nous serons confrontés aux besoins spécifiques de ma puce, affirme le papa sur une page Facebook créée expressément pour sa fille. Je ne vous oblige à rien, si vous participez merci bcp sinon merci de continuer vos prières pour le rétablissement de ma petite Marwa.» (…)

La petite fille s'est réveillée mardi soir. Son papa a rapidement posté une vidéo sur Facebook, montrant l'enfant le suivre du regard et vraisemblablement réagir à la voix de son père, qui considère cela comme un progrès énorme. La vidéo était accompagnée d'un texte rempli d'espoir, d'amour et de positivité: «Ma Marwa d'amour, tu me manques mon ange. Continue de te battre ma chérie, je t'aime trop».

«Elle ouvre et ferme un oeil, se réjouit-il. Son traitement se poursuit, mais on constate chaque jour des progrès, et ça nous donne beaucoup d'espoir. Quand je lui parle, elle entend ma voix, elle réagit, parfois même elle sourit.»

Partager cet article

7 commentaires

  1. Il faudrait peut etre que les médecins se tournent vers un diagnostic de la maladie de Lyme qui provoque des infections virales et bacteriennes migrantes quand le spyrotheque borelia s’est dans la deuxieme phase de la maladie enkysté en sous marin dans le corps hote.

  2. Confions tous les enfants voués à la mort par le milieu médical à l’intercession de Jérôme Lejeune. Nul doute que nous obtiendrons des miracles et que ce savant médecin sera bientôt porté sur les autels.

  3. Cela pose beaucoup de question sur la formation du monde médical.

  4. Doit-on débrancher la France ? Car non seulement elle se laisse dépouiller de tout le monde mais en plus elle n’a plus aucune dignité.
    Petit exemple de ses médias qui refuse d’inviter le parti UPR qui mérite qu’on l’écoute et cherche à sauver la France mais par contre passe ce genre de personnes :
    Dans l’émission “c’est mon choix” un homosexuel fait sa demande de mariage sur le plateau juste après avoir annoncé qu’il avait fait l’amour sur l’autel d’une église avec son compagnon qu’il demande en mariage :
    http://www.dailymotion.com/video/x52wy24_c-est-mon-choix-il-demande-son-compagnon-en-mariage-sur-le-plateau-de-l-emission-video_tv
    Ce genre de passages peut très bien être coupé. Il y a donc une volonté antichrétienne et satanique qui règne dans ces médias. Dans les messes noires, on fait justement ce genre d'”amour” sur un autel consacré. Et les gens qui applaudissent sont complices, ils auraient dû faire l’inverse et s’indigner.

  5. En lisant tous ces témoignages de personnes sauvées “in extremis”, je mesure le nombre de malades en état d’amélioration, massacrés par un corps médical plus assassin que soigneur.
    Elle est belle la médecine française.
    Comme le disait un ancien de ma commune, quand je vois approcher des “blouses blanches” je saisis mon fusil de chasse.

  6. Ne confondons pas tout svp… Êtes vous deja passé en réanimation pediatrique? J’y ai fait un stage dans le cadre de mes études de medecine, assisté à des décisions aussi tristes qu’une limitation des soins, et je vous assure que cela est bien fait, et non à la légère. A l’inverse si la petite etait maintenue 1 an dans une telle situation, trouveriez vous cela éthique?
    J’apprécie enormement votre blog, mais concernant les sujets ethiques-medecine, ne soyez pas si obtu (je repense a un post qui concernait le don d’organe, qui est encouragé par l’Eglise, contrairement à ce que vous disiez)

  7. Bonsoir à vous, je suis d’accord avec Pierredulac, attention en ayant été aussi dans des services de réanimations dans le cadre de stage de médecine, il est très difficile pour un médecin de prendre une décision de limitation de soins curatif.
    En éthique et en médecine, nous ne sommes pas tenus a des moyens exceptionnel. (Schumarer par exemple : exemple typique d’acharnement thérapeutique)
    Le plus dur est de savoir ou est la limite entre acharnement thérapeutique et soins juste.
    Je ne pense pas que les médecins soit plus assassin que soigneur… Pour cette petite fille les médecins ont sans doute pensé avoir fait le maximum. Beaucoup font de leur mieux, et on ne peut pas prévoir l’avenir.
    Je suis très content pour cette petite fille et ce père, cette petite fille a été sauvé par son père et les médecins…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services