Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Les magouilles d’Alain Juppé avec François Bayrou

Lu dans Minute :

J"L’ancien premier ministre et maire de Bordeaux, qui avait misé sur la défaite de Nicolas Sarkozy pour se poser en leader d’une opposition « modérée » après la « dérive droitière » du président sortant, a compris, mais trop tard, qu’il était la première victime de ses basses manoeuvres politiciennes. Lundi matin, Alain Juppé a annoncé le retrait de sa candidature aux élections législatives dans la deuxième circonscription de la Gironde pour se consacrer « à sa tâche municipale ». […] En réalité, Juppé se replie sur son pré carré – la municipalité – pour essayer de le sauver en 2014, ce qui ne sera pas une mince affaire dans la mesure où François Hollande a obtenu plus de 57% des voix sur l’ensemble de la ville de Bordeaux. Et il fuit sa circonscription après que le candidat socialiste y a recueilli 59,41% des suffrages!

Or, ce qu’il y a de drôle dans cette affaire, c’est que Alain Juppé ne peut s’en prendre qu’à lui-même et à ses magouilles avec le Modem – avec lequel il dirige Bordeaux et avec lequel il aurait voulu diriger la France.

Lorsque, au lendemain du débat télévisé de l’entre-deux-tours, François Bayrou a annoncé qu’il voterait pour François Hollande au second tour, certains, à l’UMP, y ont vu la patte traîtresse… d’Alain Juppé. Un coup de Jarnac qui aurait été fomenté de concert entre les deux hommes pour flinguer Nicolas Sarkozy – comme Juppé avait aidé Chirac à abattre Giscard en 1981 – sans que Juppé puisse être formellement incriminé…

« Minute » peut aussi révéler que l’an dernier, cherchant la fenêtre de tir qui lui permettrait de se porter candidat à la présidence de la République en lieu et place de Nicolas Sarkozy, Alain Juppé avait conclu un accord avec François Bayrou. Dans cette hypothèse, Bayrou aurait retiré à son profit sa candidature à la présidence de la République moyennant l’assurance de devenir son premier ministre…

Ce que le maire de Bordeaux n’a pas mesuré, c’est l’impact de la prise de position de Bayrou entre les deux tours sur l’électorat bordelais en général et sur celui de la deuxième circonscription en particulier. Au premier tour, Marine Le Pen n’a rien pesé dans celle-ci: environ 7% des voix, tandis que Bayrou dépassait 11%. Au vu des résultats, on s’attendait alors à un score pour Hollande de l’ordre de 54%, ce qui restait jouable pour Juppé eu égard à son poids personnel. Mais les électeurs centristes ont suivi massivement l’appel de Bayrou… Et celui-ci ne pouvant décemment plus voler au secours de son ami et comparse pour les législatives, Alain Juppé n’avait dès lors aucune chance d’être élu à l’Assemblée nationale. […]"

Partager cet article

10 commentaires

  1. Le retrait définitif d’Alain Juppé de la vie politique nous apporterait un peu d’air frais. A la retraite il ne sera pas à plaindre, car il continuera paisiblement à cumuler les pensions. Je me souviens de ses premières actions comme premier ministre de Chirac: 1° se faire élire président du parti politique (RPR?) 2° se faire élire maire de Bordeaux 3° augmenter les impôts et prélèvements sociaux de 120 milliards (je ne suis pas sûr du chiffre mais c’était énorme). Voilà comment il a servi la France! Je passe sous silence sa condamnation par la justice!

  2. Alain Louppé, le meilleur d’entre nous. Meilleur looser, alors.

  3. Malheureusement, il n’y a personne pour chasser ces pitoyables “marchands” du temple de la république… Il est vrai que les “agioteurs” partis, il ne resterai pas grand monde.

  4. je ne partage pas la conclusion de l’article : ce n’est pas parce que Hollande a obtenu 59% dans cette circonscription qu’elle est perdue pour la droite, comme d’ailleurs la plupart des circonscriptions : quand le vote centriste a massivement soutenu le candidat de gauche, il est clair que le résultat est potentiellement mouvant, comme le rappelle au demeurant le post du Salon Beige sur les raisons d’espérer une défaite de Hollande aux législatives : sa victoire est davantage une défaite personnelle de Sarkozy qu’une adhésion au programme socialo-communiste. Quand les Français réaliseront que Merkel ne cèdera rien et que son programme en opposition totale aux points non négociables, ille fait, ils sortiront peut-être de leur vote protestaire qui a donné à nouveau l’ELysée à une gauche minoritaire en voix…

  5. Depuis le début, avec sa politique en faveur des salafistes au Maghreb, nous soutenons que le “mahométan” Juppé poignarde la France….

  6. @jejomau
    En parfait accord avec votre commentaire et le complète en disant qu’on échappe au pire avec le retrait du traître Juppé car avec l’autre va en guerre de B H L ,ils poussaient Sarkozy à faire la guerre à la Syrie puis à l’Iran.Juppé n’avait d’ailleurs pas hésité à faire falsifier les rapports de l’ambassadeur de France en Syrie pour que la France intervienne militairement.
    Cet individu doit disparaître de la scéne politique une fois pour toute.

  7. Le république des copains…
    Où l’on va assister à des léchages de bottes sans précédent.

  8. surtout que sarkosy n’est pas parti definitivement,malgres ses declarations d’avant scrutin
    la défaite a ete moins lourde que prevue
    on peu faire le paris que dans les mois qui suivent il y aura des comités “nicolas revient”

  9. “Nicolas reviens”, c’est possible, mais Juppé dégage et Bayrou itou, c’est un vrai “petit bonheur” ( pour les auditeurs de Radio Notre Dame)

  10. Juppé ne reviendra pas à l’Assemblée Nationale. C’est une bonne nouvelle. De surcroît, il pourrait ne pas être réélu maire de Bordeaux, ce qui serait encore une meilleure nouvelle.
    La retraite définitive pour ce triste sire, voilà ce qu’il y aurait de mieux !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services