Les loups sont déjà là et cherchent à diviser

Ainsi que le constate Benoît-et-moi :

"Si l'on suit les medias (j'inclus dans ce mot les blogs, y compris
cathos), avant Benoît XVI, il y a eu le pape géant, le pape
charismatique, le pape voyageur, le pape du geste: Jean-Paul II. Après
Benoît, nous avons le pape humble, le pape simple, le pape ami des
pauvres, le pape "cool", qui va enfin dépoussiérer le "Vatican", voire
nettoyer "les écuries d'Augias" de la Curie. Et même (dixit Patrice de
Plunkett
) "décaper le rituel et appeler à une foi exigeante". Plus encore, on lit sous des plumes dont la papophilie ne pouvait jusqu'à présent pas être mise en doute: "Avec notre pape François, l'Evangile est de retour".

Entre
les deux, un petit Pape étriqué, un pape bling-bling (entendu ce matin)
une sorte de trou noir dans l'histoire de l'Eglise, à oublier très
vite. L'Evangile, connais pas. La foi exigeante, connais pas. La
purification, connais pas. J'hallucine.

Une fois de plus, il convient de le répéter, le pape François n'y est pour rien [le nouveau pape a encore rendu hommage à son prédécesseur, NDMJ]. Mais je regrette infiniment que, parmi les catholiques, il y en ait qui se laissent abuser par cette manoeuvre de division. Va-t-on laisser se propager cette infamie sans réagir?"

A propos de la curie romaine, le cardinal Bergoglio déclarait en février 2012 (au moment de Vatileaks):

"Je la vois comme un corps qui rend un service, un organisme qui
m'aide et me sert. Parfois, des nouvelles négatives nous arrivent, mais
elles sont souvent exagérées et manipulées pour répandre le scandale.

Les journalistes risquent parfois de devenir malade de coprophilie
(i.e. attirance morbide pour les excréments!) et de fomenter ainsi la
coprophagie: ce qui est un péché qui entache tous les hommes et les
femmes, c'est la tendance à se focaliser sur les aspects négatifs plutôt
que les aspects positifs.
La curie romaine a ses mauvais côtés ,
mais je pense que l'accent est trop mis sur les aspects négatifs et pas
assez sur la sainteté des nombreux consacrés et laïcs qui y travaillent."

21 réflexions au sujet de « Les loups sont déjà là et cherchent à diviser »

  1. clementime

    “Ne cédons pas au pessimisme et à l’amertume que le Diable nous offre chaque jour, ni au découragement. ” Pape François
    C’est un choix. Il est difficile à faire chaque jour, mais il relève de notre devoir, de notre foi, de notre joie et de notre amour à suivre le Christ. Prions les uns pour les autres, pour avoir chaque jour la force de pas céder.
    Puisse chacun des lecteurs du SB commencer par méditer cette phrase, avant d’écrire un commentaire…

  2. Capucine

    Merci pour votre article que je trouve remarquable et que j’approuve entièrement.
    C’est très douloureux que des Catholiques se laissent si facilement abuser. Attention le plus grand diviseur est SATAN lui-même !!!!
    Allons réagissez tout de même !!!! et priez,
    Oui priez pour François, notre Pape Bien-Aimé.

  3. jejomau

    Il n’y a qu’à porter plainte pour calomnie ou diffamation en réclamant des sous.
    Les cathos se sont trop longtemps laissé faire !
    Il faut les bousiller partout, en tout, et sur tout les domaines : qu’on les écrase de plaintes et qu’on fasse couler leurs journaux !

  4. Thibaud

    J’ai vu circuler sur Facebook par exemple un montage photo qui montre Jean-Paul II comme le Pape de l’Espérance, Benoît XVI comme celui de la Foi et François comme celui de la Charité. Ca part sans aucun doute d’un bon sentiment d’essayer ainsi d’associer nos 3 derniers Papes aux 3 vertus théologales, mais en y réfléchissant un tout petit peu c’est sans doute pas une très bonne idée : on pourrait être tenté de reprocher à Jean-Paul II de ne pas avoir assez parlé de la Foi et à Benoît XVI d’avoir négligé l’Espérance, et à tous deux d’avoir négligé la Charité, ce qui seraient évidemment des accusations absurdes. De même il serait inquiétant de penser (voire même, mais je n’ose le croire, d’espérer) que François négligera l’Espérance et la Foi. A cette idée grotesque, François a d’ailleurs répondu dès sa première homélie, centrée complètement sur la Foi au Christ crucifié et l’Espérance exigeante passant par la Croix du Christ.

  5. Maïe

    S’il vous plait Béatrice et Teresa, ne perdez pas patience. Persévérez dans la voie que vous avez choisie. Grâce à vous, nous sommes nombreux à ne plus tomber dans les panneaux ni à foncer bille en tête lorsque voisins ou collègues, amis ou parents nous débinent le pape méchamment. Nous avons maintenant des arguments et en plus vous nous apprenez la tendresse, pas seulement l’intelligence des choses, mais la tendresse. C’est très important parce que les intelligences ont été dressées contre l’Eglise et le pape, mais les coeurs se laissent encore toucher.
    Encore faut-il que nous ne perdions pas patience avant d’avoir réussi à les interpeller.
    C’est cela que vous nous apportez tant votre affection pour Benoît XVI est directe et sans complexe.
    Je sais bien que mes propos peuvent sembler étranges, mais je ne suis certainement pas seule à vous percevoir ainsi.
    En espérant que vous viendrez lire les commentaires du Salon beige, parce que je n’ai pas trouvé le contact sur votre site.
    Et puis, laissez tisser le mérinos, c’est ce qu’il fait de mieux, le pauvre !

  6. Catho

    La division est l’arme du démon. Les media cherchent à diviser les trois papes et donc diviser les catholiques. Ceux qui tombent dans ce piège ridicule ont des oreilles et n’entendent pas, ont des yeux et ne voient pas.
    Une autre tendance est de faire du nouveau Pape un gauchiste – les media n’ont qu’un mot à la bouche parlant de lui : la pauvreté ! ok, c’était un problème à traiter lors de son épiscopat,il s’y est attaqué, mais aujourd’hui il est Pape et à ce jour, depuis avant hier il n’a fait que prier (Pater, Ave) et rappeler le Christ à mettre au centre. A aucun moment des questions socialisantes -pauvreté etc n’ont été évoquées. S’il cherche à faire les économies, il ne le claironne pas non plus, il agit. Les journalistes feraient mieux de suivre son exemple sur la non dépense et se taire.

  7. houps

    Mais pourquoi prêter l ‘ oreille à toutes ces calomnies?
    Les gens le veulent bien aussi.
    C ‘ est notre paresse, notre avidité de ragots , et notre curiosité malsaine qui donne tant de puissance à cette presse nauséabonde
    On a notre part de responsabilité

  8. ysengrin

    “Réfléchissant aux dysfonctionnements de gouvernement qu’il rencontrait, Benoît XVI avait eu l’extrême humilité de reconnaître que ce pouvait être lui l’obstacle au changement, trop âgé et fatigué, devenu une « pierre sur laquelle on trébuche » comme il l’avait dit dans son homélie du 29 juin 2012, en jouant sur les deux sens du mot Pierre. ”
    Tiré du journal “La Croix”, qui exulte, bien sûr. Voilà comment ils voient Benoit XVI : Un obstacle…
    et la conclusion :
    “Avec François, on voit que cette évolution ouvre de nouvelles perspectives en matière de gouvernance et de relations avec les autres confessions chrétiennes. Mercredi soir, l’Église catholique a pris le chemin du large.”
    Il mène où, le chemin du large ? Je ne suis pas rassuré…
    Quant à P. de Plunkett, ignorez cet espèce de faux-jeton, qui après avoir fait toute sa carrière grâce au système libéral, et en avoir très largement profité (PDG du Figaro-Magazine notamment), crache tant qu’il peut sur la main qui l’a nourri, et se découvre une vocation “catholique” sur le tard. Laissons ce rougeaud-verdâtro-mystico-dingos là où il est, se prendre pour saint Martin parce qu’il donne une vielle culotte de temps à autres aux pauvres de sa paroisse, et qui abhorre la messe de saint Pie V, parce qu’il devait s’agenouiller et qu’il salissait ses fins costumes et souliers, désagréments heureusement absents du nouveau rite !

  9. Thibaud

    Chère aleks : vous vous trompez ce fil de commentaire n’est pas dédié à des commentaires négatifs sur François, mais à des commentaires négatifs sur les gens qui utilisent pour l’heure François comme étendard involontaire de leurs fantasmes personnels.

  10. aleks

    à Thibaud : mon propos concerne les “diviseurs” médiatiques. A l’époque, JP II n’était pas du tout aimé par les médias grand public (le préservatif, le sida, l’avortement etc…)et cela me faisait de la peine car mes collègues répétaient les mêmes bêtises qu’ils avaient entendu à la télé. Aujourd’hui les mêmes médias trouvent des vertus diverses à JPII. De la même manière les médias qui rancontent n’importe quoi sur le nouveau Pape, vont raconter l’inverse après son décès. Bref, il ne reste plus qu’à se boucher les oreilles et aller s’informer ailleurs que sur TF1 ou sur France II.

  11. Veilleur de l'Aube

    “Et même (dixit Patrice de Plunkett) “décaper le rituel et appeler à une foi exigeante”. ”
    La Bête janséniste, la Bête janséniste immonde, pointe là le bout de son museau.
    Les vieilles lunes de Satan ne meurent jamais entièrement.

  12. Michèle

    Plunkett et consort sont des sacs à venin, et même à autre chose si l’on en croit le pape François…Si ces gens là sont catholiques, le Salon beige est islamiste!
    Bouchons-nous le nez et les oreilles, et passons notre chemin, en sachant qu’ils rendront compte de leurs propos et de leur morgue méchante.

  13. Judith

    Dans mon milieu professionnel, pendant le conclave, malgré ma prière pour rester en paix, j’ai fini par envoyer promener une personne à cause de ses propos sur la Curie, les papes, les prêtres… d’autant que la plupart est loin de l’Église. Oui, pourquoi s’intéresser tant à ce conclave ? Et je leur ai dit qu’ils trépignaient de ne plus avoir une proie à déchirer.

  14. Soleo23

    Pourquoi et de quel droit, vouloir critiquer un pape ? Credo in Spiritu Sancto. Que fait-on de l’action du Saint-esprit ? Il suffit d’imaginer la charge qui pèse sur ses épaules et qu’il assume en tant que chef spirituel de tous les chrétiens du monde. Quelle modestie cela devrait inspirer à ses détracteurs ! Personne n’est à même de juger du comportement du pape qui sait mieux que quiconque ce dont le Seigneur l’a chargé.
    Taisons-nous ! Ecoutons-le ! Aimons-le ! Prions pour lui ! Amen

Laisser un commentaire