Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Les LGBT chez les gendarmes

Voilà l'article publié récemment sur le site de communication interne de la gendarmerie nationale :

"Chaque année, le 17 mai marque la journée mondiale de lutte contre l'homophobie. En 2014, une première action de sensibilisation avait été organisée à cette occasion dans les murs de la DGGN à Issy-les-Moulineaux par l'association Flag ! Cette association est engagée depuis plus de 10 ans dans la lutte contre toutes les formes d'exclusion, de discrimination, de sexisme et d'injustice fondées sur l'orientation sexuelle ou l'identité de genre au sein de la gendarmerie et de la police nationales.

En 2015, pour marquer à nouveau cette journée mondiale de lutte contre l'homophobie, deux membres de l'association sont présents, le 18 mai, à l'école de gendarmerie de Rochefort afin d'aller à la rencontre des personnels. Leur action vise à les sensibiliser sur les injustices qui peuvent être subies, en raison de leur orientation sexuelle, par les membres des forces de sécurité intérieure ou par les victimes venant déposer plainte pour des infractions aggravées par des circonstances liées à leur orientation sexuelle.

Dans le droit fil du dispositif de lutte contre les harcèlements, discriminations et violences dont la mise en place a été décidée par le directeur général, il est rappelé qu'aucune discrimination liée à l'orientation ou à l'identité sexuelle des personnes ne peut être acceptée dans les rangs des unités, ces actes pouvant conduire à des situations d'isolement et de mal-être professionnels, à l'issue parfois dramatique.

L'association Flag ! édite plusieurs documents visant à lutter contre l'homophobie au sein des forces de l'ordre ainsi qu'à aider les enquêteurs dans leur lutte contre ce phénomène. Ils sont disponibles sur le site internet de l'association : http://flag-asso.fr/?cat=35."

En utilisant le lien, le lecteur (gendarme qui n'a rien demandé concernant la norme sexuelle à suivre) atterrit sur le site de l'association Flag ! où articles partisans fleurissent. Sans juger sa politique de lutte contre les discriminations, on peut s'étonner de voir cette administration faire intervenir une telle association dont l'objectif de propagande est largement connu en tant qu'acteur de la sphère lgbtiste. Une telle campagne au profit des membres de Flag ! donne une tribune et par conséquent un statut particulier à tout gendarme LGBT qui pourra, dès qu'une notation ou une mutation ne lui conviendra pas, se dire victime d'une discrimination et faire réviser par une hiérarchie timorée la décision incriminée. Le but recherché est au final de diffuser la pensée et la pratique homosexuelles en faisant croire que les adhérents à une telle culture sont légion dans les rangs de la gendarmerie, d'où le genre d'appel à témoins diffusé sur le site de l'association Flag ! dans la rubrique « Actions de prévention » :

« Dans le cadre de la poursuite de ses actions de prévention et de sensibilisation aux LGBT-phobies au sein de l’institution Gendarmerie, Flag ! souhaite réaliser, en partenariat et avec le soutien logistique de la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale, un documentaire recueillant la parole des gendarmes de tous grades sur la perception de l’homophobie et de la transphobie en interne, de l’entrée dans l’institution à la vie quotidienne en unité, tout au long de la carrière.

Nous ne recherchons pas exclusivement de témoignage de gendarmes victimes mais plus largement de gendarmes acceptant d’exprimer la façon dont ils ont géré au quotidien, dans leur brigade ou leur unité, leur orientation sexuelle ou leur identité de genre. » 

Cet appel démontre, par ailleurs, la volonté de ses auteurs à créer un esprit de culpabilité et de malaise parmi la majorité des gendarmes puisque les discriminations sont tellement peu présentes qu'on s'assure d'avoir des témoignages en invitant à s'exprimer les témoins non victimes. Enfin, quel étonnement de voir une administration, normalement au fait du droit, se faire dicter son action pénale par une association de droit privé.

Partager cet article

10 commentaires

  1. A quand des cathos à Rochefort ?
    Je ne mets pas les LGBT au niveau des cathos, je crois que les LGBT n’ont rien à faire à Rochefort.
    Comment la gendarmerie peut elle autoriser une pareille infamie ?

  2. @ moskva
    « Comment la gendarmerie peut elle autoriser une pareille infamie ? »
    On ne récolte que ce que l’on sème. En acceptant tout de la hiérarchie et des politiques, ils ont abdiqué depuis longtemps les valeurs de l’honneur et de la vérité.
    Il est donc normal que de déchéance en déchéance, ils descendent toujours plus bas.
    Ce n’est d’ailleurs qu’une étape de plus. Mais pas la dernière.
    La dernière sera sans doute quand ils seront les gardiens des camps où l’on enfermera les opposants républicains.
    Ils obéiront comme ils obéissent toujours… car c’était les ordres mon général…
    L’embêtant est qu’à la Libération, la jurisprudence de Nuremberg les desserviront.

  3. Un homosexuel est avant tout une victime d’adultes ! Mais tous les déviants ne le sont-ils pas ?
    Il est bon de le rappeler dans toutes les institutions étatiques. Par contre la pratique de ces déviances doit être interdite !
    Autrement il deviendra impossible à un gendarme d’arrêter un prof aux mains baladeuses ! Un sadique qui aurait étouffé sa victime revêtue d’une combinaison en latex du type de celles utilisées par les amateurs de jeux érotiques sado-masochistes.(comme l’affaire du banquier Édouard Stern, ) etc…
    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89douard_Stern

  4. J’en ai vraiment assez que vous crachiez sur la Gendarmerie. Certes tout le monde n’est pas parfait mais quand vous critiquez l’Arme (“car c’était les ordres mon général”, un simple exemple), ce sont des hommes que vous critiquez. Et je me sens offenser par vos propos. Quelques exeptions ne font pas un Corps. Si ces exeptions ne sont pas capable d’avoir un jugement critique, tant pis pour eux. Mais ne généralisez pas. Mon grand-père était gendarme en Normandie durant la guerre, et il occupait ses nuits à réceptionner les parachutages.
    La Gendarmerie ne sème rien. Ceux qui commandent, par contre…
    Je vous conseille de lire “les chroniques de la Forteresse du ciel” (tome 1, 2, et 3).

  5. @ gendarme,
    Tant mieux si vous êtes offensé… C’est qu’il vous reste sans doute quelque chose contrairement à vos collègues.
    Ces derniers ne sont pas l’exception mais bien la majorité. Alors, soit c’est inexact et un minuscule troupeau salit l’Arme et auquel cas vous êtes coupable de ne pas faire le nettoyage… Soit ils sont majoritaires et alors l’Arme est effectivement salie.

  6. L’article omets juste une précision. L’association Flag, va-t-elle dans les murs de la gendarmerie dispenser des cours de danse du ventre, de telle façon que les gendarmes puissent lors d’intervention de maintien de l’ordre charmer leur public par un déhanchement sensuel?

  7. “La tac-tac-tique du gendarme c’est d’être toujours là quand on ne l’attend pas…”
    j’avoue que je ne les attendais pas là!

  8. gendarme
    Vous êtes offensé, peut me chaut.
    La dernière fois, un CRS pleurnichait sur ce blog.
    Vous vous plaignez mais les blogueurs ne font que citer des faits, non des sentiments ou des opinions.
    Ce n’est pas de notre faute si vous avez réussi par votre balourdise à vous mettre à dos la seule population qui vous estimait autrefois.
    Rassurez vous, c’est définitivement terminé.
    Nous vous avons vu à l’oeuvre lors des manifestations de la LMPT.
    Vous êtes disqualifiés.
    Le nombre de vos erreurs de discernement est consternant et votre façon de molester des gens pacifiques inacceptable.
    Commencez par REFLECHIR, agissez avec discernement et non comme des brutes, et surtout arrêtez par dessus tout de vous cacher derrière cette lamentable excuse : ce sont les ordres.
    D’autant que vous avez été pris à plusieurs reprises à contrevenir à la loi, que vous êtes censés respecter plus que tout autre.
    Cf les affaires traitées par maître Triomphe.
    Sans même parler des agents provocateurs identifiés formellement comme appartenant aux forces de l’ordre.
    D’autres criminels ont usé de cet argument en 1945.
    Au nom des ordres, on vous ferai tuer votre propre père et votre propre mère.
    ASSEZ. FOUTEZ NOUS LA PAIX.
    Paix que vous êtes incapables de maintenir en France.

  9. Je suis un ancien Gendarme, et ce n’est pas de mon grand père dont il s’agit.
    Les propos que je viens de lire ne choquent pas.
    Je sais de quoi je parle. Malheureusement la majorité de nos officiers sont des francs-maçons qui ont vendus leurs âmes. Voilà le problème. L’Arme est noyautée et ce n’est pas d’aujourd’hui.
    Nous ne crachons pas sur le Gendarmerie, mais sur le système qui a tout corrompu : LA REPUBLIQUE MACONNIQUE.

  10. Le commentaire de monsieur Baron m’emeut sans me surprendre : oui c’est la republique maconnique qui corromp tout! Mais que pouvons nous faire? Je crois au Pouvoir de Notre Seigneur Dieu, l’intervention divine se passe dans l’Invisible, mais Elle est puissante et irresistible!
    C’est Notre Dame qui ecrasera le Serpent! !Arrive a son paroxysme le Mal ne peut qu’etre vaincu par la Lumiere
    BLANCHE! !!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services