Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Valeurs chrétiennes : Education

Les laïcards de l’éducation scient la branche sur laquelle ils vivent

Lu sur le blog de Denis Sureau :

"Une trentaine d'organisations laïques (Fcpe, principale fédération de parents d'élèves, le syndicat Unsa-Education, l'Unef, la Libre pensée etc.) ont lancé une pétition – Appel national pour l'école laïque – qui a déjà été signée parmi 30 000 personnes. Le gouvernement est accusé de favoriser l'école libre au détriment de « l'École de la République ». Les signataires affirment que « les aides publiques concédées aux établissements privés (à 95% catholiques) n’ont jamais été aussi élevées. Il s’agit de près de 7 milliards d’euros octroyés chaque année par l’État, auxquels viennent s’ajouter les participations obligatoires versées par les collectivités locales » […].

La réalité est pourtant différente selon Éric de Labarre, secrétaire général de l'Enseignement catholique : « Pour la rentrée 2010, nous faisons face à 1400 suppressions sur un total de 16 000. Mais contrairement à ce qui se passe dans le public, les postes concernés sont ceux d'enseignants devant élèves, et non ceux d'administratifs ou de professeurs bénéficiant de décharges. » Il remarque aussi que 6 des 7 milliards attribués servent à payer les salaires : « Les signataires de l'appel souhaitent-ils une réduction des salaires, voire du nombre de postes pour leurs collègues qui participent chez nous au service public d'éducation? »

Partager cet article

6 commentaires

  1. mais Nicolas Sarkozy encourage la création d’un enseignement privé sous contrat musulman, tout en supprimant des postes dans l’enseignement privé sous contrat catholique: diversité oblige

  2. Il serait intéressant de savoir exactement combién d’élus et membres du gouvernement envoient leurs enfants dans le privé.
    Les laïcards qui veulent nuire à l’école privée semblent ignorer que beaucoup d’électeurs de gauche mettent leurs enfants dans ces écoles, qui n’ont souvent plus rien de catholique.

  3. Compte-tenu des impôts que nous payons, ces sommes reversées sont largement insuffisantes. Une réelle justice voudrait que les parents soient tout-à-fait libres de mettre leurs enfants où ils veulent, public, privé sous ou hors contrat et que leur argent soit reversé en fonction du lieu où est leur enfant.
    Ma

  4. Mais les terroristes de la pensée ont bien trop peu de la comparaison… et de risquer le désaveu de leurs méthodes staliniennes d’éducation (!)

  5. La réalité est différente, mais qui le sait à part les lecteurs du SB ?
    Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose.

  6. l’ éducation républicaine reste fidèle à mission spécifique:
    détruire le catholicisme en France
    puis mettre les Français ainsi décervellés à genoux devant les totems dressés par la Maçonnerie
    (homosexualité, avortement, métissage-invasion…)
    on appelle çà le « Progrès » depuis deux siècles.

Publier une réponse