Les Juifs doivent respecter l’Eglise

Le père Gumpel, postulateur de la cause de Pie XII, a déclaré que Benoît XVI n’a pas encore signé le décret sur les vertus héroïques de Pie XII.

G "L’Eglise catholique fait son possible pour avoir de bonnes relations avec Israël mais des rapports amicaux ne peuvent être construits que dans la réciprocité. Nous voyons que le pape a invité avec un grand sens de l’hospitalité un rabbin à notre synode et celui-ci, abusant de notre gentillesse, a attaqué à trois reprises Pie XII. Le rabbin peut dire ce qu’il souhaite, bien entendu, mais s’il est invité et qu’il parle de cette manière, il n’aide pas à améliorer nos relations".

Il a ajouté que les juifs sont "très divisés" sur Pie XII:

"Certains continuent d’attaquer l’Eglise catholique disant que le Christ était le fils d’un soldat et d’une prostituée, tandis que d’autres assurent que personne n’a sauvé autant de juifs que Pie XII."

Michel Janva

4 réflexions au sujet de « Les Juifs doivent respecter l’Eglise »

  1. my

    Les juifs “très divisés”sur Pie XII…
    On ne peut empècher les gens de calomnier ou de rapporter qu’une partie de la vérité, ou encore de ré-écrire l’histoire -la vraie-
    Peut importe…ce ne sont pas les “juifs divisés sur Pie XII” qui déclarent la saintété des catholiques… cela ne les regarde pas, pas plus que cela ne regarde leurs rabbins.
    L’Eglise propose comme modèle aux fidèles des hommes ou femmes ayant aimés parfaitement le Bon Dieu ou tentés de le faire avec persévérance et c’est elle,qui juge au nom de Dieu. C’est à elle que Jésus à remis les clés du ROYAUME, pas aux juifs, son peuple de naissance!
    Est-ce que les catholiques vont donner leur avis dans les affaires internes juives ?
    Qu’on laisse l’église régler ses affaires comme elle l’entend.
    Nous attendons que l’Eglise parle sans crainte, en nom Dieu, et HONORE ce grand pape que fût PIE XII.

  2. tonio

    Que je sache, l’accord du KGB, de la médiacratie, des peoples, du CRIF, ou de toute organisation rabbinique n’est pas prévue dans le déroulement d’un procès en canonisation.
    Pas plus qu’on ne demande à tous ces gens de mettre un nouveau saint sur leurs autels respectifs.

Laisser un commentaire