Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / Médias : Désinformation

“Les journalistes sont des dealers”

De Robert Ménard à propos de la diffusion par TF1 des échanges entre Merah et les policiers :

"« Droit à l’information », « liberté de la presse », « règles déontologiques » : les journalistes n’auront pas lésiné sur les grands mots pour justifier la diffusion sur TF1 – et quelques autres chaînes de la TNT – d’extraits des échanges entre Mohamed Merah et les policiers qui encerclaient son appartement de Toulouse. Sans vouloir jouer les donneurs de leçons – tous les médias auraient fait la même chose s’ils avaient été en possession de ces enregistrements – je dois vous avouer mon agacement, pour ne pas dire plus, à l’endroit de ces Tartuffe qui nous parlent morale quand il ne s’agit que de scoops et parts de marché. Les journalistes sont des dealers et la came était bonne.

Je ne suis d’ailleurs pas choqué. Les machines à produire de l’info que sont les médias n’ont pas d’états d’âme. Que pèsent secret de l’instruction et douleur des familles face à cette course à l’audience ? Rien. Les PV d’auditions sont publiés le jour même dans les colonnes des journaux. Avocats, magistrats, journalistes s’associent dans ce petit commerce au plus grand profit de chacun. Le journalisme d’investigation tant vanté par la profession n’est, le plus souvent, qu’un journalisme de recel, pour ne pas dire de délation.

La diffusion des conversations de Merah aura au moins eu un mérite : tordre le coup à ces « analyses » qui, au moment des assassinats de Toulouse et de Montauban, ont fleuri dans la presse, nous présentant l’homme comme un pauvre garçon des cités un peu perdu, sans repères familiaux, une sorte de victime d’une société qui n’aura pas su l’écouter, le comprendre et le remettre à temps dans le droit chemin.

Le cynisme de Merah, sa froideur, son arrogance, sa haine de la France, sa détestation des Juifs, cette « ruse » dont il se prévaut : peut-être les plus obtus, les plus inconscients vont-ils enfin ouvrir les yeux sur ce qu’ils ne veulent pas voir, sur cette haine de l’Occident et des Juifs qui habite une partie de la jeunesse musulmane de nos banlieues. Un aveuglement qui explique, peut-être, comment, pourtant entendu par les services de renseignement, Merah a pu passer entre les mailles du filet."

Partager cet article

7 commentaires

  1. M. Merah a-t-il “berné” les services de renseignement, comme on tente de nous le faire croire, ou ceux-ci étaient-ils déjà infiltrés par le terrorisme islamiste ?

  2. Aux USA ils parlent de “presstitués”.

  3. Robert Ménard nous prouve avec panache que l’on peut être journaliste et libre: ce n’était pas gagné d’avance!merci à lui.

  4. Robert Ménard touche un point sensible “cette haine de l’occident et des juifs” qui habite une partie des “jeunes” de banlieue. Comment lutter contre cette haine? sans doute pas en continuant comme on le fait depuis des décennies, à déverser des milliards d’argent public dans les “quartiers sensibles”, argent pour lesquels ces jeunes n’éprouvent aucune gratitude. Le problème est plus complexe.

  5. Pour combattre cette haine, il faut évangéliser. Encore et toujours. Ecoutons le bienheureux Charles de Foucault qui écrit à René BAZIN :
    L’empire Nord-Ouest-Africain de la France, Algérie, Maroc, Tunisie, Afrique occidentale française, etc., a 30 millions d’habitants ; il en aura, grâce à la paix, le double dans cinquante ans. Il sera alors en plein progrès matériel, riche, sillonné de chemins de fer, peuplé d’habitants rompus au maniement de nos armes, dont l’élite aura reçu l’instruction dans nos écoles. Si nous n’avons pas su faire des Français de ces peuples, ils nous chasseront. Le seul moyen qu’ils deviennent Français est qu’ils deviennent chrétiens.
    Il ne s’agit pas de les convertir en un jour ni par force mais tendrement, discrètement, par persuasion, bon exemple, bonne éducation, instruction, grâce à une prise de contact étroite et affectueuse, oeuvre surtout de laïcs français qui peuvent être bien plus nombreux que les prêtres et prendre un contact plus intime.

  6. A jpsouq:
    “Evangéliser” est un terme assez général, en fait les efforts faits en terre d’Islam et auprès de musulmans pour évangéliser ont eu assez peu de succès, ceci même il me semble avec quelqu’un comme le père de Foucault.
    Une première étape serait de leur faire prendre conscience que la France contrairement à ce qu’ils pensent et qu’on leur répète, n’a pas une dette envers eux et qu’au contraire, ils devraient faire preuve d’une certaine gratitude à l’égard de ce pays et ce même si ils sont au chômage et s’ils n’ont pas des vêtements de marque ou une voiture de sport.
    La gratitude et la haine ne vont pas bien ensemble.

  7. @ Bernard Mitjavile
    N’oubliez pas que l’État Français à tout fait pour contrer les efforts d’évangélisation de l’Église et des catholiques dans les pays du Maghreb et dans ses colonies en général (Nouvelle Calédonie…). Ceci dit, les catholiques de catacombe y existent, doués d’une ferveur discrète mais impressionnante. Il faut les aider de nos prières.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]