Les journalistes de Libération sont des militants politiques

A propos de l'attentat perpétré …au Canada dans la ville de Québec :

"Sur sa page Facebook, le jeune homme ne cachait pas non plus son admiration pour les idées d’extrême droite. Il avait liké les pages de Marine Le Pen ou encore de Donald Trump (…) L’étudiant affichait aussi des goûts variés allant de l’Armée de défense d’Israël, au groupe de métal Megadeath en passant par la chanteuse pop Katy Perry."

Voici comment Libération traduit ces faits :

Libé

Le raccourci de Libé est tellement malhonnête que la version a été remaniée en douce sur son site internet… Les journalistes français sont effectivement des militants avant d'être des professionnels de l'information.

Laisser un commentaire