Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Les Jeunes Socialistes s’opposent au travail dominical

Pour exprimer leur opposition à l’extension du travail du dimanche, les Jeunes Socialistes ont lancé hier une opération #MonDimanche sur les réseaux sociaux, invitant chacun à partager par une photo ce qu'il fait de son dimanche.

"Avec cette opération, les Jeunes Socialistes ont voulu démontrer que le dimanche est un temps nécessaire de repos, de culture et de loisirs, refusant ainsi une société de la consommation permanente. […] Alors que le projet de loi Macron est examiné par les députés à partir d’aujourd’hui, les Jeunes Socialistes rappellent qu’une telle mesure n’a aucun intérêt économique : elle n'augmenterait pas la consommation globale, mais la déplacerait dans la semaine, et ne créerait donc pas d’emplois supplémentaires. Cette disposition aurait même un effet négatif puisqu'elle détruirait de nombreux petits commerces victimes de la concurrence des grandes surfaces."

Partager cet article

17 commentaires

  1. Il y a encore des Jeunes Socialistes ?
    Ah bon ?

  2. On a plein de photos à leur envoyer :
    – les dimanches de Manif Pour Tous
    – hier la Marche Pour la Vie
    – nos églises
    – les visites à nos grands-parents tant qu’ils n’ont pas été euthanasiés
    – etc …
    On pourrait inonder leur page fecebook ?

  3. Comme quoi… il faut bien se garder d’avoir une vision manichéenne de la société !

  4. non mais allo quoi, le jeune y veut m’empêcher le droit d’être exploité le dimanche. Et ma liberté alors!

  5. Personnellement, n’étant pas socialo, je ne participerai pas à leur comédie, cependant j’ai le plaisir de leur faire savoir, sils lisent mon commentaire, que pratiquement tous les dimanches je vais à la messe.

  6. C’est marrant, le nombre de gens qui prétendent parler au nom de ces fameux “petits commerces”, lesquels seraient censés faire faillite si jamais le travail du dimanche était libéralisé. Je ne me souviens pas avoir entendu de syndicat professionnel des petits commerçants protester contre cette mesure. On me permettra de penser que les “jeunes socialistes” ne sont pas particulièrement représentatifs de cette catégorie socio-économique…
    Que disent vraiment, donc, les “petits commerçants” ? Un indice ici, à Nantes :
    “Centre-ville bondé pour la première ouverture des commerces le dimanche”
    http://www.20minutes.fr/nantes/1500979-20141214-nantes-centre-ville-bonde-premiere-ouverture-commerces-dimanche
    “Des embouteillages pour accéder aux portes du centre-ville, des rues piétonnes noires de monde: non, ce dimanche après-midi n’avait rien d’habituel à Nantes. Il faut dire qu’outre l’attrait des marchés et décorations de Noël, l’événement du jour était l’ouverture des commerces (hors supermarchés).”
    Hors supermarchés. Nous sommes en centre-ville. Il s’agit donc bien des fameux “petits commerces”…
    “Une première dans la Cité des ducs, autorisée par la municipalité après des années de refus opposés aux demandes des associations de commerçants.”
    Quand on parle d’associations de commerçants dans une ville, il s’agit des petits commerçants. Pas d’Auchan ou de Castorama. Donc, les petits commerçants étaient fortement demandeurs de l’ouverture le dimanche, et c’était la municipalité qui résistait ? Bizarre, bizarre. Les petits commerçants insisteraient-ils donc pour faire faillite ?
    Mais qui s’oppose à l’ouverture des petits commerces le dimanche, à Nantes ?
    “Quelques heures auparavant, le tribunal de grande instance de Nantes avait rejeté l’assignation en référé initiée par la CGT, la CGT-FO et la CFTC. Ces trois syndicats remettaient en cause l’accord signé le mois dernier par la CFDT, CFE-CGC, UNSA, les organisations patronales et les associations de commerçants.”
    http://www.20minutes.fr/nantes/1494923-20141204-nantes-arrete-autorisant-ouverture-commerces-deux-dimanches-avant-noel-signe
    Okay. Donc ceux qui sont contre, ce sont les grands syndicats nationaux, dont deux sur trois sont communistes, et qui représentent prioritairement les fonctionnaires (et même ces derniers sont très peu syndiqués : en fait, les syndicats dits représentatifs ne représentent, essentiellement, qu’eux-mêmes. Et certainement pas les salariés du privé, y compris dans le petit commerce.)
    Donc, les petits commerces de Nantes se sont battus comme des bêtes pour avoir le droit d’ouvrir le dimanche. Et quel a été le résultat ?
    “Un premier dimanche «très positif» pour l’association de commerçants Plein centre”
    http://www.20minutes.fr/nantes/1501799-20141215-nantes-premier-dimanche-tres-positif-association-commercants-plein-centre
    “L’association Plein centre, qui regroupe les commerçants travaillant en centre-ville de Nantes, a dressé ce lundi un premier bilan «très positif» de l’ouverture inédite des boutiques ce dimanche à Nantes. «Il y avait beaucoup de monde dans les rues, il faisait beau, il y avait des animations: pour une première, nous pouvons être satisfaits», raconte Nathalie Deniaud-Millon, présidente de l’association.
    “La Fnac a connu un réel succès, les boutiques ouvertes d’ordinaire sans salarié ont cette fois triplé leur chiffre d’affaires, d’autres ont également explosé les scores par rapport à un samedi, poursuit-elle.”
    Les boutiques ouvertes d’ordinaire sans salarié. Ils s’agit donc bien de ces fameux petits commerces sur lesquels on fait pleurer Margot : non seulement ils n’ont pas connu la faillite promise, mais ils ont triplé leur chiffre d’affaires !
    Qui parle ? L’association Plein Centre. Allez voir son site :
    http://www.pleincentre.net/magasins-boutiques-shopping-nantes.html
    Faites une recherche par activité, en privilégiant les secteurs habituels du petit commerce : alimentation, maison et cadeaux… Examinez les photos des devantures : Plein Centre est effectivement une association de petits commerçants.
    Notez aussi :
    “La Fnac a connu un réel succès.”
    J’ignore si la Fnac en question est une petite ou une grande surface. Ce qui est certain, en tous cas, c’est qu’elle fait partie d’une grande multinationale super-capitaliste, “ultra-libérale” (et fondée par des communistes…) : précisément le type de commerce qui est censé mettre les “petits” en faillite.
    Nous voyons donc que, dans la réalité, la libéralisation du commerce profite aussi bien aux petits commerçants qu’aux gros… ce que savent tous les commerçants (enfin, les bons) : quand vous faites venir le client, tout le monde profite.
    Curieusement, c’est une toute autre chanson que nous chante une bonne partie du monde politique, de l’extrême-gauche à l’extrême-droite. En France, vous avez pléthore de gens qui parlent à la place des autres et qui prétendent défendre les intérêts d’autrui, alors qu’ils ne font que défendre leurs propres intérêts les plus matériels… lesquels s’opposent directement à ceux des classes sociales derrière lesquelles ils s’abritent.

  7. Mais personne ne pense à mettre Dieu à l’honneur aujourd’hui. Le drame de la France est pourtant là, on ne se moque pas de Dieu impunément. Le Dimanche lui est consacré.

  8. Bravo!
    L’esclavage assez!
    Arrêtons d’enrichir les financiers!
    France reveille toi
    Français,française reprenons notre dignité!!!
    lA révolution pour servir les……

  9. pour ceux qui twittent: il faudrait envoyer une photo de la Sainte Messe; oui!! que faisons-nous le dimanche??, nous allons à la Messe, c’est le Jour du Seigneur !!! Ils ne le savent peut-être pas ??!! Evangélisons mes frères !!!

  10. Je n’en ai pas vu un déclarer qu’il priait! ça ne se fait pas( de le dire)!

  11. Avant de pavoiser il serait prudent pour les fans du commerce dominical d’attendre le bilan comptable de 2015…

  12. Pour une fois que les jeunes socialistes prennent “des mesures qui vont dans le bon sens “, ne pas s’en plaindre.

  13. Ils sont libertaires mais contre les zexxtrémismes.
    Ils sont contre le nucléaire mais tous dotés d’un ipod, d’un ipad, d’un iphone, d’un boucbouc, et mettent le chauffage à fond au lieu de mettre un pull.
    Ils signent contre le travail du dimanche (une texte qu’ils n’ont pas écrit) mais quand le virgin megastore a fermé ils ont pleuré.
    Ils sont pour le tri sélectif mais dans leur petite tête c’est le grand mélange sous le couvercle.
    bref, ils sont des Jeunes Socialistes. Déjà des Vieux Cons.

  14. Décidément les jeunes socialistes ne comprennent rien à rien et pas même à leur propre parti politique !
    L’abêtissement de la jeunesse n’est pas un vain mot…

  15. A Flore
    La jeunesse est telle que ses aînés l’ont faite. Mais qu’elle soit socialiste ou non, ne mérite-t-elle pas d’être encouragée quand elle défend une cause juste ?

  16. @ Schnuki
    “La jeunesse est telle que ses aînés l’ont faite” : voilà le genre de phrase qui ne veut strictement rien dire. d’autant moins que les “Jeunes Socialistes”, c’est l’intitulé d’un mouvement en forme de coquille creuse fabriqué par un parti qui est au bord de l’effondrement, ce n’est pas la jeunesse française.
    Ensuite, ce mouvement ne défend aucune cause, il obéit aux consignes du parti. Le jour où il leur sera dit de réciter un texte en faveur de l’ablation des pouces pour lutter contre l’addiction au smartphone, la récitation sera organisée et vous verrez le fils flamby vous expliquer comment c’est progressiste et de la balle.
    En l’occurrence, l’enjeu pour le PS est de faire croire qu’il “lutte” pour le peuple au moment même où il prend en charge la soumission du peuple au marché et l’éradication de l’espace du sacré. Le ridicule mouvement “Jeunes Socialistes” est un des satellites chargés de jouer le rôle du gentil défenseur dans cette comédie –dans laquelle un comédien sans pouvoir parle de bien pendant que le comédien relai d’un pouvoir financier et économique organise la destruction.

  17. Rassurez vous, si les jeunes socialistes sont contre le travail le dimanche, c’est pour aller à la messe.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services