Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Les islamistes ne cherchent pas le séparatisme ; ils veulent soumettre l’ensemble de la société française aux règles de la charia

Les islamistes ne cherchent pas le séparatisme ; ils veulent soumettre l’ensemble de la société française aux règles de la charia

Extraits d’une tribune de Marion Maréchal dans le Figarovox :

Voici donc la 267e victime de l’islamisme depuis 2012. Après les enfants, les militaires, les policiers égorgés devant leur petit garçon, les journalistes, les adolescentes à Marseille, le chef d’entreprise décapité, le curé dans son église, les innombrables victimes du Bataclan ou de Nice, c’est au tour du professeur.

L’histoire semble se répéter dans l’horreur mais celle-ci se distingue en ce qu’elle met en exergue les multiples complicités, la chaîne humaine qui a désigné la cible à abattre, la fatwa 2.0 avant que l’assassin ne passe à l’acte. On y découvre des élèves, des profs, des associations locales, des imams, de multiples relais anonymes sur le net. Un cas de dénonciation qui ne semble pas isolé dans l’Éducation nationale mais qui, cette fois, a trouvé le bourreau pour la mise à mort.

On parle à leur encontre de «séparatisme» pour éviter de rappeler que le terme «islamisme» découle du mot «islam». Le mot est impropre et révèle l’approximation de l’analyse: le séparatisme désigne le mécanisme politique d’un peuple qui vise l’indépendance. Les islamistes ne cherchent pas l’indépendance d’une partie du territoire ; ils veulent soumettre l’ensemble de la société française aux règles de la charia.

C’est une œuvre de subversion organisée de l’intérieur et souvent alimentée par l’extérieur. Cette influence extérieure trouve prise dans les allégeances multiples des individus ; en l’occurrence, pour une grande partie des musulmans, dans l’attache à leur pays d’origine, à l’Oumma (l’assemblée des croyants), au sunnisme, etc.

Leurs armes: le nombre, la jeunesse, des alliés objectifs islamo-gauchistes qui cultivent la repentance occidentale, l’injonction au vivre-ensemble, les droits de l’Homme dévoyés, un islam en expansion au niveau mondial.

Les nôtres? La laïcité et pas grand-chose de plus. […]

Arrêtons les fausses pudeurs et les vieilles lunes anticléricales: il n’y a pas de problème en France avec le catholicisme, le protestantisme, le judaïsme ou le bouddhisme. Nous avons un problème avec l’islam radical et uniquement lui. Ce n’est pas en renvoyant dos à dos tous les cultes, pour se donner bonne conscience, et en les pénalisant tous au passage, notamment sur la question de l’école privée hors contrat, que nous endiguerons le phénomène.

Il est tout aussi inefficace de s’épuiser à vouloir constituer un islam de France. Comme le dit le politologue Frédéric Saint-Clair:

«le rôle de la République n’est pas de distinguer le bon islam du mauvais islam, ou de faciliter un islam des lumières. C’est aux musulmans de le faire, s’ils le souhaitent. La République, elle, doit définir le cadre politique et culturel de la nation».

Il est donc illusoire de la part de l’État de vouloir faire de la théologie, de chercher à contrôler l’islam en favorisant des courants par rapport à d’autres, de fabriquer des interlocuteurs artificiels puisque l’Islam n’a pas de clergé ou de chercher à faire disparaître la religion de la société et de l’espace public. L’État est laïc, et doit le rester, mais la société ne l’est pas.

Se contenter de brandir la laïcité, c’est, selon moi, une lâcheté qui se fait passer pour de la fermeté. C’est une façon politiquement acceptable de se protéger de la critique du «pas d’amalgame» qui tétanise les esprits, cadenasse le débat et empêche toute réflexion sur le sujet. Que les choses soient dites: si des musulmans modérés se sentent concernés quand on dénonce l’islamisme alors c’est que l’ambiguïté vient de leur côté. Pas du nôtre. Même les complices d’hier (Licra, SOS racisme et compagnie) retournent leur veste en dénonçant aujourd’hui le collectif contre l’islamophobie en France (CCIF), proche des Frères musulmans. […]

Partager cet article

8 commentaires

  1. Elle eut pu achever la première ligne du 3e paragraphe en précisant “et que islam se traduit par soumission”.

  2. Une fois de plus, Marion tient des propos pleins de bon sens et n’hésite pas à appeler un chat, un chat, et à dénoncer les mensonges et les fausses pudeurs des dictateurs qui squattent les palais de la République.
    Fondatrice de l’ISSEP, elle a l’habitude de ne pas s’embarasser de discours creux pour former ses étudiants. Elle vit dans le monde réel, elle, et ne l’oublie pas.

  3. Quelle clarté d’analyse, quelle luminosité !

  4. nul doute que l’islam est dans une phase de conquête de l’Europe. A constater les faits, à écouter les paroles de Erdogan il faudrait être bien naïf pour croire à la société multiculturelle. Notre seule planche de salut : les f….. dehors. Nous sommes sur les terres de nos ancêtres , de ceux qui ont fait la France , et qui l’on portée haut. Ne rêvons pas , bientôt l’effervescence des politiques va bientôt retomber : il ne se passera plus grand chose

  5. “L’ambiguïté vient de leur côté”. C’est tout à fait exact, nous n’avons pas vu d’imams condamner formellement et sans arrière pensée cet acte de barbarie. En général, on sent les musulmans un peu coincés aux entournures quand il s’agit de juger leurs frères dans la foi ou de remettre en question des versets du Coran appelant au meurtre des infidèles.
    Si demain nos rapports avec cette communauté devaient s’enflammer, ceux qui sont qualifiés de modérés prendraient-ils en majorité partie pour nous ou pour leurs frères en mosquée ? Je crains de connaître la réponse.

  6. Et aussi nous tuer tous petit à petit jusqu’au dernier

  7. ils n’ont plus envie de séparatisme, ils veulent le gateau tout entier

  8. Rappelons que le Coran est un outil politique de destruction du christianisme, de surcroît un faux et usage de faux, ainsi que le démontrent mathématiquement ces six livres :
    http://www.librairietequi.com/A-56805-le-coran-revele-par-la-theorie-des-codes-studia-arabica-xxii.aspx
    https://legrandsecretdelislam.com/
    http://www.editionsdutoucan.fr/livres/essais/revolution-nos-yeux-grand-format
    http://www.editionsdutoucan.fr/livres/essais/letrange-suicide-leurope
    https://www.ring.fr/livres/la-france-interdite
    https://www.editionsdutoucan.fr/livres/essais/projet
    Sinon : https://ripostelaique.com/lislam-cest-un-oradour-sur-glane-par-jour-depuis-1400-ans.html
    Certes après rectification de l’histoire officielle: https://reseauinternational.net/oradour-sur-glane-les-faits/
    Voire plus: https://www.dreuz.info/2019/11/01/670-millions-de-morts-lislam-est-la-religion-du-genocide-2/
    De 711 à 975, invasion des Alpes : https://www.dreuz.info/2020/05/26/invasions-des-alpes-par-les-musulmans/
    À rapprocher de Saint Jean Damascène [676-749]: https://www.dreuz.info/2020/03/25/mansour-ibn-sarjoun-alias-jean-damascene-1er-critique-de-lislam-7eme-et-8eme-siecles-3/
    Ou [1559-1619] : http://yvesdaoudal.hautetfort.com/archive/2020/07/21/saint-laurent-de-brindes-6252746.html
    Ou Benoît XVI : https://www.dreuz.info/2020/05/28/le-message-du-pape-benoit-xvi-sur-la-violence-de-lislam/
    Ce sont encore trois congrégations, les trinitaires (https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_des_Trinitaires), les mercédaires (https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordre_de_Notre-Dame-de-la-Merci), ainsi que les lazaristes (https://www.dreuz.info/2020/05/27/saint-vincent-de-paul-contre-les-pirates-esclavagistes-maghrebins/),qui ont été fondées pour libérer les chrétiens prisonniers des barbaresques, en leur substituant des martyrs ; ce sont encore la moitié des 7000 martyrs (étymologiquement, tués en témoignage de leur foi) inscrits au Martyrologe romain de 2004 ; c’est surtout Saint Thomas d’Aquin, dans la « Somme contre les Gentils », chapitre 6: https://www.dreuz.info/2020/05/11/sur-mahomet-et-lislam-saint-thomas-daquin-nous-avait-prevenu-2/
    Rappelons que la 13e division SS « Handschar », la 23e division SS de montagne « Kama », et la 21e division SS « Skanderbeg » étaient des divisions SS exclusivement musulmanes. En 1943, ce sont plus de 200.000 musulmans qui combattirent dans les rangs de l’Allemagne nazie, soit probablement plus que dans toutes les autres guerres réunies; les liens entre le grand mufti de Jérusalem et le IIIe Reich sont bien connus : opposé à la présence britannique en Palestine et séduit par l’antisémitisme des nazis, Amin al-Husseini a approuvé la constitution de divisions musulmanes dans la SS, dont il est devenu aumônier.
    Rappelons aussi le rapport de la 9ème Conférence islamique de Doha du 13 novembre 2000 (109 pages): http://www.guerredefrance.fr/Documents/STRATEGIEVFLR1.pdf
    Également accessible ici:
    http://www.abhatoo.net.ma/maalama-textuelle/developpement-economique-et-social/developpement-social/culture/politique-culturelle/strategie-de-l-action-islamique-culturelle-a-l-exterieur-du-monde-islamique
    Ce sont enfin de multiples écrivains et musiciens, de Ronsard, Bossuet, Mozart, Voltaire, à Victor Hugo (http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/victor_hugo/chanson_de_pirates.html), tous passibles de 7 ans de prison et 100 000€ d’amende pour islamophobie, officiellement l’incitation à la haine raciale : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lois_contre_le_racisme_et_les_discours_de_haine
    https://www.causeur.fr/anne-hidalgo-rue-alain-antisemitisme-150258?utm_source=interne&utm_medium=sidebarshare

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services