Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / Immigration

Les interprètes afghans menacés de mort n’ont pas droit au soutien des associations immigrationnistes

Les interprètes afghans menacés de mort n’ont pas droit au soutien des associations immigrationnistes

Un article de Marianne se penche sur le peu de protection que la France accorde aux interprètes afghans menacés par les Talibans pour avoir osé servir l’Armée française. L’auteur fait le parallèle avec les harkis de la Guerre d’Algérie, abandonnés aux terroristes. Il évoque également le concert des pleureuses qui militent pour le rapatriement des terroristes Français de la zone syro-irakienne, mais qui restent bien silencieux sur le sort de ces interprètes afghans…

En Afghanistan une centaine d’interprètes et autres auxiliaires de l’armée française se trouvent menacés de mort et demandent un visa français. Certains d’entre eux attendent encore la réponse, d’autres, comme Said Abas, officiellement acceptés, ne voient toujours pas venir le papier qui leur permettra de passer le contrôle de la police aux frontières. Quand tant d’autres tentent d’obtenir le droit d’asile après être entrés clandestinement sur le territoire français, ces anciens auxiliaires militaires se montrent pour le moins respectueux de nos lois, attendant, au milieu des périls, le précieux viatique.

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. Comme pour les harkis, c est beau de voir cette permanence de l État français et des gauchistes pour la racaille (Fln, porteurs de valises, djihadistes ) , plutôt qu’ à ceux qui le servent et de voir que plus d un demi siècle après la guerre d Algérie, rien n a changé.

  2. Le parallèle avec les malheureux harkis est hélas bien vu… Ces pauvres Afghans qui ont servi notre Armée ne sont pas sortis de l’auberge !

  3. Pourtant, ces Afghans doivent être clairement identifiés. On doit pouvoir les rapatrier (muzz ou pas) sans risque d’infiltration. Une honte. Harkis, mais aussi tous ces asiatiques que l’on a laissé “là-bas” aux mains des vietcongs et pour les mieux lotis, entassés en France dans des baraquements infâmes dans lesquels ils sont peut-être encore aujourd’hui.
    La France, elle, préfèrent laisser aux ennemis ceux qui l’ont aidée, puis faire venir après leurs ennemis.

  4. La France a abandonné les Karens catholiques du Vietnam à la vindicte de l’oncle Ho, puis les Harkis à la torture du FLN. Maintenant, elle abandonne les auxiliaires Afghans à leurs bourreaux de Daesch. En plus d’un demi siècle, il y a une belle constance de 2 Républiques dans l’abandon de ceux qui lui avaient fait confiance…

  5. Honneur à l Armée et indignité pour ces politicards républicains , comme d habitude.

  6. Je crois que vus les précédents commentaires, je n’ai rien de plus à ajouter. Le chef de l’état, son gouvernement, et tous les politiques n’ont aucun Honneur alors qu’ils devraient tout mettre en œuvre pour sauver ces hommes, mais ils préfèrent les racailles qui prospèrent un eu partout en France.

  7. Qu’ils viennent en clandestin ils auront plus de chance.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services