Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Médias : Désinformation

Les Infiltrés face à la justice

L'abbé Laguérie déclare à Monde & Vie :

"“Infiltré” à la solde
de l’agence Capa, tous les “clichés” de l’émission
prévue le 27 avril seraient donc de [Mathieu Maye]. Les
journalistes du reportage, qui auraient dû annoncer
leur qualité, n’ont jamais été admis aux lieux
du tournage effectif. Mais le plus grave consiste
en ce que cet individu a tenu des propos racistes
et antisémites
(cf. notamment le témoignage de
M. l’abbé Julien qui sera produit en justice
) et
ceci devant des mineurs de quinze ans, à l’insu
et au mépris de leurs parents et de leur encadrement.
Son but était manifestement de provoquer
de tels propos qu’il s’est empressé de filmer en
catimini. Ce délit de provocation de mineurs
dans une enceinte scolaire à commettre des
crimes ou délits est passible
de 7 ans de prison
et de 150 000 euros
d’amende.
Ces
méthodes sont d’autant
plus abjectes qu’elles
touchent des enfants
facilement manipulables. […]

Me faire passer pour un raciste ou un antisémite
devrait prendre du temps ! […] Ma famille a sauvé quatre juifs de
la mort et des camps en les hébergeant pendant
toute la guerre dans notre maison, et j’en suis
fier. Le seul raciste et antisémite dans cette
affaire, c’est l’Infiltré utilisé à dessein par le
producteur: il devra en répondre devant la Justice
de Dieu et la justice des hommes
.

Avez-vous l’intention
d’entreprendre une
action judiciaire
contre ledit Mathieu
Maye, CAPA Télévision
et France 2 ?
Pour quelles raisons et à quelles fins?

Non pas seulement des intentions, c’est fait !
Par lettre recommandée, mon avocat a interdit
toute diffusion d’images de la paroisse Saint-Éloi,
des membres de l’I.B.P. et de moi-même
dans ce reportage
. J’ai refusé énergiquement
les invitations innombrables de David Pujadas
qui avait même proposé de différer l’enregistrement
du débat ! Si ce reportage devait sortir,
malgré mon opposition, j’attaquerai tout simplement
les responsables, commanditaires et complices
en responsabilité civile et pénale
. Ils en
sont déjà informés par les soins de mon avocat
."

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

5 commentaires

  1. Bravo !

  2. Très bien.
    Il faut que ce “journaliste” (?) soit condamné, et que sa carte professionnelle lui soit retiré.
    Il faut que les membres de cette profession puissent nettoyer les écuries d’Augias.

  3. Pourquoi l’IBP a-t-il été choisi comme “victime” de la télé? A quoi servirait un débat contradictoire? Si je comprends bien, Pujadas en propose un. M l’abbé Ph Laguérie le refuse. Il a bien raison. Encore une publicité de mauvais aloi, pour les uns comme pour les autres. Non, une bonne action en justice, et l’abcès sera crevé, et cela servira pour toute la Tradition.

  4. Encore faut-il qu’il soit une carte!
    J’ai l’impression que “Mathieu Maye” a été aussi manipulé, vu son histoire personnelle.

  5. Précisons : une vraie action en justice, sans arrangement à l’amiable. Pas d’interview de Pujadas annoncée à la Une de “Minute”. Pas de rabibochage du style Hérode-Pilate (“de ce jour-là ils devinrent les meilleurs amis du monde”) sur le dos de Mgr W. Non, quelque chose de pro, avec des avocats habitués à gagner, pas des Me Culbénit, argumentant sur les méthodes utilisées : fausses identités, usurpation de profession, espionnage illicite, abus de confiance, exploitation indue de conversations privées, incitation de mineurs à la faute pénale, infractions au code de déontologie, atteintes aux droits de l’homme, etc…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services