Bannière Salon Beige

Partager cet article

Environnement

Les idées malthusiennes d’Yves Cochet

Le député des Verts Yves Cochet a trouvé une solution surprenante à l’actuelle crise économique et écologique. Selon lui, un enfant européen ayant «un coût écologique comparable à 620 trajets Paris-New York», il faudrait faire voter une directive baptisée «grève du troisième ventre» qui inverserait l’échelle des prestations familiales. Dissuader financièrement les familles qui envisageraient de concevoir plus de 2 enfants :

"Aujourd’hui, plus on a d’enfants, plus on touche. Je propose qu’une famille continue de percevoir des aides pour les deux premiers enfants, mais que ces aides diminuent sensiblement à partir du troisième".

Michel Janva

Partager cet article

28 commentaires

  1. Moi je voudrais que l’on mesure le coût écologique de la teinture qu’il emploie pour colorer ses frisettes. Ainsi que vérifier que ces frisettes sont naturelles et pas faites au rouleau électrique donc au rouleau atomique…

  2. Guère étonnant de la part de ce membre d’un courant de pensée (?) qui s’obstine dans les bourdes et qui, lui, pose problème depuis longtemps. On attendrait quand même que ce M. COCHET, qui produit l’équivalent des idioties de 6 200 000 000 de personnes, prêche d’exemple en disparaissant volontairement de la surface de la terre, suivi aussitôt par tous ceux qui l’ont écouté sans broncher. Car au fond, sa réflexion se résume à : mourez ! mourez ! pour que moi je puisse en profiter avec mes potes.

  3. N’estimer la vie humaine que d’un point de vue financier, comme le fait Cochet, me rappelle les leçons d’arithmétique des manuels à l’usage des écoliers du IIIème Reich. On expliquait aux petites têtes blondes que les handicapés coûtaient très cher au “Peuple”, et qu’il valait mieux les supprimer pour réaliser de formidables économies…Le raisonnement de Cochet se rapproche dangeureusement de cette idéologie.

  4. Faire moins d’enfants et accroître l’immigration ???
    Or l’immigration, c’est un transfert de niche écologique et ça joue contre la biodiversité.
    Décidément, ce Monsieur est certainement député, vert peut-être, mais probablement pas écologiste.
    Opportuniste peut-être.
    A propos de couleur, comme on disait à une époque des radicaux : c’est comme les radis, rouge au dehors, blanc au dedans, mais toujours près de l’assiette au beurre.

  5. Fasciste, tout simplement!
    Ce Monsieur proposera ensuite la politique de l'”enfant unique”, puis l’avortement obligatoire des enfants suivants!
    C’est le vrai visage de ces Verts qui se dévoile : le totalitarisme !
    Au nom de l'”écologie”, vous pouvez disparaitre tout de suite M. COCHET, cela fera beaucoup d’A/R Paris-New York économisés…

  6. à Lusso
    Vous êtes quasiment sur le bon chemin : le national-socialisme est comme son nom l’indique une fille (cadette) de la révolution et des idéologies des lumières, soit une idéologie utilisatrice, anti-humaniste.
    L’aspect pratique cependant de l’idéologie du conte de fée de ce “vert galant”, c’est que l’on peut non seulement recycler le carosse, mais également le cochet.

  7. Nous y voici !
    Voici la véritable nature de l’idéologie écologiste.

  8. Pas mal le poisson d’avril, mais il arrive en reatrd

  9. C’est vraiment consternant. Il y a des écolos qui souhaitent que le genre humain disparaisse pour laisser “Gaïa” tranquille.

  10. “Graves conséquences des méthodes de régulation artificielle de la natalité
    17. Les hommes droits pourront encore mieux se convaincre du bien-fondé de la doctrine de l’Eglise en ce domaine, s’ils veulent bien réfléchir aux conséquences des méthodes de régulation artificielle de la natalité.
    (…)
    Qu’on réfléchisse aussi à l’arme dangereuse que l’on viendrait à mettre ainsi aux mains d’autorités publiques peu soucieuses des exigences morales. Qui pourra reprocher à un gouvernement d’appliquer à la solution des problèmes de la collectivité ce qui serait reconnu permis aux conjoints pour la solution d’un problème familial ? Qui empêchera les gouvernants de favoriser et même d’imposer à leurs peuples, s’ils le jugeaient nécessaire, la méthode de contraception estimée par eux la plus efficace ? Et ainsi les hommes, en voulant éviter les difficultés individuelles, familiales ou sociales que l’on rencontre dans l’observation de la loi divine, en arriveraient à laisser à la merci de l’intervention des autorités publiques le secteur le plus personnel et le plus réservé de l’intimité conjugale.
    Si donc on ne veut pas abandonner à l’arbitraire des hommes la mission d’engendrer la vie, il faut nécessairement reconnaître des limites infranchissables au pouvoir de l’homme sur son corps et sur ses fonctions; limites que nul homme, qu’il soit simple particulier ou revêtu d’autorité, n’a le droit d’enfreindre. Et ces limites ne peuvent être déterminées que par le respect qui est dû à l’intégrité de l’organisme humain et de ses fonctions, selon les principes rappelés ci-dessus et selon la juste intelligence du ” principe de totalité ” exposé par Notre prédécesseur Pie XII (21). ”
    Paul VI, 1968, Humanae Vitae
    Note 21 :
    21. Cf. A.A.S. 45 (1953), p. 674-675; alloc. aux dirigeants et membres de l’Assoc. ital. des donneurs de la cornée, 8 oct. 1953, A.A.S. 48 (1956), p. 461-462.

  11. «grève du troisième ventre»
    A défaut de bon sens, la grève du cerveau a parfois du bon. On se demande quel troisième cerveau se cache derrière le sien.
    Notons le mot ventre et non plus le mot enfant, le foetus n’est plus qu’une excroissance du ventre laissé au bon vouloir de la mère.

  12. Je me demande comment il compte financer le système de retraite par répartition.

  13. @Partisan Blanc: “Je me demande comment il compte financer le système de retraite par répartition.”
    Après la grève du troisième ventre, la grève du troisième âge.

  14. J’ai une proposition, pas du tout chrétienne : que ce monsieur nous montre l’exemple et qu’il se suicide, pour limiter la pollution de la planète.
    ———–
    PS : évidemment, c’est une boutade provicatrice !

  15. Moins d’enfants pour préserver l’environnement cet imbécile de Cochet (et pourtant il ne s’appelle pas Henri) répercute les idées du porte-parole de la Commission du développement durable et conseiller auprès du gouvernement britannique, Jonathon Porritt qui devrait rendre en avril un rapport appelant à limiter la croissance démographique pour préserver l’environnement. Pour Jonathon Porrit, “les familles comptant plus de deux enfants ont un impact irresponsable sur le milieu”. Il conseillait donc aux ministres de voter une loi limitant le nombre d’enfants par couple et allouant un budget plus conséquent au Planning familial afin de financer la contraception et l’avortement.
    Non vous ne rêvez pas, ce Mister Porrit est sans aucun doute une sommité intellectuelle avec de hautes responsabilités qui fait des projections dignes d’un manchot analphabète qui aurait appris à compter sur ses doigts !
    Je vais pousser son raisonnement plus loin : pour ne pas avoir d’impact sur le milieu il faut éliminer tous les humains !
    Je pense que les plus irresponsables de notre vieille Europe ne sont pas ceux qui ont plus de deux enfants mais ce sont ces énergumènes qui par des raisonnements aussi peu argumentés et des réflexions aussi débiles conduisent peu à peu à la destruction même de nos civilisations.
    Scientifiquement, tous les démographes s’accordent sur cela, il faut un taux de fécondité supérieur à 2,1 pour assurer l’avenir de nos sociétés… Si des imbéciles se mettent à prôner que les familles nombreuses sont des menaces pour l’environnement : qu’ils commencent par s’appliquer à eux même ce principe… ils seront une menace de moins pour l’environnement de mes nombreux enfants !
    Au fait, Yves Cochet est le numéro combien ? Et Marie-Ségolène ?…

  16. @ Partisan Blanc: par élimination des retraités, en doutez-vous ?

  17. Pfff !
    Non content d’un retour aux barbares, ce monsieur voudrait que l’on retourne à l’age de pierre !

  18. Avant cet olibrius, il y avait eut le “commandant” Cousteau, tout aussi fasciste que celui-ci -par tradition familiale- et qui, tout en réclamant la stérilisation des peuples des pays du tiers monde, faisait ses petits-enfants lui-même, dans un ventre plus jeune, évidemment.
    Cochet, facho, les vers auront ta peau! (air connu)
    P.S.Je rigoooooooooooooooooooooole!

  19. Et si Yves Cochet avait été un “3ème ventre”?

  20. Et l’idéologie… quel coût écologique ?

  21. Je suggère qu’au lieu de tuer des enfants, on tue des loups, des bêtes sauvages et que monsieur Cochet ne soit plus autorisé à aller en avion, en voiture ou en train, mais qu’il aille à pieds ou à vélo et en bâteau à rames, ainsi que tous ses amis idéologiques et qu’il baisse son revenu en conséquence. Assez de paroles, des actes.
    Mais il ne le fera pas parce qu’il sait que ce qu’il dit est mensonge. Il a la haine de l’homme comme son inspirateur.

  22. Une seule solution : la stérilisation de tous les militants “verts”

  23. En tout cas ça ne m’empêchera pas d’avoir la joie de vous annoncer la venue prochaine d’un cinquième dans notre famille.
    Eh oui, nous sommes d’affreux pollueurs, oui, un peu comme Total ;-))

  24. y’en a qui sont irrémédiablement destinés à cochet la mauvaise réponse!

  25. A Titoun:
    Notre 5e va sur ses 8 mois, et très égoïstement, nous ne nous lassons pas de ses vagissements et de ses sourires. Faut-il que nous soyons indifférents au sort de la planète pour avoir autant d’enfants!
    Je ne vous félicite pas !
    Ah, au passage, félicitations ! 🙂

  26. Finalement supprimons l’homme de la surface de la terre comme ca plus de probleme d’ecologie.Rien que de la nature sauvage et des jardins paradisiaques.
    Quelles foutaises peuvent engendrer des cerveaux malades!

  27. Une bonne guerre, voilà ce qu’il nous faut ! On tue tout le monde et la planète se débrouillera sans nous.;-)
    Le raisonnement de l’écologie politique est poussé jusqu’à l’absurde et c’est là qu’on voit ses limites.
    Finalement ce monsieur nous met en face de ce problème: veut-on sauver l’humanité, ou la planète ? Il faut choisir.

  28. Entre un enfant et 620 trajets Paris- New-York, j’ai choisi!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services