Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Les humoristes sont priés de rentrer dans le rang

Bertrand Delanoë envisage de se plaindre auprès de la direction d'Europe 1 de l'humour de Nicolas Canteloup. Il n'est plus permis de rire des personnes homosexuelles.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

33 commentaires

  1. Laurent Gerra a alors du soucis à se faire, lui qui a commenté, à la manière de Léon Zitrone, le premier mariage homo !
    http://www.youtube.com/watch?v=GYgfpDI_Yrs

  2. Je regardais le film la cage aux folles il y a 3 jours… j’en profite car bientôt ce film sera censuré et interdit en France…

  3. Ils se croient tout puissants désormais, cela avait été dit et redit lors des galas de la manif pour tous.J’espère que cantelou va tenir bon car il imite fort bien.

  4. Ou en d’autres termes moins élégants que les vôtres, mais après tout au nom de la légitime défense de notre civilisation, n’en aurait-on pas le droit ?
    ===
    Delanausée va-t-il dire à Europe 1 qu’il en » aurait-il plein le c.. » de l’humour de Nicolas Canteloup ?…
    http://cril17.fr/

  5. Les socialistes n’ont que le mot “liberté” à la bouche, mais en réalité, ils la détestent, la liberté. Ils ne rêvent que d’interdits.

  6. Quand Canteloup se moque de nos papes personne ne moufte (Europe1, au moment du retrait de Benoît XVI). Alors les états d’âme de Delanoë…

  7. Affligeant, car selon les propos cités par le figaro Canteloup ne parle absolument pas de l’homosexualité de Delanoë. Il n’est donc plus permis de critiquer la politique d’un homme lorsqu’il est homo au nom de l’homophobie. Ecoeurant !

  8. Les homosexuels, les nouveaux Intouchables.

  9. Et c’est quand qu’on va interdire l’humour sur le dos des catholiques?
    C’est quand qu’on verra des levée de boucliers médiatiques au lieux de rires gras quand on fera des assimilation entre clergé et pédophilie alors qu’on hurle au scandale quand on fait de telles assimilations avec l’homosexualité???

  10. @ Pascal ARNOUX
    C’est normal : dans la Révolution, le principe est aussi de pervertir le sens des mots…
    Ainsi, « liberté, égalité, fraternité » ne s’entend pas au sens littérale mais bien au sens maçonnique :
    – liberté : uniquement pour les frères :. : les autres sont à enfermer sans pitié
    – égalité : ne peuvent prétendre à l’égalité que les partis révolutionnaires n’ayant pas le même niveau d’égalité que les autres (le bon exemple aujourd’hui est le « mariage » homo… et le mariage tout simple : le premier est un droit autoproclamé pour « rattraper » une inégalité fantasmée… tandis que le mariage religieux est assujetti au mariage civil et ne peut s’en défaire… au nom du sacro-saint pouvoir républicain)
    – fraternité : il va de soit que cela ne concerne que les frères… les deux derniers gouvernement, quasiment exclusivement composés de maçons, en sont les meilleurs exemples… On ne fraternise qu’entre révolutionnaires… les autres sont exclus…
    À partir de là, les socialistes sont tout à fait prévisibles : ils parlent de liberté au sens révolutionnaire et à ce mot découle évidemment une haine sans nom pour ce qui priverait la Révolution d’exercer son pouvoir librement : « pas de liberté pour les ennemis de la liberté ». Ça a 200 ans… mais ne prend pas une ride.
    Le seul inconvénient est que, 200 ans, on trouve encore des Français pour ignorer que l’on vit dans un régime dictatorial…

  11. Qu’il se plaigne…. il va se descréditer encore plus.
    Depuis le coup (cout?) de la pelouse, on ne l’entend plus trop et pourtant il a touché les chèques!
    Qu’il porte plainte: cela va faire un beau couple avec Pierre Bergé! défendre leur vie privée. Mélange vie publique, vie privée.
    Continuez ainsi… ils se tirent eux même une balle dans le pied

  12. Puisque Delanoé est rentré dans les normes depuis la loi Taubira, loi qui est faite pour que cette catégorie se fondent dans la masse, alors qu’il en accepte la règle du jeux : on a le droit de rire de tout, ça s’appelle “l’HUMOUR” et on en a bien besoin en ce moment.

  13. Avec Dela…Noë, on ne peut attendre qu’un déluge de reproche. Après interdiction des mouvements d’extême droite, ils vont interdire le parti d’en rire… cher à Pierre Dac et Francis Blanche….. Messieurs les censeurs …bonsoir disait Clavel ….

  14. delanoe, bergé, lang, DSK, etc…
    tous ces pervers qui ont le pouvoir, et les français qui restent là comme des veaux à voter pour eux ! à les écouter
    quel honte ce pays

  15. Il paraît que le ridicule ne tue pas ; donc, longue vie à Delanoë!

  16. Les socialo vont nus refaire le coup de Charles X, avec une loi anti-blasphème, mais cette-fois, vous n’aurez plus le droit de parler, d’écrire ou d’agir contre cette nouvelle religion qu’est devenue l’homosexualisme. Elle n’a pas vraiment le sens de l’humour, la maire de Paris. Ca rend visiblement mélancolique les moeurs “gays”.

  17. Les hommes (et femmes) publics doivent s’attendre à être brocardés. Cela s’est fait de tout temps. Mais peut-être ne sont-ils publics, de nos jours, que dans le sens où l’on désignait certaines femmes sous l’appellation “filles publiques”!

  18. Nicolas Canteloup ne fait pas rire du tout Bertrand Delanoë.
    « le maire de Paris juge «homophobe et caricaturale» l’imitation que fait de lui l’humoriste »
    Source la plume daliocha – Faut-il en rire ?
    Un propos sur DSK mis en sauce au jus du Maire de Paris…un bon fumet !
    « C’est rassembleur le rire et, au fond, éminemment démocratique.
    On ne rit pas dans un régime totalitaire, on a peur.
    L’humour aujourd’hui me fait le même effet, il est ce petit espace inattendu d’oxygène tout au fond de mon esprit contorsionné sur lui-même, enserré dans les impératifs de la pensée unique, sommé de critiquer avec réserve et de s’indigner sans excès
    Il faut s’en inquiéter, mais il faut aussi à mon avis défendre le rire face à la réaction du Maire de Paris, car si la pensée critique s’endort et que le rire n’est plus admis, que restera-t-il ? »
    http://laplumedaliocha.wordpress.com/2009/02/26/faut-il-en-rire/

  19. Là où on se marre vraiment et pour de bon, c’est ici :
    http://www.ndf.fr/nos-breves/30-05-2013/jemmerde-les-francs-macons
    C’est vraiment in lien à faire parvenir à Delanoé:
    http://www.paris.fr/contacts/Portal.lut?page_id=5722&document_type_id=12&document_id=10737&portlet_id=12354
    Ca pourrait le détendre, non ?

  20. Les humoristes devront-ils, à l’avenir, soumettre leurs textes au Grand Censeur Public et, pourquoi pas, porter le treillis militaire ? C’est vrai que le général Jaruzelski aimait les journalistes en uniforme.

  21. Je comprends toujours pas pourquoi DSK ne porte pas plainte pour hétérophobie.

  22. la délicatesse chrétienne c’est peut être aussi de ne pas se moquer des homosexuel(le)s
    le catéchisme de l’église catholique invite au respect des personnes

  23. le luron reviens!

  24. On attribue à Voltaire cette maxime pleine de bon sens : “Si vous voulez savoir qui est votre maître, demandez-vous qui vous n’avez pas le droit de critiquer.”

  25. Petit raisonnement :
    “Tu n’es ni homme ni femme” tu choisis ce que tu veux être..
    Si tu choisis une sexualité avec le même sexe que le tien tu es aussi normal que celui ou celle qui préfère s’unir à l’autre sexe…
    Ton choix est assumé et n’est pas souffrance puisqu’il est “naturel” et semblable à celui de tout autre couple…
    La famille que tu fondes est de même qualité que tout autre, donc on peut considérer que toute allusion à ta sexualité est juste potache ou grivoise….
    Tu as voulu dire que la différence n’existait pas et a réclamé une égalité entre tous,à te voir appliquer jusqu’au mariage bien venu dans les blagues de cul salace…au même titre que la cocu, la nympho, la blonde ou le belge…
    Au pays de l’égalité et de la négation des différences l’Humour c’est la prime!

  26. C’est fou, car Canteloup ne se moque pas du tout de Delanoë en tant qu’homosexuel: il se moque du foin pas possible que le maire de Paris avait fait pour sa pelouse soi disant piétinée… L’homosexualité fait donc partie des nouveaux totems, c’est un élément du nouveau sacré, de la nouvelle religion qui nous est imposée. Tandis qu’au Moyen Age, époque paraît-il si sombre (!), on avait le droit de se moquer des prêtres sans que ce soit pris comme une attaque contre le catholicisme (voir les fabliaux).
    L’Eglise, elle, avait le sens du l’humour.

  27. Leur slogan révolutionnaire de ‘liberté, égalité, fraternité’ est une caricature de novlangue d’Orwell : il faut tout lire à l’envers :
    liberté : quelle liberté si l’on ne peut même pas afficher notre vrai nom de la femme mariée le même que notre époux (comme cela se fait partout et depuis des siècles) sur notre CDI et notre passeport (biométrique)??? On nous force de retour dans nos noms de jeune fille bien oublié! Quelle liberté si l’on nous dépouille de notre identité ? Oui, de l’identité de femme mariée ! Vous allez aux USA et vous avez la honte à l’hôtel car votre passeport et billet d’avion sont au nom différent de celui de votre mari et vos enfants, c’est n’importe quoi !
    la liberté, qu’ils disaient ?
    Quelle liberté si l’on ne peut même pas chosir le lieu de l’école pour nos enfants ? Avec leur carte scolaire on nous enferme dans les banlieues où l’on a le malheur d’habiter , pour que nos enfants servent de bouclier à ce qu’il y a de pire dans des quartiers, pas moyen de s’échapper
    Egalité : quelle égalité si à force des efforts et sacrifices on arrive péniblement à quelque chose dans la vie et l’Etat au lieu de valoriser votre mérite vous vole tout par une fiscalité obsédante, alors que d’autres recoivent sans effort et au total leur revenu dépasse le vôtre (sans être imposé !)
    Fraternité : quelle fraternité si l’on saccage vos églises et insulte vos pasteurs dans une impunité la plus totale, on vous traîte d’attardé mental si vous oser réclamer pour vos enfants un père et une mère, on vous conspue par le seul fait d’avoir un visage (càd une “gueule de catho”) qui justement (on parle de fraternité) n’est pas conforme à celui prisé par les “Frères” ?
    Voilà pour la devise de la république, et ce n’est qu’un aperçu. Orwellien.

  28. Ha ! là on touche les limites de la tolérance version socialiste, quant il s’agit de faire rire sur le dos des religions (principalement les chrétiens ces temps-ci) tout va bien, mais quand il s’agit de rire de son propre comportement on constate alors le manque total d’humour de plusieurs, et pourtant Canteloup est plutôt gentil avec les puissants, les chrétiens eux sont habitués à pire et personne ne vient les plaindre dans les médias.

  29. Nicolas Canteloup est un imbécile qui ridiculise le Pape et les cathos dès qu’il en a l’occasion et je m’étonne qu’on puisse prendre sa défense. On peut rire tant qu’on respecte les personnes et ce n’est pas son cas.

  30. Le maire de Paris n’a jamais brillé pour son ouverture d’esprit, nous le savions déjà… Sans doute sa vision de l’égalité.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services