Bannière Salon Beige

Partager cet article

Environnement

Les glaciers de l’Himalya ne fondent pas tous

Lu sur Novopress :

G "Les professeurs Bodo Bookhagen, Dirk Scherler et Manfred Strecker, de l’université de Californie et de l’université de Potsdam, ont en effet découvert que la moitié des glaciers du massif du Karakoram, dans le nord-ouest de l’Himalaya, sont en train d’avancer. Une découverte qui infirme la thèse formulée en 2007 par le GIEC selon laquelle les glaciers de l’Himalaya étaient en train de fondre à un rythme soutenu (selon le GIEC, ils auraient totalement disparu en 2035) et que l’Inde du Nord était menacée de gigantesques inondations.

«Notre étude montre qu’il n’y a pas de réponse uniforme des glaciers de l’Himalaya au changement climatique et souligne l’importance de la couverture de débris pour comprendre le recul des glaciers, un effet qui a été jusqu’à présent négligé dans les prédictions de la disponibilité future de l’eau ou du niveau global de la mer», indiquent les chercheurs californiens et allemands."

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule<;

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

9 commentaires

  1. Je connais assez e gens qui travaillent sur le changement climatique du aux gaz à effet de serre et j’ai lu assez de publications, vérifiables sur ce sujet, pour penser que le problème est bien réel.
    Qu’un type qui ait réussi à se faire nomer à la tête d’un organisme international ne soit pas un idéaliste honnête ne me surrend pas non plus; Cela ne remet pas en question le phénomène et sa description à partir des travaux de milliers de chercheurs majoritairement honnêtes et compétents.
    Par contre je ne comprend pas la mode chez les militants nationanlistes ou tradis de s’opposer à l’idée d’une influence de l’utilisation des carburants fossiles sur le climat.
    Est ce parce que ce fut historiquement une idée propagée par les verts ?
    Il faudrait qu’il l’eurent breveté et qu’ils s’en occupent encore, au lie de s’occuper de mariage homosexuel ou d’importer l’islam.
    Est ce par admiration pour M. Allègre, qui n’a cessé de se tromper dans son domaine de compétence ?
    Est ce pour ne pas renoncer à sa bagnole, à la clim et autres progrès fondamentaux plus importants que l’indépendance énergétique de notre pays ?
    [C’est sans doute par liberté d’expression face au matraquage. Et peut-être aussi parce que le dogme du “réchauffement global du à l’homme” pollue le réel respect de l’environnement…
    MJ]

  2. @Kantz
    Allez sur le site http://www.pensee-unique.fr
    L’année 98 a été plus chaude que 2010;apparemment la température connait un palier.

  3. @Kantz
    Qu’il y ait un réchauffement global, c’est certainement vrai (mais la planète en a vu d’autres).
    Par contre, que ce réchauffement su dû uniquement, ou même dans une proportion décisive à l’activité humaine, reste à démonter. Le réchauffement observable actuellement au niveau des satellites de Jupiter, n’est quand-même pas dû à l’activité humaine!

  4. Personne ne dit que le réchauffement climatique n’est du qu’à l’Homme seul.
    L’influence de la variation d’activité du soleil est intégrée par les climatologue.
    Simplement l’influence humaine
    – est la seule sur laquelle nous pouvons agir
    – devient catastrophique, et met en question la survie de nos petits enfants, sur des phénomènes qui ont une terrible inertie.
    Par ailleurs je ne voit pas en quoi ne pas consommer de carburants fossile pollue le réel respect de l’environnement.
    Habitant près de la Navarre espagnole, je connais l’influence d’un champs d’éolienne. Sur les oiseai elle est largement inférieure au dégâts de la chasse, puisque la majorité des chasseurs ne distinguent pas les espèces protégées des autres, ce qui se voit au résultats.
    Le bruit des éoliennes est rapidement supportable au bout de quelques centaines de mètres, et leur esthétique est bien supérieure à celledes lignes THT.
    Pour le photovoltaïque, il suffit de couvvrir 1/4 des toits existants, dans les zones non classées donc, pour produire plus d’énergie électrique n’en consomme sur l’année. On a donc là un bon complément, d’autant plus que les consommations ont lieu surtout de jour.
    La base de l’écologie raisonnable, ce n’est pas le mariage homosexuel, mais une éthique de modération, une ascèse toute chrétienne.
    [Si : selon la vulgate officielle, c’est l’homme le principal pollueur de la planète. ET pas seulement parce qu’il utilise du pétrole, mais parce qu’il existe. La solution envisagée, ce n’est pas de réduire la consommation de carburant -ce qui serait déjà une bonne chose- mais de réduire la population, et accessoirement de créer de nouvelles taxes.
    Ce qui est curieux, c’est que ceux qui parlent de réchauffement global du à l’homme ne prônent pas la relocalisation de l’économie, ce qui éviterait peut-être la nourriture qui vient du bout du monde par avion…
    Voilà ce que j’appelle “polluer” le débat : on crée des sommets et des taxes et on passe à côté des réels sujets. MJ]

  5. @ KANTZ
    Le réchauffement climatique cyclique existe depuis que la terre existe, et des cycles climatiques ont été repérés et étudiés depuis l’an mil, sans que le réchauffement ou refroidissement soit imputable aux carburants fossiles, ”surpopulation” etc….. : toute cette propagande, au moment où on sait déjà que le réchauffement est en train de se ralentir, rappelle celle du Club de Rome des années 70 : on devait avoir la glaciation à cause de l’activité humaine et …..tiens, tiens, de la surpopulation. Et on a eu un réchauffement…..
    Dans les deux cas, à l’époque comme maintenant, la ”solution” proposée est le malthusianisme, le contrôle des naissances, la prégnance des organisations internationales favorables à l’avortement et à la stérilisation, bref la culture de mort.
    Nous catholiques, nous ne sommes pas anti scientifiques : c’est précisément pour cela que nous rejetons cette mise en propagande de réalités naturelles connues, sur lesquelles l’activité humaine peut avoir une influence peut-être, mais ne constitue en aucun cas le déclencheur et la cause première.

  6. PG cite très à propos une liste des malencontreuses “solutions” proposées tel que la malhusianisme, le contrôle des naissances etc…
    J’aurais pour ma part ajouter en tête de liste la tarte à crème qu’est la décroissance, si chère à certains de nos amis.

  7. Couvrir 1/4 des toits de panneaux solaires ? Vous n’y pensez pas j’espère ?
    Il n’y a rien de plus anti-écologique et polluant qu’un panneau solaire à produire et à détruire/recycler.
    Le bilan carbone et énergétique du panneau solaire, sur un cycle de vie complet, est désastreux.

  8. @ KANTZ, 2 petites remarques :
    A titre collectif, dépenser des milliards pour une cause soit-disant scientifique qui se révèlerai fausse est criminel vu les autres urgences pour les populations du monde. Et à titre individuel, quand on voit ce que coûte la mise aux nouvelles normes énergétiques d’une habitation cela devient insupportable et non rentable pour les familles.
    Concernant les glaciers : la plupart vous croient parce qu’ils pensent que les glaciers diminuent simplement parce que la température s’élevant la glace fond. C’est stupide. Les glaciers sont “vivants”, ce sont des sortes de rivières gelées qui se renouvellent sans cesse. Leur extension dépend en grande partie des précipitations qui les alimentent à leur sommet, un peu comme les crues de rivière ou les sècheresses qui dépendent de se qui se passe en amont.
    PS : celui qui vous dit cela n’a qu’une voiture pour neuf personnes et va TOUS les jours travailler à vélo

  9. On entend beaucoup de choses à propos du réchauffement climatique.
    @ Kant, ce qui me semble scandaleux, c’est le bourrage des esprits avec un seul et unique point de vue, laissant croire que tous les scientifiques seraient du même avis. C’est faux, totalement faux et cela, il faut le dénoncer.
    Ensuite, il ne s’agit pas de prétendre qu’il n’y a pas eu de réchauffement durant le seconde moitié du 20ième siècle.
    Par contre, il est faux de dire qu’il n’a jamais fait aussi chaud, comme certains médias le prétendent. Il faisait beaucoup plus chaud au moyen âge que maintenant.
    L’effet du soleil est considéré comme négligeable par le GIEC ce qui n’est pas sérieux. L’argument qu’il avance est lamentable. Il aborde la question simplement (pour ne pas dire de façon simpliste) en ne parlant que de variation de la luminance qui est effectivement assez faible. Mais le GIEC ignore totalement les autres effets de l’activité solaire tel que le vent solaire qui repousse plus ou moins le rayonnement cosmique, il ignore les changement qui s’opère périodiquement au niveau du champs magnétique solaire, les variations dans la fréquence et l’intensité des cycles des éruptions solaires, il ignore encore bien d’autres choses.
    La recherche en France est totalement sous le contrôle du pouvoir politique. Ce n’est pas normal. Ainsi, dans le programme CLOUD en cours depuis 2006 au CERN de Genève, les scientifiques français n’y participent pas ! Ce n’est pas comme cela que la science avance ! La science en France et sous contrôle politique, les scientifiques sont tenus par l’argent. S’il en veulent, ils doivent orienter leur recherche dans le sens voulu par le pouvoir !
    Enfin, ce qui me choque dans la théorie du CO2, c’est la part absolument prépondérante du calcul et de la simulation numérique. Cela est très très dangereux et peut conduire à une simple vue de l’esprit, sans rapport avec la réalité. Tel est à mon sens le principal grief à avoir vis à vis du GIEC !
    Le calcul n’est qu’un outil, la mesure et l’expérience, et dans le domaine du climat, l’étude des phénomènes du passé sont indispensables.
    Dans une expérience que le GIEC met en avant, un forage fait dans l’antarctique pour déterminer l’évolution du CO2 et de la température, les résultats ne sont pas bien interprétés ! En effet, les deux courbes évoluent en phase, montent et descendent ensemble. Le GIEC affirme alors avoir raison sur sa théorique selon laquelle la hausse du CO2 entraîne bien la hausse des températures. Seulement voilà : sur les mesures faites, on constate que la courbe des températures précède toujours celle du CO2 ! L’analyse donnée par le GIEC est donc totalement IMPOSSIBLE, car en physique, JAMAIS les effets ne peuvent précéder leur cause !
    Certains dans les commentaires ont indiqué le site “la pensee unique”. Ce site est remarquable et très bien documenté. Il montre qu’il n’y a pas unanimité sur la question, contrairement à l’idée colportée par la presse politique. On en est même très très loin. Il montre aussi que les recherches à faire dans ce domaine sont encore très nombreuses. Il y a de la place pour tous, y compris les scientifiques Français !
    En lisant ce site, je me dit tout simplement :
    Avons nous pensé à un plan “B” ?
    Et oui, si nous avons dans le futur un fort refroidissement au lieu d’un réchauffement ?
    Et l’homme dans tout cela ?
    Je suis plus inquiet par les armateurs peu scrupuleux qui dégaze en pleine mer pour ne pas payer l’opération dans un port par exemple.
    Et que dire des écolos “bobo” qui se déplace en hélicoptère comme un certain Hulot !
    Enfin, le réchauffement climatique, c’est le cheval de Troie de ceux qui prône la culture de mort. L’homme est responsable du réchauffement, donc réduisons l’homme pour réduire sa nuisance. Cela est totalement inacceptable.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services