Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Les Gilets Jaunes mettent une veste à Edouard Philippe

Les Gilets Jaunes mettent une veste à Edouard Philippe

Ce gouvernement n’a plus aucune crédibilité :

Instant de flottement à l’Elysée. Pour lancer la « grande concertation » de trois mois voulue par Emmanuel Macron, Edouard Philippe devait recevoir ce vendredi 30 novembre une délégation de « gilets jaunes », pour trouver un semblant de terrain d’entente.

Problème : un seul représentant du mouvement est arrivé à Matignon, sur les coups de 14h30. Avant de repartir, à peine une demi-heure plus tard. Il s’agit de Jason Herbert, jeune Charentais de 26 ans, chargé de communication dans une médiathèque d’Angoulême, selon L’Express. A la sortie de son rendez-vous expédié, le jeune homme s’est expliqué sur BFM TV : « Je souhaitais que les 65 millions de Français puissent entendre nos discussions », a-t-il confié sur le perron de Matignon. « Par courtoisie, j’ai simplement laissé le Premier ministre se présenter, puis je l’ai informé ne pas souhaiter poursuivre la discussion, car il n’était pas possible de filmer l’entretien ». Pour ne pas « trahir » les Français, Jason Herbert a donc préféré ne pas « engager de discussion ».

Partager cet article

9 commentaires

  1. Et la, Ardisson se lâche littéralement sur Macron et l’Europe ! Ça sent de plus en plus la fin de règne. Gloire à toi Seigneur !
    https://youtu.be/Nfbt6SSzyPU

  2. C »est presque étonnant de voir un monsieur, ce GJ, préférer se préoccuper de nous plutôt que des ors et de l’apparat du pouvoir. Ça fait du bien!

  3. Génial
    Les gilets jaune c’est la vrai nouvelle façon de faire de la politique !

  4. Il faut raison garder mais cela est rare en période de crise.
    Macron, Philippe et consorts paient leur morgue.
    Cette invitation à Matignon avait tout d’un coup de comm.
    Ce GJ, qui est sûrement en temps ordinaire un citoyen normal, se sent grisé par une soudaine notoriété, qui pourrait être éphémère. Cela lui fait perdre la raison au point de prendre une posture et demander l’inacceptable.
    Il faut donc relativiser la veste.

  5. Un gouvernement peut malheureusement se maintenir très longtemps en dépit de toute légitimité et crédibilité.

  6. Erouani vous n’avez pas le droit de juger ce jeune home comme vous le faites. Connaissez-vous le « panache », eh bien cela existe encore chez lui. A nous de comprendre et de le remercier;

  7. Marcelin Albert… il a peut-être servi de contre-modèle, pourquoi pas?

  8. Ben 5 ans, comme le prévoit la constitution. Le temps de se faire des plumes en or, de distribuer des bébés à qui veut, de les euthanasier s’ils ne conviennent pas, de ne plus s’occuper de la France – Bololo (non, pas Marlène, Édouard) est là pour çà – mais d’œuvrer pour la FM avec pour hochet une hypothétique Europe dont il rêve d’être président.

Publier une réponse