Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Les fusillés pour l’exemple ne sont pas des exemples

Réflexion du Conservateur suite à l'hommage rendu par Nicolas Sarkozy aux mutins de 1917 :

M "Que l'on reconnaisse que les mutinés de la Grande Guerre bénéficient de circonstances atténuantes, c'est une chose. Parce que les conditions étaient atroces. Parce que le commandement était souvent inconscient, incompétent, ou proprement inhumain. Parce qu'on considérait souvent les soldats comme un simple "matériau humain" – selon les mots célèbres du Kronprinz allemand qui colle parfaitement à la philosophie républicaine, selon laquelle les personnes sont purement et simplement la propriété de l'Etat (on se rappelle l'expression d'un tortionnaire de 1789 "ces hommes ont été rayés du livre de la république").

Mais de là à ériger en héros des gens qui ont abandonnés leurs camarades, plantés là leurs frères d'armes, mis en danger la vie de ceux qui subissaient les mêmes conditions ! Il y a là un très singulier retournement des valeurs. Quant à voir la république qui sacrifia des millions d'hommes sur l'autel du respect de la loi applaudir, en la personne de Nicolas Sarkozy, une fois de plus ceux qui contestent l'autorité de l'Etat, quelle ironie, délicieuse et atroce."

Michel Janva

Partager cet article

15 commentaires

  1. j’ai entendu une fois un général expliquer que pour maintenir la continuité du front il a bien fallu que d’autres aillent se faire “casser la gueule” à la place des déserteurs; ce sont eux les héros.

  2. les mutins de 1917 n’ont pas été si nombreux que cela , leurs manifestations n’ont jamais risqué d’entrainer une rupture du front . Il s’est agi souvent d’excellents combattants qui ont protesté contre l’incompétence du haut commandement .
    Il y a d’ailleurs eu le même type de contestations du coté italien et allemand .
    Les états majors des belligérants ont été très longs à comprendre qu’ils étaient dans un conflit où la puissance d’arrêt de l’armement était supérieure à sa capacité offensive .( à l’exception de Pétain qui en 1918 déclarait avant de lancer l’offensive :” j’attends les chars ” )
    Il ne s’agit pas de transformer ces gens en héros , il suffit de leur restituer leur dignité .

  3. si je peux me permettre de reprendre le post précédent : discussion sur le sujet en ECJS classe de 1ère ce matin. Commentaire d’un élève : ces soldats (les mutins) étaient intelligents les autres étaient des moutons . Voilà ce que donne ce genre d’arguments, bien sûr que le haut commandement comprenait un quota élevé d’officiers notoirement incompétents et qui aurait du être jugé après la guerre ainsi qu’un certains nombres de politiques si cela avait été une évidence pour les contemporains C’est cela qu’il faut expliquer… faut-il réhabiliter quiconque dans l’armée s’est un jour ou l’autre opposé à l’incompétence? Cela ouvre des perspectives très graves me semble-t-il.
    J’ajouterai que ces déclarations correpondent à l’air du temps : c’est pratique il n’y a plus d’anciens combattants ! en début de carrière j’ai souvent fait venir d’anciens combattants pour témoigner , jamais je ne les ai entendu réhabiliter qui que ce soit : eux ils avaient tenu. Ce qu’ a été le patriotisme de ces années là est incompréhensible aujourd’hui ! Je voudrai signer la petite nièce d’un “mouton” bêtement revenu des Etst-Unis en 1914 (où il tentait sa chance) dès qu’il a appris la déclaration de guerre et qui a été tué en 1915.

  4. On ne peut que regretter que des mutins et des déserteurs soient globalement transformés en héros, même si certains d’entre eux, sachant ce qu’ils risquaient, ont agi, d’après certains témoignages, dans un esprit de sacrifice pour sauver leurs camarades d’une boucherie inutile, inexorable et stratégiquement injustifiable. Heureusement que PETAIN sût le comprendre.

  5. Cette pseudo réhabilitation qui ne s’avoue pas comme telle est caractéristique venant d’un homme dont la vie privée témoigne d’une incapacité totale tenir quelque engagement que ce soit : que ce soit pour ce qui est de la fidélité dans le mariage par rapport à ses épouses successives, ou envers les enfants qu’ils en a eus pour ce qui est des devoirs de la paternité. Dans ces différentes obligations ou engagements, N. SARKOZY a notoirement failli.
    On comprend mieux qu’il ne comprenne pas combien ses propos sur les insoumis de la Grande Guerre renversent l’échelle des valeurs.

  6. Les vrais soldats et les mutins ont subit des conditions de vie atroces, c’est certain. Mais que recherchent nos politiques aujourd’hui? le coupable…pour poursuivre une campagne de dénigrement qui dure depuis 1940. Et le seul responsable bien sûr c’est le futur Maréchal Pétain. C’est lamentable.

  7. Pétain attendait non seulement les chars, mais aussi les Américains( en 17), ainsi qu’à Vichy en 41-42, puisqu’il recevait l’ambassadeur US Leahy et le tenait au courant jusqu’en nov 1942. Il a reçu un groupe de résistants à Vichy et leur a donné un laisser passer pour l’AFN en leur disant: ” Partez en AFN , c’est de là que viendra la victoire.” Lire les bouquins de Pierre Ordioni. On y apprend beaucoup sur cette époque complexe.

  8. Le conservateur dit : “Mais de là à ériger en héros des gens qui ont abandonnés leurs camarades, plantés là leurs frères d’armes, mis en danger la vie de ceux qui subissaient les mêmes conditions !”
    Oui ce serait choquant, mais ce n’est pas la vérité historique. Les “mutins” ont protesté à l’arrière, une fois retiré du front où ils s’étaient battus bravement et alors qu’on voulait les renvoyer une fois de plus inutilement à l’offensive.
    Ce qui est choquant, c’est la manière dont on les célèbre aujourd’hui en laissant croire que la mutinerie est une bonne chose en soi, en retournant les valeurs.
    L’article de Plunkett sur ce sujet explique très bien ces deux aspects, et le débat en dessous est de haute tenue : http://plunkett.hautetfort.com/archive/2008/05/12/le-mutin-avait-la-croix-de-guerre.html
    (je ne sais pas si le Salon Beige accepte ce genre de liens extérieur de suggestions de lecture, mais je pensais que ça pouvait nourrir la réflexion sur ce sujet)

  9. Surtout on ne comprend pas pourquoi il faut sans cesse revenir en arrière et rejuger l’Histoire
    Dans quel but???
    Il n’y a pas assez de problèmes comme çà à résoudre au présent?????

  10. hier sur TV5 les historiens soulignaient le role décisif et le coté humain du maréchal PETAIN.certains déserteurs étaient en réalité en ordre de mission,il y a eu des bavures parfois.personne ne parle de l’épuration de l’armée par le général F M …ANDRE qui en éliminant les cadres cathos a promu beaucoup d’incapables,c’est à la tombe de SYVETON,le giffleur d’ANDRE, qu’il fallait déposer des fleurs hier

  11. Personne ne peut juger de cela il fallait y être et le vivre…
    Un “poilu” de Verdun me disait que les gradés tiraient au sort celui qui devrait tirer sur ses camarades qui ne monteraient pas à l’assaut.
    Ne portons pas de jugement hatif ni global sur ces malheureux… qu’en serait -il à notre époque.
    Pense-t-on que nos jeunes accepteraient ces conditions : quatre ans de guerre en toutes saisons ?
    Ne crions pas sur ceux qui ont refusé une telle boucherie, ce n’est pas parce que tous y allaient qu’il fallait ne rien dire et tout accepter !
    Et à quoi à servi cette guerre ? Vingt et un ans après il fallait y retourner.
    Les plus condamnables sont ceux qui s’engagent dans les hostilités et entrainent leurs contemporains dans de telles horreur.

  12. Je suis sud americain, et dans ma ville il y a un monuments aux soldats de mon pays (fis et petit fis de francaises) qui sont mort à la premier guerre!
    Votre president n’a pas de dignité
    et votre nation á besoin de une Contrerevolution pour finir avec la sotise!
    (perdon pour les fautes de grammaire, je ne suis pas francophone)

  13. C’est tellement facile de classer les gens en héros ou en lache depuis son salon… Allons, messieurs, un peu d’humilité avant de juger de l’héroïsme ou de la lacheté des morts!

  14. Les mutinés de 1917 n’étaient pas déserteurs, ni des lâches. Ils voulaient tout simplement arrêter le massacre des hommes envoyés au casse-pipe.
    Ils ont voulu protester ainsi contre ces ganaches de généraux incapables.
    Et le “Conservateur” continue la tradition complètement inepte de l’idée de la droite ; que tout soldat se sacrifie allègrement à la patrie.
    Cette guerre maçonnique de 14-18 ne méritait pas la mort de millions d’hommes.

  15. Au delà de ces centaines de milliers de héros et de ces petites centaines de malheureux qu’il faut se garder de juger …ce qui est inadmissible c’est l’utilisation politicienne qui en est faite au gré de la recherche de sympathies ,un coup à droite ,un coup à gauche !
    quant à l’oubli ou l’on veut maintenir le Maréchal Pétain ,en se basant sur la disparition des derniers poilus , sur l’amnésie de plus jeunes,ainsi que sur le manque d’honnêteté supposé de tous les historiens ,outre qu’il s’agit d’un calcul de bas étage , se révélera sans effet.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.