Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classifié(e)

Les Français partagent avec les Chrétiens d’Orient un référentiel civilisationnel hérité de la Chrétienté.

Lu ici :

"(…) Si une minorité de Français est prête à accueillir ceux-ci sur le territoire (46%), une majorité est cependant favorable à accepter leur venue dès lors que ce sont des Chrétiens d’Orient selon une enquête réalisée par l’IFOP (…) 62% des citoyens français sont d’accord avec le fait que les Chrétiens d’Irak et de Syrie soient répartis dans les différents pays d’Europe et à ce que la France en accueille une partie d’après un autre sondage publié par l’IFOP et Atlantico. Pourquoi cette différence d’attitude à l’égard de ces populations qui arrivent par dizaines de milliers sur les côtes grecques et italiennes ?

Une première explication pourrait résider dans l’identification d’une partie des Chrétiens français aux Chrétiens d’Orient, ce qui les inciterait à plus de solidarité. En effet, les Français catholiques se montrent davantage favorables à l’accueil des migrants chrétiens orientaux (66%) qu’à l’accueil des migrants de façon générale (40%). Les catholiques ont logiquement plus de bienveillance à l’égard de ceux qui sont de près ou de loin de la même famille religieuse.

Mais cette solidarité interchrétienne n’explique pas tout pour comprendre l’écart de position de tous les Français sur la question des migrants chrétiens et des migrants au global. En effet, les « sans religion » vont dans le même sens et sont un peu plus favorables à l’arrivée des migrants sur le territoire français quand ils sont chrétiens (57%) que quand ils ne le sont pas forcément (51%).

Plus étonnant encore, l’écart de position des sympathisants de gauche : ceux qu’on imaginait faire le moins de différence entre les peuples selon leur culture, leur religion ou leur origine sont 12 points de plus à accepter la venue des migrants chrétiens d’Orient (85%) qu’à accepter celle des migrants en général (73%).

Plusieurs raisons peuvent expliquer ce phénomène. Tout d’abord, la médiatisation des massacres qui ont été perpétués contre les Chrétiens d’Orient a suscité une vive émotion chez les Français. L’empathie face à cette population persécutée dans certains pays a pu entraîner une position plus ouverte sur l’accueil de ces réfugiés (…). Ensuite, on peut supposer qu’il existe une proximité culturelle inconsciente chez les Français qui les rapproche des Chrétiens d’Orient. Qu’ils soient croyants ou non, les Français partagent avec les Chrétiens d’Orient un référentiel civilisationnel commun hérité de plus de 1 000 ans de chrétienté.

Les seuls réfractaires à l’accueil des migrants chrétiens sont les sympathisants Front National (77% d’opinion défavorable). Ils se montrent encore plus hostiles quand il s’agit de tous les migrants confondus (91% sont contre leur accueil). Pour de nombreux sympathisants FN, l’identité nationale prime sur toute appartenance transnationale chrétienne et ne justifie pas d’ouvrir les frontières spécifiquement à la communauté chrétienne d’Orient. On observe ici un véritable clivage entre la droite et l’extrême droite. Les sympathisants Les Républicains sont une majorité à se déclarer prêts à recevoir les migrants chrétiens d’Orient (63%). Tant que le FN se montrera défavorable à l’accueil des migrants chrétiens d’Orient, il sera sans doute difficile pour Marine Le Pen de grignoter des voix sur ce thème chez les sympathisants LR sans décevoir une partie de son électorat attachée à la fermeture stricte des frontières."

Partager cet article

6 commentaires

  1. Entre ce que l’on dit et ce que l’on fait , il y a souvent une marge. Les sondages n’engagent que ceux qui y croient !

  2. N’est ce pas bi- millénaire?

  3. L appartenance à la communauté des chrétiens d orient peut justifier d ouvrir nos frontières, certes, mais pour un accueil temporaire.

  4. “Les seuls réfractaires à l’accueil des migrants chrétiens sont les sympathisants Front National ”
    à l’accueil des IMMIGRANTS chrétiens !!

  5. Notre curé a décidé d’accueillir des demandeurs d’asile de Syrie. Il parait que ceux qui vont venir chez nous seront chrétiens mais on nous dit aussi qu’on n’a pas le choix de la confession et que c’est le haut commissariat aux réfugiés qui décide des visas.
    J’ai l’impression qu’on nous di: ce sera des chrétiens pour qu’on donne de l’argent et mette en place une structure d’accueil et en particulier un compte bancaire pour payer les cautions et assurances concernant le loyer.
    Il me semble qu’on est manipulés, pas de contact avec les églises locales mais plutôt avec des sortes de passeurs nouvelle génération.
    De plus on nous a dit texto qu’il y avait deux fois plus de logements disponibles en France pour les accueillir que de personnes voulant venir en France…
    Enfin on nous dit qu’il faut nécessairement un F3 pour accueillir un couple…
    Dans les paroisses des Yvelines, les associations existantes et locales sont approchées pour ouvrir des comptes pour loger les réfugiés.

  6. Nous faisons le bénédicité à table, nous mangeons beaucoup de porc (saucisses, jambon, charcuterie en général – quasiment un repas sur deux en contient), il y a des rameaux accrochés à des images pieuses dans chaque pièce de vie de la maison, etc…
    Je suis désolée, mais je ne me vois pas bouleverser, ma foi, mes habitudes et ma culture pour des personnes qui semblent venir en conquérants chez nous avec le niqab (pour le peu de femmes que l’on voit sur les vidéos) et des revendications inacceptables pour des personnes soi-disant sans ressources.
    Un vrai réfugié, quelque soit sa confession devrait avoir de la reconnaissance, pas cette arrogance que j’ai vu sur de nombreux visages.
    Enfin, je refuse de mettre les miens en danger, et puisque personne ne peut certifier qu’il n’y a pas de djihadistes au sein des musulmans (pire, on nous certifie le contraire, seul les chiffres varient), je ne peux accepter, en mon âme et conscience de prendre le risque qu’une bombe explose et tue mes concitoyens parce que je n’aurais pas usé de méfiance.
    Ce devrait être le rôle de l’Etat, afin de permettre aux citoyens d’être généreux, mais voilà, notre gouvernement à depuis bien longtemps démissionné de son poste quand il s’agit de la protection de son propre peuple, alors c’est à nous de nous protéger nous-mêmes, autant que faire se peut.
    Avec des chrétiens (dont je suis certaine qu’ils sont persécutés, personne n’ose le contester), je pourrais partager mes convictions en même temps que mon foyer, en attendant qu’ils puissent retourner dans leur pays, là où sont leurs racines.
    Nous étions prêts à faire cette démarche jusqu’à ce qu’on nous confirme qu’on ne choisit pas la confession de “son migrant”. La politique des autorités est stupide, car de ce fait, dans le doute, nous n’accueillerons personne ! C’est dommage !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services