Bannière Salon Beige

Partager cet article

Franc-maçonnerie

Les franc-maçons encore à la manoeuvre

Les franc-maçons encore à la manoeuvre

La réforme des institutions, qui sera au menu du Conseil des ministres d’ici à la fin du mois, est examinée de près par la franc-maçonnerie. Depuis quelques semaines, les francs-maçons du Parlement, quelque 200 à 250 députés et sénateurs, surtout des sénateurs, des collaborateurs parlementaires ou des hauts fonctionnaires, ont décidé de se saisir du sujet.

Christophe-André Frassa, le président de la « Fraternelle parlementaire », membre du GODF, sénateur de 50 ans, élu en 2008 pour représenter les Français de l’étranger, appartient au parti des Républicains. Mais au sein de la fraternelle, la notion de parti n’a pas vraiment de sens… Il explique :

« La réforme des institutions doit être synonyme de la défense de la République, de la séparation effective des pouvoirs, des libertés publiques et des droits parlementaires, des principes pour lesquels les francs-maçons ont payé de leur vie ».

Sic. A propos de la séparation effective des pouvoirs, il sera opportun que la République se sépare de la franc-maçonnerie. Mais il est vrai que ce serait dissoudre de fait cette République…

Dans quelques mois, les francs-maçons du Parlement se pencheront aussi sur les lois de bioéthique. Lois qu’ils ont préparé dans le secret des loges.

Partager cet article

7 commentaires

  1. “Mais au sein de la fraternelle, la notion de parti n’a pas vraiment de sens…” Tient, comme c’est intéressant… Et il faudrait à tout prix que pour les vulgaires profanes cela en ait un ? Diviser pour mieux régner, dit pourtant l’adage…
    “La réforme des institutions doit être synonyme de la défense de la République” Traduisez par le fait qu’ils veulent régénérer la farce démocratique, avec éventuellement une illusion participative ou un RIC frelaté, pour nous la mettre encore bien profond pour 50 ans, avec une VIe ou une Ve rénovée, cela importe peu…
    En revanche, si la fraternelle est surtout représentée au Sénat, que par conséquent toute proposition de réforme les impactera directement, ils les feront naturellement capoter… Le fait que par verrouillage corporatiste rien ne change au niveau des institutions est de loin le meilleur service qu’ils pourront nous rendre : dans ce cas, la crise structurelle qui ébranle leur République périodiquement dans l’histoire pourrait bien être la dernière…

  2. “principes pour lesquels les francs-maçons ont payé de leur vie”: où peut-on trouver de la documentation fiable sur ce point? Je n’ai aucun souvenir d’anecdotes sur ce sujet pendant toute ma scolarité. Il est vrai que ce groupuscule se veut “secret”…

  3. Vous n’avez pas compris… Ils payent de leur vie éternelle !

  4. Désolé de vous contredire mais la secte maçonnique est bien une religion satanique.

  5. Et oui, parce que pour le “père du mensonge” le secret c’est ce qu’il y a de mieux pour couvrir tous les mensonges…
    La FM ne survivrait pas dans la lumière.

  6. Je ne vois pas où est le problème puisque Olivier Ribadeau Dumas a déclaré pour le compte de la CEF que leurs valeurs communes (avec les FM) sont plus importantes que ce qui les séparent…
    Ces lois seront donc conformes aux valeurs les plus importantes de la CEF.
    De là à dire qu’elles seront conformes à l’enseignement de l’Eglise, c’est une autre histoire.

  7. “principes pour lesquels les francs-maçons ont payé de leur vie”. Qui donc ? Robespierre ? Saint-Just ? Effectivement, ils ont payé de leur vie, comme beaucoup d’autres francs-maçons, pour leurs principes… criminels !

Publier une réponse