Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Les forces de l’ordre ont pour consigne de laisser les casseurs agir

Selon une enquête de Sputnik :

1033316778"[D]epuis l'accession au pouvoir d'Emmanuel Macron, de nombreuses manifestations sauvages (sans déclaration à la préfecture de police), très peu, voire pas du tout couvertes par la presse mainstream, avaient vu les forces de l'ordre rester passives devant les débordements des manifestants et éviter au maximum les affrontements. L'objectif? Donner l'illusion du calme, ne pas donner d'écho à ces mouvements sociaux. Circulez, il n'y a rien à voir. Revers de la médaille, cette nouvelle doctrine semble avoir permis aux nouveaux membres des Black Blocs de faire leurs armes en totale liberté, sans crainte de représailles.

Pour rappel, les Black Blocs sont ces groupes plus ou moins structurés d'activistes, qui se placent en tête de cortège des manifestations, tout de noir vêtus et visages masqués afin de protéger leur anonymat. Souvent issus des mouvances libertaires ou anarchistes, le Black Bloc est un ensemble hétérogène, qui fluctue au gré des manifestations pouvant regrouper tour à tour des militants d'ultra-gauche, des anarchistes, des antifas (antifascistes), des autonomes, des zadistes, ou encore des casseurs apolitiques qui, simplement en adoptant les codes vestimentaires en vigueur, peuvent se greffer au groupe. La vocation première du Black Bloc est de s'attaquer aux symboles de l'État et du capitalisme: policiers, bâtiments publics, banques, enseignes de grands groupes capitalistes, mobiliers urbain publicitaire, etc.

[…] Depuis l'intronisation d'Emmanuel Macron, la consigne est claire: hors de question de connaître de nouvelles confrontations qui pourraient ternir l'image du gouvernement Philippe et délégitimer son action. «Le gouvernement ne veut pas d'images de policiers qui se battent avec des manifestants pendant des heures. C'est une stratégie de communication» déclare Pierre, journaliste. Désormais, avec Gérard Collomb, ministre de l'Intérieur, le gouvernement joue l'apaisement. Le préfet de police de Paris, Michel Delpuech détaillait dans les colonnes du Parisien la nouvelle doctrine: «nous tirons les leçons de chaque manifestation, il s'agit de placer policiers et gendarmes à distance, pour éviter que les forces de l'ordre soient prises à partie. Je ne veux pas de cibles humaines devant des cibles institutionnelles. Mais, en cas d'incident, CRS et gendarmes mobiles interviennent immédiatement- en tenue- pour éviter toute ambiguïté.» […]

«Le gouvernement préfère un peu de casse, qui sera dédommagée par les assurances, que de risquer un nouveau cas Rémi Fraisse [militant écologiste tué par une grenade offensive lancée par un gendarme lors d'une manifestation contre le barrage de Sivens en 2014, ndlr] ou Malik Oussekine [tué par des policiers en marge de la manifestation contre la loi Devaquet en 1986, ndlr], ou des blessés graves. Lors d'une mobilisation à Rennes en avril 2016, une personne a perdu la vue à cause d'un tir de flashball.»

Cependant, cette doctrine montre ses limites puisqu'elle impacte directement les riverains qui subissent de nombreux dégâts matériels. En outre, elle empêche indirectement les journalistes de couvrir les manifestations, car ils deviennent la cible d'une partie des Black Blocs. […]"

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

10 commentaires

  1. Ils négligent de préciser que ces fascistes sont pour la plupart issus de familles bobos tres bien pensantes, car de gauche, à qui il ne faut pas faire de peine.
    Et bien sûr chacun rêve ou craint de revivre mai 68 pour avoir plus tard des souvenirs d’anciens combattus comme nous en subissons déjà dans les médias avant l’avalanche “commemorative” du mois qui vient.

  2. Black Bloc ou autres antifascistes sont surtout des fils à papa que l’on ne veut pas déranger, protection de caste!
    à NDDL les squats détruis étaient inoccupés, les groupes ont grossi après l’arrivée des forces de l’ordre!!
    il en va de même de groupes écolos qui vivent de la manne de l’état dans des zones agricoles protégées!

  3. « Le gouvernement préfère un peu de casse, qui sera dédommagée par les assurances » lesquelles assurances répercuteront les coûts sur leurs clients (nous) ou sur l’État (les citoyens, encore nous) !
    « … cette doctrine montre ses limites puisqu’elle impacte directement les riverains (toujours nous- Ndr) qui subissent de nombreux dégâts matériels. »
    À part ça, tout va très bien Madame la Marquise…

  4. Les Black Blocs sont contre la mondialisation, donc contre les multinationales. Ils pensent qu’il y a un projet d’asservissement des peuples par la dette. Et ils ne veulent pas à avoir à la payer, car illégitime.
    Ils se confrontent évidemment aux autres, ceux qui acceptent cet esclavage financier. C’est à dire une grande partie des Français.
    Mais il suffit d’attendre. Dans peu de temps, on assistera à un effondrement économique qui donnera raison à ceux qui se sont volontairement coupés des banques et institutions internationales.
    Heureusement qu’ils seront là. Car ils guideront ceux qui se retrouveront sans le sou, à ne même pas connaître ce qu’est un plant de patate ou comment avoir un oeuf d’une poule.
    Ne pas oublier que les terres de Notre Dame des Landes appartiennent à la Région ou à des multinationales ! Et que zadistes et agriculteurs sont du même côté :
    https://www.youtube.com/watch?v=m5l1lD6kXok
    Les agriculteurs ont été expropriés par les multinationales et l’Etat pour ce fameux aéroport. Que le préfet de l’époque fut même en remerciement embauché par la multinationale.

  5. Merc Zoé
    D’ailleurs votre vision des choses sur les zadistes rejoint celle d’Hervé Juvin ! Ces terres ne doivent pas être données à des sociétés apatrides.
    Cela n’empêche pas qu’il y a des antifas qui jouent double-jeu ! Ils sont des outils mondialistes comme le sont Daesh ou Al nosra. L’ennemi est redoutable et sait parfaitement utiliser tous les moyens de manipulation à sa disposition.

  6. Bref, il ne faut pas que les casseurs, anars et autres racailles, courent le moindre risque.
    Quant aux honnêtes gens qui en subiront les “à-côtés” (directs et/ou financiers) ils n’auront qu’à se consoler en “pensant printemps”!

  7. Parmi les agriculteurs et les zadistes il y a malheureusement les infiltrés. Ces antifas que l’on retrouve aussi bien aux USA contre Trump qu’en Suède ou en Allemagne contre le G20. Certains d’entre eux sont des indicateurs de police.
    Lors des manifs du 28 avril 2016 aux 4 coins de la France contre la loi Khomri (en fait, une directive de l’Union Européenne), on a vu apparaître une curieuse milice apatride puisque des étrangers en faisaient partie, bénéficiant de la non intervention des forces de l’ordre. Cela confortait l’idée qu’ une milice mondialiste chargée d’aider les états à faire appliquer les consignes du Nouvel Ordre Mondial existait ! Hier les forces de l’ordre gazaient des enfants à la manif pour tous, aujourd’hui il sont tabassées par la dite extrême gauche intouchable ! Sébas­tien Jalla­mion avait donné des explications le 18 juin 2016, lors de la manifestation du SIEL : “un exécu­tif qui ne donne pas les ordres néces­saires pour inter­pel­ler ceux que nous avons parfai­te­ment iden­ti­fiés…”
    Les antifas font donc partie des moyens utilisés par les mondialistes pour avoir des raisons de restreindre les libertés des citoyens (ce qui fut fait). On crée le chaos pour que les gens réclament de l’ordre. Mais voilà, la base policière en est aussi victime : deux policiers ont souffert de très graves brûlures, après avoir été le 8 octobre 2016 la cible de cocktails Molotov.
    http://www.dailymotion.com/video/x4wp2pe
    D’où les manifestations policières que les syndicats (Alliance PN, SGP FO, UNITE Police, UNSA Police, FNAP, FASP, Syndicat des Commissaires de la Police Nationale, FASMI-UNSA, Sud Intérieur, etc.) n’ont pas vu venir… Ils ont été dépassés par leur base.
    Il y a de toute façon une organisation derrière les antifas qui les finance.

  8. À Zoé
    Ne vous laissez pas manipuler, ce n’est pas ça qui peut les faire vivre!

  9. A Ohlala
    Ils doivent tous recevoir le RSA et être gratuitement pris en charge par la sécu (si + de 25 ans). Mais après tout, les immigrés en bénéficient bien. 100 000 d’entre eux sont logés dans la région parisienne par l’état dans des hôtels ! Au moins à Notre Dame des Landes, ils se débrouillent pour leur gite et leur couvert.
    Non, quand les mondialistes feront en France ce qu’ils ont déjà entrepris en Grèce, des zadistes, il y en aura bien plus. En Grèce, ils confisquent les maisons à ceux qui ne peuvent pas payer leurs impôts. D’après vous, pourquoi Macron tient tant à augmenter la taxe foncière ? Pour laisser piller la France… Que ferez-vous sans maison, sinon jouer aux zadistes !
    Alors ne crachez pas sur les zadistes, demain, ce sera peut-être vous !

  10. “Un obus par zadiste !”, titrerait le dessinateur Marsault avec son personnage Eugène dans son char.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services