Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Les folles idées de l’Union européenne

UViviane
Reding, commissaire européen à la Justice, propose d'obliger les conseils d’administration des
entreprises à avoir 40% de femmes. Les moyens laissés aux Etats sont divers : sanctions financières, exclusion des
offres sur les marchés publics, limitation de l’accès aux subventions
nationales et européennes, obligation d’annuler des nominations de
femmes ou d’hommes si un conseil penche trop fortement d’un côté ou de
l’autre. Il manque encore le goulag et la chaise électrique pour faire plier ces voyous d'entrepreneurs.

Dans
le classement des pays selon leur compétitivité, établi par le Forum
économique mondial, la Finlande est au 3e rang, et la Grèce au 96e. Mlagré cela, les européistes sont toujours convaincu que le 3e et le 96e peuvent vivre une même monnaie.

La troïka de l'UE (Barroso, Rompuy, Juncker et Draghi)
souhaite la création d’un Parlement de l’eurozone, dans lequel les députés nationaux et européens des pays de la zone euro auraient des pouvoirs en matière de politique budgétaire et
économique.

Partager cet article

8 commentaires

  1. Il est grand temps de sortir de cette absurdité égalitariste qu’est l’euro.
    Car c’est bien une absurdité égalitariste que des pays aussi différents que la Finlande et la Grèce aient la même monnaie.
    N’oubliez pas que soutenir la “droite” UMP, c’est soutenir l’euro.

  2. À mon avis il faut aussi imposer la parité dans chaque famille!

  3. “À mon avis il faut aussi imposer la parité dans chaque famille !”
    Exactement !
    Ils veulent établir la “parité” là où elle n’a aucun sens ni aucune nécessité (les conseils d’administration), et ils veulent la saboter là où elle est naturelle et indispensable (la famille) !
    C’est l’inversion des valeurs ! On marche sur la tête !

  4. Bravo pour le drapeau mais c’est terrible pour l’Europe.

  5. “obliger les conseils d’administration des entreprises à avoir 40% de femmes”
    encors une decision idiote!! dans les annonce on ne va plus trouver cherche personne competante ; mais cherche femme pour faire joli!

  6. On pourrait aussi ressortir l’instrument de Monsieur Guillotin et proposer à Madame Reding de servir de “référant” comme on dit dan la langue des cuistres.

  7. Quelles punitions sont prévues pour les femmes qui refuseront de siéger aux Conseils d’administration ?

  8. Mais ON NE VEUX PAS siégier au CA !! Pour occuper une position juste un cran en dessous, je l’affirme en connaissance de cause. La raison : la fameuse work/life balance – au niveau du CA, à moins d’adorer la vie professionnelle et ne voir guère plus loin dans la vie, on ne vit plus ! Il y a une fusion totale de la vie pro et perso, plus de place pour l’activité sportive ou culturelle régulière le soir, plus d’espace détaché du professionnel pour respirer avec un bon livre, en week-end à Venise ou à Amsterdam en couple ou avec enfants, on n’est plus libre. Le pouvoir n’est pas un appât suffisamment fort pour renoncer à cette dernière touche de liberté qui reste encore à ce niveau de l’échelle de l’organisation. Au-delà c’est soit tu adores, soit tu crèves (càd tu ne tiendras pas, car tu souffriras du manque effroyable de liberté).
    Où V.Reding (qui aime le pouvoir et les feux de la rampe, elle) va-t-elle trouver ces 40% de femmes partageant son profil ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services