Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Les familles ne peuvent pas être les variables d’ajustement de l’incapacité à réformer

Des députés UMP ont publié une tribune dans Le Figaro de ce jour :

"Depuis 1945, la politique familiale fait consensus au-delà des clivages partisans ou syndicaux. Le consensus a porté ses fruits : la politique familiale est une réussite française. Depuis l’élection de  François Hollande, l’idéologie est au pouvoir et les familles en sont les victimes.

Au-delà même de l’attaque contre l’institution du mariage, du soutien implicite à la marchandisation du corps des femmes, ou de la promotion rampante de la théorie du genre, c’est le coeur de la politique d’aide aux familles qui est aujourd’hui ébranlé par les décisions gouvernementales.

Le gouvernement et sa majorité ont réduit à deux reprises le quotient familial. Or le quotient familial est un outil puissant de solidarité entre les familles avec enfant et les familles sans enfant. À revenus égaux, le quotient familial tient compte du coût de l’éducation d’un enfant. Nous, députés de l’UMP, considérons qu’un enfant vaut toujours un autre enfant. De retour au pouvoir, nous devons revenir sur cette baisse du quotient familial. Nous devrons refonder la politique familiale si durement atteinte depuis deux ans.

Notre principe d’action est simple : nous refusons d’établir une distinction entre les enfants selon les ressources de leurs parents. Nous considérons comme un acquis sacré l’universalité de la politique familiale. Voilà pourquoi nous nous opposerons à l’avenir de toutes nos forces à la mise sous condition de ressources des allocations familiales qui est une véritable déclaration de guerre aux familles.

Le gouvernement vient de franchir une autre ligne rouge en présentant son budget 2015 pour la branche famille de la Sécurité sociale.

En 2003, notre famille politique a fondé la Paje, la prestation d’accueil du jeune enfant. Toutes les familles de France savent ce qu’elles doivent à cette  prestation qui garantit le libre choix de mode de garde et le libre choix d’activité pour les parents.

Parmi toutes les mesures décidées par le gouvernement, le partage paritaire du congé parental entre la mère et le père est sans doute la mesure la plus pernicieuse. Le gouvernement doit cesser de se mêler de la vie des couples et des familles. Les familles sont libres de choisir pour elles mêmes. Le  système actuel a prouvé son efficacité. La France a aujourd’hui un taux de fécondité élevé à l’échelle de l’Europe et un taux d’activité des femmes élevé.

S’il persiste dans cette voie, le gouvernement prend à nos yeux trois risques majeurs :
– celui de baisser encore davantage le pouvoir d’achat des familles ;
– celui d’affaiblir la solidarité nationale, car qu’est-ce qui justifiera demain que les familles soutiennent le régime des retraites par répartition? Ce sont en effet les enfants de demain qui paieront la  retraite des actifs d’aujourd’hui. En s’attaquant aux familles, c’est tout l’édifice de notre protection sociale que le gouvernement attaque ;
– celui, enfin, gravissime pour l’avenir du pays, d’un effondrement du taux de fécondité.

Les familles ne peuvent pas être les variables d’ajustement du manque de courage et de l’incapacité à réformer notre pays. Il est grand temps que cela cesse, la révolte gronde. Le président de la République doit savoir que les familles, qui sont la France de demain ne pourront longtemps encore payer le prix de l’irresponsabilité de sa politique."

Partager cet article

5 commentaires

  1. C’est l’UMP qui a introduit la théorie du genre à l’école, avec Luc Chatel, François Fillon et Nicolas Sarkozy.
    Alain Juppé ou Valérie Pécresse soutiennent l’attaque contre l’institution du mariage, et la marchandisation du corps des femmes.
    L’UMP se souvient qu’elle a besoin d’électeurs pour décrocher des sinécures.

  2. Budget 2015: début de deux mois de discussions serrées au Parlement
    Leurs critiques portent cependant davantage sur les économies faites sur le budget de la Sécurité sociale, notamment dans la branche famille, qui arrivera dans l’hémicycle la semaine prochaine.
    […]
    Le gouvernement s’opposera également à l’assujettissement des œuvres d’art à l’Impôt sur la Fortune (ISF), comme l’avait voté la commission des Finances.
    […]
    http://www.la-croix.com/Actualite/Economie-Entreprises/Economie/Le-budget-2015-entame-son-marathon-a-l-Assemblee-2014-10-14-1248660
    NB : OUF ! Les riches ne paieront pas ISF sur les oeuvres d’art (quelques Ministres épargnés ?)

  3. La famille vu sous l’angle du fric c’est nettement plus intéressant pour l’UMP…
    Au fait ils étaient ou?
    Ils étaient ou lors de la première réduction du quotient familial ?
    Ils étaient ou lors de la deuxième réduction du quotient familial ?
    Ils étaient ou lors du partage du congé parental destiné lui aussi a baisser les ressources des familles ?
    Ils étaient ou ?
    Ils sortent d’hibernation ?
    Ils viennent de se réveiller ?
    Ou bien ils prennent encore les français pour les derniers des crétins ?

  4. Les parents, le gouvernement n’en a cure ! S’il pouvait les supprimer il le ferait ! Cela laisserait plus facilement les enseignants lubriques présenter à leurs élèves l’exposition « Zizi sexuel », qui vise un public d’enfants dès 8 ou 9 ans. Ils y sont censés entre autres, appuyer sur une pédale permettant de dresser un « zizi piquet » qui éjacule, ou apprendre ce qu’est la masturbation. Alors que les enfants ne rêvent à cet âge que d’amitié, de prince charmant, d’amour fidèle d’une manière toute platonique, on préfère les programmer à un plaisir sans sentiment mais technique. Pourquoi ces profs sont-ils devenus si pédophiles ? Mystère. Si un parent s’en prenait physiquement à eux cela ne serait que justice ! Car démolir l’âme d’un enfant n’est-ce pas criminel ?
    http://petitions.soseducation.org/non-au-zizi-sexuel/index.php

  5. Promesses , promesses.
    On verra …
    Mais la Vème n’a jamais été avare de ce genre de propos… et de tromperies pour ne pas dire plus.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services