Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société / Valeurs chrétiennes : Famille

Les familles de plus en plus touchées par la pauvreté

PHollande avait mis en place des mesures pour accélérer le divorce. Ce faisant, il a accéléré la pauvreté, comme l'indique le dernier rapport du Secours catholique.

"Les familles monoparentales représentent 29,6% des bénéficiaires des aides apportées par le Secours catholique. Dans 88% des cas, ce sont les femmes qui élèvent seules leurs enfants."

Deuxième type de ménages touchés par la pauvreté : les couples avec enfants. Après les mesures anti-famille, il ne faut pas s'étonner :

"24,2% des personnes accueillies au Secours catholique sont des couples avec enfants. Soit le deuxième type de ménage le plus touché par la précarité, après les parents isolés. Le phénomène est plus «récent mais a augmenté sur les six dernières années», précise Catherine Coutansais. «Habituellement, une des deux personnes dans le couple possède un travail à peu près fixe. Aujourd'hui, c'est de moins en moins fréquent. L'un des deux conjoints travaille dans seulement trois cas sur dix. Celui ou celle qui exerce a souvent un contrat d'interim ou des CDD à répétition.» La précarité du couple engendre indéniablement une «pauvreté des enfants». Tous les ans, le Secours catholique en accueille 700.000. Ils représentent 47% du nombre total de personnes aidées. Cette part reste stable au cours du temps mais très élevée. Pourtant, le nombre d'enfants par ménage diminue depuis plusieurs années: 2,12 enfants en 2016 contre 2,20 en 2002."

Et cet inconscient de Macron veut poursuivre dans cette voie…

Partager cet article

6 commentaires

  1. Pourquoi dire que Macron est inconscient ? Il le fait à dessein , c est son but mais quand allons-nous enfin le comprendre ? C est terrible ,ça !

  2. Selon l’observatoire des inégalités
    “Un individu est considéré comme pauvre quand ses revenus mensuels après impôts et prestations sociales sont inférieurs soit à 846 euros soit à 1 015 euros (Insee, données 2015), selon la définition de la pauvreté utilisée (seuil à 50 % ou à 60 % du niveau de vie médian”.
    Si on prend le seuil de 1015 €, à 1015 € on est pauvre, mais à 1200 € un retraité est riche.
    Comprenne qui pourra.
    De plus, De 2009 à 2014, le seuil de pauvreté a diminué du fait de la baisse du niveau de vie médian. (…) Le seuil à 60 % a perdu 14 euros et le seuil à 50 %, 12 euros. En 2015, après ces cinq années de baisse, les seuils de pauvreté se redressent de quelques euros par mois, sans retrouver toutefois le niveau de 2008. Entre 1970 et 2009, le seuil de pauvreté à 50 % avait doublé de 400 à 850 euros (en euros constants, une fois l’inflation déduite).”
    Source: https://www.inegalites.fr/Les-seuils-de-pauvrete-en-France
    Article fort instructif…

  3. Le cynisme de Macron à l’égard des familles est évident. Mais il faut prendre avec circonspection les chiffres du Secours Catholique, auquel j’ai jadis beaucoup donné… Parmi ses “pauvres” il a beaucoup de sans papiers et de roms mafieux (dont ils m’ont imposé le nuisant voisinage pendant des années…)

  4. Macron n’est qu’un misérable petit banquier soumis de toute son âme à ses maîtres répugnants et nauséabonds.
    Il n’a aucune grandeur d’âme, aucune compassion, aucune charité.
    C’est un étron.

  5. Macron n’est pas inconscient mais complice , la destruction de la famille est une priorité, pour se libérer de ce genre de personnage, il faut revenir à Dieu par le Rosaire.

  6. C’est un drame.
    Je ne peux m’empêcher d’exprimer non étonnement sur la ligne de politique en meute d’une certaine droite. Pourquoi avoir traité le FN de Mélenchon-gauchisme quand elle faisait état de problématiques sociales ?
    Ou est la cohérence de tout cela ?

Publier une réponse