Les évêques rejettent le faux compromis de Barack Obama sur l'assurance

OLes évêques américains ont rejeté la proposition de la Maison Blanche. L’Eglise veut que soient inclus dans l’exemption non seulement les employeurs religieux, mais toute personne ou assureur qui pour des raisons morales ou religieuses est opposée à la contraception. Les évêques estiment que «des préoccupations morales sérieuses n'ont pas été prises en compte», relevant que des employeurs croyants qui n'auraient pas le statut d'employeurs religieux seraient forcés d'aller contre leurs convictions.

Le nouveau secrétaire général de la Maison-Blanche, Jack Lew, a déclaré que le compromis entrerait en vigueur, en dépit de l’opposition des évêques :

«Nous avons un large consensus, même s’il n’est pas universel, mais c’est la bonne approche. Les femmes auront accès à la contraception et les institutions telles que les universités ou les hôpitaux catholiques ne seront pas dans la position qu’elles craignaient. Je pense que c’est une bonne résolution dans la plus pure tradition américaine.»

Nombre de parlementaires républicains ont annoncé qu’ils allaient essayer de changer la loi. Pour le candidat Rick Santorum, il ne s’agit pas d’un compromis :

«Ils forcent les organisations religieuses, directement ou indirectement, à payer pour quelque chose qu’elles trouvent profondément immorale.»

3 réflexions au sujet de « Les évêques rejettent le faux compromis de Barack Obama sur l'assurance »

  1. Michèle

    Ce champion de la promotion de la mort n’en a pas fini de sitôt avec les évêques, et avec les fidèles catholiques…sans parler des évangéliques! Il a tort de les prendre pour des imbéciles. Le mépris et le cynisme ne paieront pas.

Laisser un commentaire