Les études du bureau de l'Assemblée nationale

Mercredi, le
Bureau de l'Assemblée nationale a décidé la création des groupes d’études suivants :

  • genre et international ;
  • responsabilité sociale des entreprises ;
  • papier et imprimés ;
  • prévention et lutte contre la toxicomanie ;
  • religions et République ;
  • santé et numérique ;
  • réserve citoyenne ;
  • tabac.

9 réflexions au sujet de « Les études du bureau de l'Assemblée nationale »

  1. chronophage

    Il manque les groupes : ”Cancer et contraceptifs”, ”Pornographie et violence sexuelle”, ”Produits phytosanitaire agricoles et santé humaine”, ”Grands groupes de distribution commerciale et perte d’emplois nationaux”, etc….. A vouloir entrer dans le concret, autant y entrer au travers de sujets ”clivants” comme disent les communicants.

  2. Axel

    ils ont oublié leur ennemi numéro un : l’automobiliste banlieusard en voiture à Paris !
    A quand le groupe de travail sur comment purifier Paris de cette “espèce” ? le GT “Vélib et autolib pour tous” !
    les grand-mères et mamans-poussettes toutes à vélib, marre de ces parasites pollueuses, non mais!
    Sérieusement: on voit bien que l’Assemblée est très occupée…
    C’est vrai que le pays est prospère, dégage des excédents commerciaux et vit un sous-emploi chronique, on l’aurait oublié.

Laisser un commentaire