Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI / L'Eglise : Vie de l'Eglise

Les épreuves les plus dures pour l’Église sont celles qui viennent de l’intérieur

Pour réagir aux scandales liés à la pédophilie dans l'Église irlandaise, Benoît XVI a convoqué au Vatican les 24 évêques de l'île.
En décembre, Benoît XVI avait parlé de «crimes abominables». Ce matin, le cardinal secrétaire d’État Tarcisio Bertone a choisi la fermeté.
Alors qu’il célébrait la messe dans la crypte de la basilique Saint-Pierre en leur présence, le cardinal Bertone a d’emblée reconnu que

"les épreuves les plus dures et les plus humiliantes pour l’Église sont celles qui viennent de l’intérieur, surtout lorsque certains de ses hommes sont impliqués dans des actes exécrables […] Oui, les tempêtes font peur, y compris celles qui secouent la barque de l’Église à cause du péché de ses membres. Mais d’une tempête peut venir la grâce d’une conversion et d’une foi plus grande. En réalité, la tempête la plus dangereuse est celle qui touche le cœur des croyants, secouant leur foi et menaçant leur capacité de se confier à Dieu".

I 2 journées sont consacrées au scandale qui n’en finit pas de secouer l’Église d’Irlande depuis que deux rapports publics ont révélé les abus sexuels et autres maltraitances dont se sont rendus coupables  des prêtres, couverts par leur hiérarchie. Le programme prévoit des échanges en tête à tête en plus des rencontres en commun, avec en plus Mgr Dominique Mamberti, secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les États, le nonce apostolique en Irlande, Mgr Giuseppe Leanza, le cardinal Giovanni Battista Re, préfet de la Congrégation pour les évêques et le cardinal William Levada, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi.

Mgr Joseph Duffy, évêque de Clogher depuis 1979 et président de la Commission pour les communications sociales de la Conférence épiscopale d’Irlande, a précisé :

"Nous ne sommes pas invités à Rome en tant que Conférence épiscopale, mais individuellement en tant qu’évêques. Chacun d’entre nous rencontrera personnellement le pape, pendant une dizaine de minutes. Chaque évêque parlera de sa propre expérience, et s’exprimera en vérité."

Le cardinal Sean Brady, archevêque d’Armagh et primat de l’Église d’Irlande, a indiqué

"Ceci est la troisième rencontre sur ce sujet en moins de six mois et elle a été préparée très soigneusement. Mais elle n’est qu’une étape sur un chemin très long. J’espère qu’elle se traduira à notre retour par un processus de repentance, de rénovation et de réconciliation, pour le bien de tous."

Pour l’heure, 4 évêques ont présenté leur démission : une seule a été acceptée, celle de l’ancien évêque de Limerick, Mgr Donal Murray. Le pape pourrait en accepter d’autres ces jours-ci.
Il a promis en outre de rédiger une lettre pastorale pour réformer l'Eglise d'Irlande en profondeur.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

2 commentaires

  1. Oui le plus important est que les chrétiens gardent confiance en Dieu mais en tant qu’avocat de victime d’un prêtre pédophile j’ai été choquée d’apprendre qu’un evêque bien en vue dans notre Eglise avait laissé dans le coffre de son evêché les plaintes qui s’accumulaient contre un prêtre pédophile Choquée d’entendre un député qu’il recevait à sa table venir temoigner au procès en sa faveur “tout péché merite misericorde “a t il dit devant les 12 victimes présentes violées regulièrement dans la sacristie ou en les emmenant au caté! Mais heureusement touchée de voir le successeur du premer evêque suivre le procès au jour le jour après avoir demandé des explications à son prédecesseur qui avait tout enterré laissant les victimes se multiplier Je garde tout celà dans le silence et ne le divulgue pas mais ne montrons pas du doigt les autrichiens, irlandais ou américains certains evêques ont fait pareil:les pretres étaient mutés, ou les dossiers entérrés mais les victimes?? combien ne veulent plus mettre le nez dans une Eglise, ne baptiserons jamais leurs enfants, combien ont une vie brisée? J’espère que le premier evêque qui a classé le dossier célèbre des messes pour leur guérison car je crois aux sacrements et je respecte mon Eglise .

  2. ” Òn juge l’arbre à ses fruits …

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services