Bannière Salon Beige

Partager cet article

Communisme

Les élections ont bien changé chez les bolchéviques

Les élections ont bien changé chez les bolchéviques

Tout le monde connaît ce célèbre dessin d’Hergé dans Tintin au pays des soviets, montrant les pratiques de la démocratie en pays communiste :

Mais les héritiers de Lénine et Staline n’ont pas retenu la leçon… Le secrétaire national du PCF, PIerre Laurent, a été désavoué lors d’un vote interne réservé aux adhérents en vue du congrès extraordinaire de la fin novembre. Une première : jamais, dans l’histoire bientôt centenaire du Parti communiste français, une direction n’a été désavouée. Le texte porté par l’actuel secrétaire national Pierre Laurent est arrivé derrière un texte alternatif porté par le député du Puy-de-Dôme, André Chassaigne (38% contre 42%). Le troisième texte, favorable à un rapprochement avec Jean-Luc Mélenchon, est arrivé loin derrière.

Il faut dire que le parti connait des tensions depuis les mauvais résultats aux dernières législatives (2,72%).

D’ici au congrès extraordinaire qui se déroulera à Ivry-sur-Seine du 23 au 25 novembre, les responsables des deux courants du PCF vont travailler ensemble pour ne présenter qu’un seul texte aux délégués. En réunion dès ce lundi, le comité exécutif va commencer le travail de récolement. Il se poursuivra le week-end suivant lors du Conseil national du parti. Au PCF, certains considèrent que le député du Nord Fabien Roussel, successeur d’Alain Bocquet et journaliste comme Pierre Laurent, pourrait briguer le poste de secrétaire national.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. Il ne leur reste presque plus d’électeurs, mais ils ne manquent ni d’apparatchiks ni d’argent!

  2. Moins de communistes que de pratiquants réguliers qui l’aurait cru en 1950 ? Petite satisfaction !

    Des séminaristes qui font des partouzes homo entre eux ou qui couchent avec le cardinal qui ils sont invités le week-end dans sa résidence qui l’aurait cru en 1950 ? Quelle horreur !

    Pas moi ! Reste à donner sa vie pour la foi soit à nouveau infusée dans l’Eglise et rejoindre rapidement le Père.

  3. ils arrivent à remplir une salle? ou simplement un bureau?

  4. Intéressant, et c’est une belle leçon à méditer pour l’autre côté de l’échiquier politique ; voilà où mène la trahison quand on demande au peuple ou à la base son avis… Voilà où mène la trahison du social au profit du sociétal, la trahison des intérêts des travailleurs français au profit d’un lumpenprolétariat qui ne connaît ni conscience de classe, ni salaire minimum décent… Peut-être qu’un retour à la ligne sociale et anti-immigrationiste de Georges Marchais permettrait au PCF de sauver un petit électorat en voie d’extinction, mais le créneau est déjà pris…

  5. Depuis quand le peuple a son mot à dire chez les cocos ?

  6. Je suis plutôt d’accord avec Ludo72 ! Le PCF n’a plus rien à voir avec celui que beaucoup d’entre nous ont connu (ou subi dans sa commune) autrefois… Car autrefois, jamais les délires sociétaux qu’on veut nous imposer aujourd’hui n’auraient eu voix au chapitre Carrefour de Châteaudun ! Allez voir sur Internet (si on la trouve encore…) la diatribe de Jacques Duclos contre les gays : “La classe ouvrrièrre n’admettrra jamais que des pédérrastes…”

    Duclos roulait les “R” comme les gaves de ses Pyrénées natales doivent rouler les cailloux dans leurs flots impétueux !

    • Tout à fait, d’autant que ces délires sociétaux et l’immigrationnisme sont avant tout des vices et des lubies de bourgeois ! Pourquoi ? Parce ce que l’élargissement des frontières du marché d’un côté, et la possibilité démultipliée d’exploiter de nouveaux esclaves de l’autre sont dans l’intérêt de la bourgeoisie en général, mais en aucun cas dans l’intérêt bien compris des travailleurs-producteurs enracinés que nous sommes ! Si le PCF alliait encore le social et le national, bien sûr que je pourrais voter pour lui ! Mais comme il s’est converti à la social-démocrassie bourgeoise, l’autre côté, le camp national, s’impose comme une évidence !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services