Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre

Les écoles de journalisme contre l’idéologie du gender

L'idéologie du gender, c'est bien, mais seulement chez les autres. Quand ça touche les écoles de journalisme, alors là ce n'est plus bien. Les écoles de journalisme s'insurgent contre un article présent dans le projet de loi sur l'égalité hommes-femmes, qui sera voté à l'Assemblée nationale mardi. Cet article leur impose un enseignement de l'égalité entre les sexes.

L'article 16 bis impose en effet à ces écoles d'inclure dans leur formation un enseignement sur l'égalité entre les sexes. Premier couac : voilà que "l'Assemblée nationale prétend dicter le contenu des enseignements de (nos) formations". "Inédit dans une démocratie", déplore le communiqué.

Le député PS Sébastien Denaja assume : Oui, "les objectifs du texte donnent un rôle plus particulier aux médias".

"les médias, c'est un pouvoir, et quand on voit le nombre d'heures que les Français passent devant la télévision, il faut engager une réflexion".

Partager cet article

17 commentaires

  1. Les journalistes sont des collaborateurs et responsables de ce qui se passe en france.
    ils n’hesitent pas a dire sur grande antenne a grande écoute que L’ideologie du genre n’existe pas a l’école.
    Ils commencent a démonter farida belgoul qui éveille les banlieues.c’est la prochaine cible des merdias.
    tous a Paris le 2. il faut protéger nos enfants car cette fois c’est nous qui sommes concernés, et ne croyez pas que vos enfants soient plus fort que l’instruction idéologique enseignée. J’en ai eu un exemple cette semaine qui m’a bouleversee. Les ravages sont deja là.

  2. Le pouvoir de la télévision = la télévision du Pouvoir !
    Il faudrait surtout que les français réfléchissent au lieu de rester scotchés face à leur lucarne débitant désinformations, débilités, perversions…

  3. Le totalitarisme démocratique est suffisament sûr de lui pour maintenant avancer à visage découvert…

  4. Ecole de journalisme ou école du formatage idéologique?
    Comme la question commence à être posée un peu trop souvent, “on” essaye de donner le change…Cela va tromper qui aujourd’hui?

  5. La révolution, comme l’état totalitaire qui la suit, est un ogre qui dévore même ses enfants les plus zélés.

  6. Quand les femmes feront “pipi” debout, et ce, au minimum trente jours par mois, alors je commencerai à me soucier du “genre”.

  7. Europe 1 a essayé de salir les opposants au mariage pour tous et à la théorie du genre.
    Dés 8h cette radio annonçait que des individus de cette mouvance envoyaient des SMS mensongés aux parents d’élèves à ce sujet afin de créer une fausse rumeur.

  8. Je vois là (enfin) une saine reaction des journalistes. En esperant que ça les fasse reflechir sur la volonté gouvernementale de nous endoctriner, et qu eux même cessent de participer à cet endoctrinement.

  9. Le principe de la démocratie c’est de manipuler la presse qui est exclusivement aux ordres et qui n’a aucune indépendance !
    Ils ont tous la marque du collier et ils viennent maintenant se plaindre du changement de couleur d’une de leurs croquettes !!!
    Puisqu’on leur dicte ce qu’il doivent dire et écrire je ne vois vraiment pas du tout pourquoi on ne leur dicterait pas aussi leur formation. Mais alors vraiment pas !

  10. On commence à en avoir ras le bol des Najat et des Denajat qui nous disent comment on doit penser!.. Dire que ces gens-là se réclament des “lumières” et croient pourfendre l'”obscurantisme” !

  11. Le monopole de la pensée unique obligatoire est formaté d’abord dans les écoles de journalisme gochistes du PS (Parti Sioniste) et extrème-goche (kommunisme des goulags) prisé du PS car jamais interdit et meme subventionné car mondialiste antinationaliste .
    Pas question ,donc , que le gouvernement soumis à la dictature médiatique du pret-à-penser journaliste puisse faire des lois pour controler la presse !
    Car ca commence avec une loi pour la prétendue égalité des genders aujourd’hui , mais qui sait ,demain , il pourrait y avoir des lois interdisant les discriminations contre les chrétiens , et contre le racisme anti-blancs ,et donc interdirait le sport national quotidien des journalistes d’incitation à la haine anti-francais de souche ,
    pire encore ,imaginez une loi obligeant d’avoir un pourcentage réprésentatif de la population catho ,au lieu d’avoir un monopole actuel à 95% de juifs dans les médias !
    Ce serait la fin d’un monde ,un séisme où l’aune pesant toute chose par la propagande shoatique ne serait plus gavage forcé à longueurs de decennies dans la tete des goys et de leurs enfants .I-ni-ma-gi-na-ble !
    Bref, pour continuer la propagande faut prétendre que c’est la liberté de la presse subventionnée par le gouvernement qui serait en danger avec une loi encadrant la presse aux ordres , hé !

  12. Satan joue à l’ * ange de lumière * …
    La clarté de l’Esprit Saint aura vite raison de leur ombre blafarde !
    S’il le voulait , Dieu les balayerait d’un seul coup de vent .

  13. Quand les femmes couperont les oignons en tranches aussi rapidement que les hommes, moi aussi je me soucierai du genre.

  14. En France la quasi totalité de la presse est a gauche
    d’où sort cet article?

  15. @gipsy: c’est évident. J’enseigne dans un collège-lycée, c’est fou comme les mentalités de tous (sauf quelques “hurluberlus” estampillés tradis) vont dans le sens du vent. On entend dire que telle élève de terminale “est lesbienne” dans un établissement catholique, ça ne dérange personne, c’est normal, c’est comme ça.
    Oui on en est là alors que ça aurait été impensable il y a quelques années.
    Progrès?

  16. Quand les médias parlent de “rumeurs” c’est qu’il s’agit de vérités que l’on veut cacher à la population et qu’il y a la volonté de décrédibiliser à tous prix ceux qui font office de “lanceurs d’alertes” que tout d’un coup les socialos ne trouvent plus si “modernes” quand ils dénoncent leurs coups bas.

  17. Faut que ça se sache, alors, cette protestation ! Que ça devienne un vrai grain de sable, qu’ils l’aient voulu ou non.

Publier une réponse