Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

Les disciples du Seigneur sont appelés à préserver le monde de la corruption

Extrait des paroles du Pape avant l'Angélus (vidéo) :

B "Dans l'Évangile de ce dimanche le Seigneur Jésus dit à ses disciples : « Vous êtes le sel de la terre… Vous êtes la lumière du monde». Grâce à ces images riches de sens, Il veut leur transmettre le sens de leur mission et de leur témoignage. Le sel, dans la culture moyen-orientale, évoque différentes valeurs telles que l'alliance, la solidarité, la vie et la sagesse. La lumière est la première œuvre de Dieu Créateur et est source de la vie ; la parole même de Dieu est comparée à la lumière, comme proclamé par le psalmiste : «Ta parole est une lampe à mes pieds, une lumière sur mon chemin». Et toujours dans la Liturgie d'aujourd'hui le prophète Isaïe dit : «si tu donnes de bon cœur à celui qui a faim, et si tu combles les désirs du malheureux, ta lumière se lèvera dans les ténèbres et ton obscurité sera comme la lumière de midi. La sagesse reprend en elle les effets bénéfiques du sel et de la lumière : en effet, les disciples du Seigneur sont appelés à offrir une nouvelle « saveur » au monde, et à le préserver de la corruption, avec la sagesse de Dieu, qui brille pleinement sur le visage de son Fils, parce qu'Il est la « véritable lumière qui éclaire chaque homme» (Jn 1.9). Unis à Lui, les chrétiens peuvent répandre au milieu des ténèbres de l'indifférence et de l'égoïsme la lumière de l'amour de Dieu, véritable sagesse qui offre un sens à l'existence et aux actions des hommes.

Le 11 février prochain, mémoire de la Bienheureuse Vierge de Lourdes, nous célébrerons la Journée Mondiale du Malade. […] Dans ce contexte je rappelle aussi, qu'aujourd'hui on fête en Italie la «Journée pour la vie». Je souhaite que tout le monde s'engage pour faire grandir la culture de la vie, pour mettre au centre, en toute circonstance, la valeur de l'être humain. Selon la foi et la raison, la dignité de la personne ne peut pas être réduite à ses facultés ou à ses capacités qu'elle peut manifester, et par conséquent ne diminue pas lorsque la personne elle-même est faible, invalide et a besoin d'aide. […]

J’adresse des salutations cordiales aux délégations des Facultés de Médicine et de Chirurgie des Universités de Rome, accompagnées par le Cardinal Vicaire, à l'occasion de la rencontre organisée par les Départements de Gynécologie et d'Obstétrique sur le thème de l'assistance sanitaire dans la grossesse. Lorsque la recherche scientifique et technologique est guidée par des valeurs éthiques authentiques, il est possible de trouver des solutions appropriées pour l'accueil de la vie naissante et pour la promotion de la maternité. Je souhaite que les nouvelles générations de médecins soient porteuses d'une culture renouvelée de la vie."

Partager cet article

Publier une réponse