Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Laïcité à la française

Les diplômes du Centre Sèvres reconnus par l’Etat

Lu ici :

"En vertu de l’Accord signé entre la République Française et le Saint Siège sur la reconnaissance des grades et diplômes dans l’Enseignement supérieur, le niveau de tous les diplômes canoniques du Centre Sèvres, facultés jésuites de Paris, est reconnu par la France : licence, master, doctorat, en philosophie comme en théologie.

C’est une nouvelle de première importance qui concerne les deux facultés du Centre Sèvres. […] Jusqu’à présent, en raison d’une loi de 1905 très stricte portant sur la séparation de l’église et de l’état, aucun diplôme délivré par les facultés ecclésiastiques françaises n’était reconnu par l’état. Grâce à un nouveau cadre juridique, et à la suite du rapport très favorable donné par l’Agence d’évaluation du Saint-Siège (AVEPRO) lors de sa visite, les diplômes du Centre Sèvres ont été présentés par la Congrégation pour l’éducation Catholique à la reconnaissance de la France."

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

3 commentaires

  1. Y ayant moi-même jadis enseigné, je puis dire que – vu certains enseignements, idéologiquement corrects qui s’y donnent – il n’est pas vraiment étonnant que l’État reconnaisse cet établissement comme bon serviteur…

  2. pourquoi voir toujours le mauvais côté des choses quand on a l’occasion de se réjouir?

  3. La loi de 1905 n’a rien à voir là-dedans !
    C’est une loi des années 1875 qui libéralise l’enseignement supérieur, e qui a donné la liberté à l’Eglise d’ouvrir des universités catholiques. La loi de 1905 n’a rien changé à cela.
    Le problème de fond est : pourquoi l’Eglise a-t-elle besoin d’une reconnaissance de ses diplômes par l’Etat ? Vu le niveau des universités étatiques, ce serait plutôt à l’Eglise à faire la fine bouche et à refuser de reconnaître la valeur des diplômes étatiques !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services