Les différents mouvements de défense de la famille sont complémentaires

Voici la deuxième partie de notre entretien avec Ludovine de La Rochère, présidente de La Manif Pour Tous (retrouvez le début ici) :

Certaines figures du mouvement d'opposition à la
loi Taubira ont pris des chemins différents dans la poursuite de l'action pour
la défense du mariage. Les condamnez-vous ?


0Certainement pas ! Ce qui compte, c’est la convergence !
Autrement dit, les différents mouvements sont complémentaires les uns des
autres
. Ils ont chacun leurs spécificités, leur champ d'action, leurs réseaux et,
bien entendu, leur rôle à jouer dans la défense du droit de l’enfant et de la
famille. Nous avons perdu une bataille, mais pas la guerre ! Toutes les
forces vives sont donc nécessaires dans ce combat
. Et chaque mouvement a sa
stratégie et son positionnement. Cette diversité est très positive car elle
permet de répondre aux attentes et aux sensibilités diverses, donc de mobiliser
largement sur le but commun. Ce qui signifie aussi qu’il faut accepter les
différences !…

Quoiqu’il arrive, ce que nous devons tous avoir à l’esprit, c’est la
nécessité d’agir avec discernement, c’est-à-dire envisager systématiquement les
conséquences possibles de nos actions, pour être sûr de faire avancer la cause
qui nous mobilise. Je pense aussi que nous devons être cohérents : puisque
nous défendons le bien commun, il nous faut nous-mêmes le respecter. C’est
d’ailleurs ce qui s’est passé l’année dernière : l’opposition à la loi
Taubira n’a jamais conduit à blesser quiconque ni à casser quoi que ce soit (de
notre côté bien-sûr, cela n’a pas été le cas des forces de l’ordre…)

LMPT est pour le retrait non rétroactif de la loi
Taubira. Est-ce bien correct ? Si oui quel est votre plan pour y arriver ?

1Oui bien-sûr, La Manif Pour Tous ne lâche rien, jamais, jamais, jamais !
Elle a pour objectif l’abrogation de la loi Taubira (sans rétroactivité car
cela serait un obstacle majeur) même si nous savons bien que cela ne se fera
pas cette année. Aujourd’hui, nous sommes dans 
l’urgence pour éviter les conséquences de cette loi, la libéralisation
de la PMA et la GPA, mais nos actions visent toutes, aussi, à parvenir à
l’abrogation de la loi.
Cela implique de trouver les moyens d’inciter les élus
et candidats aux prochaines échéances à s’engager véritablement là-dessus. Il
est indispensable, aussi, de maintenir le public quotidiennement informé pour
qu’il soit prêt à se mobiliser aux moments opportuns, que ce soit par les
bulletins de vote, dans la rue, ou autrement. Nous travaillons aussi avec des
juristes comme nous soutenons les recours qui ont été déposés au Conseil d'Etat,
ceux-ci visant pour le moment à remettre en cause les modalités d’application
de cette loi et ce qui va avec. L'un de ces recours a mis à mal la circulaire
de Mme Taubira sur la reconnaissance des enfants nés à l'étranger par GPA, et
un autre va être examiné le 8 octobre prochain par le Conseil
constitutionnel : il concerne la circulaire Valls qui menacent de
sanctions très lourdes les maires qui refuseraient, en conscience, de célébrer
des « mariages » de personnes de même sexe. C’est un déni gravissime
de la liberté de conscience, celle-ci n’ayant pas à être réservée à certaines
professions (médecins, journalistes, juristes…), d’autres se la voyant
refusée !

LMPT semble être très soucieuse de son image
médiatique. LMPT n'a-t-elle pas moyen de susciter de nouvelles figures
médiatiques, notamment parmi les nombreux jeunes qui se mobilisent, et qui
auraient l'avantage de casser les codes du politiquement correct ?

Ce qui motive La Manif Pour Tous, c’est la réussite du combat qu’elle mène
et rien d’autre ! Il s’agit de tout faire pour parvenir à l’abrogation de
la loi Taubira, à l’arrêt des projets de libéralisation de la PMA et de
gestation pour autrui. Plus largement, il s’agit de promouvoir et de consolider
la famille dans un contexte où tout est fait pour lui rendre la vie impossible
et la désagréger. On va en ce moment tout droit vers une société composée
d’individualités sans racines et sans liens, dont les cerveaux seront
« disponibles » aux appels consuméristes du secteur marchand comme le
reconnaissait le patron d’une chaîne de télévision.


3Quant à l’image de LMPT, ce n’est évidemment pas une fin en soi
.
Simplement, il faut bien comprendre que nous ne pouvons nous permettre d’être
naïfs : il s’agit aussi bien d’une bataille politique (au sens grec du
terme) que d’une bataille de communication. Ainsi, nos choix dans ce domaine ne
visent pas notre plaisir ou notre confort, mais le but final !

En ce qui concerne le porte-parolat de LMPT, nous avons proposé au début de
l’été à l’un de nos jeunes de devenir porte-parole
. Il a conscience du fait que
c’est un rôle difficile, qui demande un travail de fond permanent, et qui
expose beaucoup aussi. Il prend le temps de la réflexion et c’est un signe de
maturité de sa part. En outre, il cherche actuellement un travail. Mais je suis
sereine, sa réponse arrivera quand il faudra…

Cependant, il y a déjà Albéric Dumont, qui prend régulièrement la parole
dans les médias, et avec talent. Il le paye d’ailleurs très cher : de
fausses rumeurs courent sans cesse sur lui
. Notamment, il aurait prétendument
fait un stage à la Préfecture de police de Paris cet été ! Ce propos,
totalement faux (il révisait ses examens de droit en Bretagne !), montre à
quel point le porte-parolat suppose l’acceptation d’un risque. A la suite de
cette rumeur, Albéric a reçu beaucoup de menaces. Leurs auteurs n’ont
manifestement pas cherché à vérifier cette information !

5 réflexions au sujet de « Les différents mouvements de défense de la famille sont complémentaires »

  1. Arwen

    Et cependant Tugdual Derville, que j’estime pourtant, a tenu sur Cvitas des propos que je trouve déplacés et peu charitables.
    Pourquoi vouloir à tout prix se “débarrasser” de cette mouvance? Elle fait trop tâche?

  2. Herblain Bosquet

    Donc elle veut abroger la loi Taubira complètement mais de façon non rétro-active : donc cohabiteront des milliers de couples de même sexe mariés (et qui pourront continuer à adopter) et des couples de même sexe qui ne pourront pas se marier ?
    Quant au ‘plan pour y arriver’, quel est-il ? Il y a un manque de rigueur là…

  3. Pablo

    @Herblain : je ne crois pas qu’il y ait un “manque de rigueur”.
    En droit, la loi ne peut statuer que pour l’avenir. Elle ne peut donc avoir d’effet rétroactif.
    De plus, en organisant le “mariage” de personnes de même sexe, la loi Taubira, accorde des droits individuels aux personnes “mariées” selon cette loi, depuis sa promulgation.
    Dans mon esprit LMPT a été toujours été très claire sur ce point (dont elle ne peut juridiquement demander la modification).
    Les couples “mariés” selon la loi Taubira le resteront. En revanche les dispositions sur l’adoption devront être revues mais pour l’avenir uniquement, évidemment (notamment celles permettant l’adoption par 1 personne célibataire).

  4. Régis

    Je ne comprends pas pourquoi LMPT soutient la non rétro-activité de la loi.
    Lorsqu’elle sera abolie, des milliers de paires homosexuelles resteront “mariées” et cela servira de détonateur pour de prochaines revendications …
    On devrait s’inspirer du concept de non validation de mariage de l’Eglise catholique.
    lorsque les conditions d’un mariage religieux n’étaient pas rempli pour un seul des deux mariés, ce mariage est considéré comme n’ayant JAMAIS existé malgré les apparences, et même si la liaison a eu des conséquences diverses en particulier la naissance d’enfants, qui eux gardent tous leurs droits évidemment.
    Ces personnes de même sexe devront être considérés comme n’ayant JAMAIS été mariés! Même s’il y a des conséquences bien réelles à gérer (“adoptions” illégales d’enfants, etc …).
    Mieux vaut gérer une situation certes très compliquée, sainement et définitivement, que de laisser la porte ouverte à des complications ultérieures éternelles!

Laisser un commentaire