Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société / Immigration

Les dessous de la Castellane

Cet article lu sur Boulevard Voltaire pose une question intéressante, celle des dessous financiers de la Castellane. En effet, Valls qui pleurniche sur l'apartheid et veut "casser les ghettos", venu jouer les gros bras et s'auto-congratuler devant les caméras de la baisse de la délinquance à Marseille a été démenti à coups de fusil, ou plutôt de kalachnikov : la délinquance est toujours là, et les ghettos comme celui de la Castellane pourraient bien être plutôt des ghettos dorés, toutes proportions gardées :

[…] "Mais diable, que s’est-il passé ? Les subventions de la Castellane étaient insuffisantes ? Les dealers se sont engueulés avec leurs élus et ont promis de « foutre le feu » ? Le prix de la « paix sociale » s’est envolé à la Bourse de Marseille ? On va nous dire que la Castellane est un quartier misérable où survivent des populations abandonnées. Mais il existe un indicateur qui ne ment jamais : le prix de l’immobilier. Pour avoir une idée des prix les plus élevés en France et pour savoir où est la vraie pauvreté, il suffit d’être un peu curieux sur Internet . À la Castellane, le prix moyen est de 1.850 €. C’est sûr, comparé à une vue sur mer ou les pieds dans l’eau, c’est pauvre. Mais comparé à un bled de 600 habitants dans le Doubs, c’est très riche. Les grandes villes françaises sont riches, immensément riches, et ces criminels n’en sont que les sales gosses mal élevés à qui l’on passe tout depuis 40 ans à coups de vacances au ski, de « travailleurs sociaux » et de centres de loisirs. Si vraiment il n’y avait pas d’argent en banlieue, et que de la misère, qu’est ce qui soutiendrait les cours immobiliers ? En réalité, il y a de l’argent : celui de la drogue, celui des aides sociales et celui des puissances étrangères. Il y a de la richesse : celle des points de vente que se disputent ces voyous.

La réalité est que ces criminels pratiquent une forme de racket, et que les hommes politiques acceptent de jouer le jeu pour tenter de sauver la face devant les caméras, tétanisés qu’ils sont devant la montée inexorable du FN." […]

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

7 commentaires

  1. Personne n’a relevé que, dans ses interviews concernant cette affaire, Valls osait “interpréter” les tirs à la Kalach’ le jour de sa venue à Marseille comme une preuve de l’efficacité de la police?

  2. Mis à part ces évènements qui ont eu lieu hier à Marseille, il faut en retenir un d’important qui vient de se réaliser : nous venons de perdre un grand acteur du cinéma français. Je ne l’aimais pas pour ses idées politiques, mais l’appréciait surtout dans les films qu’il a joués : le Grand Pardon, le coup de sirocco, Rocco et ses frères, Navarro, etc…
    Un acteur haut en couleur vient de mourir à 89 ans après une vie bien accomplie : plus de cent films et une série policière citée plus haut.
    Roger Lévy dit Roger Hanin, beau-frère de François Mitterrand est décédé aujourd’hui à Paris. Né en 1925, en Algérie, il fit une carrière cinématographique dès 1955 et devint la coqueluche de tous les cinéphiles. Il joua des films aux côtés d’Alexandre Arcady (réalisateur) et de Claude Berry, mais aussi auprès de Jean-Pierre Azoulay. Ce juif pied-noir rapatrié d’Algérie arrêta la série des Navarro en 2010, après mis un terme à sa carrière d’acteur en 2008-2009.
    Ce week-end, un hommage télévisuel sera rendu à Roger Hanin. Peut-être verra-t-on le Grand Pardon ou le coup de Sirroco sur une des chaînes du service public ou privé ?
    [Dites-moi, chère Sylvie, nous ne serions pas un tout petit peu à côté du sujet, là ? 🙂 MB]

  3. les ghettos sont pour les français d origine qui sont chassés de chez eux pas pour les français de papier qui sont payés a rien foutre avec nos impôts

  4. Les seuls vrais pauvres sont francais de souche laissés à crever de froid tandis que les clandestins venus d’ailleurs sont logés illico dans les hotels jamais offerts aux vrais francais !
    Les seuls vrais misérables à Castellane sont ces petits blancs aux revenus beaucoup trop dérisoires pour avoir le choix d’aller s’installer ailleurs sans etre menacés par des milliers de racistes anti-blancs dans leur voisinage !

  5. @sylvie
    Il a surtout joué inlassablement un cinéma de propagande !
    Mais sans doute, comme beaucoup, vous avez avalé sans même vous en rendre compte…

  6. Il ne faut pas négliger l’influence malsaine (pléonasme) de la .C.I.A. dans les banlieues françaises, pour mener les djeunes vers le pouvoir en France et mieux la détruire.
    La CIA est au-dessus du gouvernement américain, elle ne rend compte de rien ni à personne, son budget est colossale et indépendant.
    C’est une machine à tuer les Nations, elle est aux mains….et aux pieds… des cosmopolites.

  7. Oh, vous saviez, le cinéma on le voit tous les jours dans nos banlieues, et même Navarro ne peut plus rien faire, puisqu’il est mort hier.
    Quant on voit les bandes de truands qui sévissent à Marseille, cela ne vous rappelle-t-il pas les films policiers des années 1970-1990 ? On retrouve la même situation aujourd’hui… !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services