Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique

Les députés européens sensibles aux campagnes des catholiques

De Yves Daoudal :

"Tonio Borg a été interrogé pendant
trois heures par les membres de trois commissions du Parlement européen.
Sur ce qu’il compte faire s’il est nommé commissaire à la Santé et à la
Politique des consommateurs. Mais aussi comme prévu sur ses sulfureuses
opinions personnelles : il est catholique, et comme tel opposé à
l’avortement, au divorce, au « mariage » homosexuel…
« Je ne viens pas ici pour abandonner
mes opinions personnelles, Ce serait hypocrite et vous vous en rendriez
compte aussitôt 
», a-t-il déclaré d’emblée.

En fait, il semble qu’on ne l’ait
harcelé que sur la question homosexuelle. C’est devenu l’obsession
absolue, permanente et universelle.
Tonio Borg s’est défendu en disant
qu’il avait piloté, à Malte, une proposition de loi offrant un statut
légal aux couples de même sexe.

[…] Finalement, si la furie LGBT Sophie
in 't Veld est restée ferme sur son opposition à la nomination de Tonio
Borg, d’autres députés ont changé d’avis, comme Michael Cashman, son
pourtant co-président de l’intergroupe des droits des homosexuels : « Je
reste préoccupé par les antécédents de Tonio Borg. Mais, étant donné
les assurances qu’il nous a données sur les droits fondamentaux, je
crois que nous pourrons lui confier le portefeuille de la santé.
 »

Or Michael Cashman est membre du
groupe socialiste. Et, aussi ahurissant que cela puisse paraître, c’est
l’opinion de l’homosexuel Michael Cashman qui détermine la position du
groupe socialiste (tandis que l’opinion de l’homosexuelle Sophie in 't
Veld détermine la position du groupe libéral). Ainsi, tout en regrettant
que le gouvernement maltais n’ait pas présenté un candidat « au passé
moins controversé
 » et avec « un meilleur engagement envers les valeurs
européennes telles que les droits des femmes et des LGBT
 », le président
du groupe socialiste Hannes Swoboda a déclaré que l’audition de Tonio
Borg avait montré que le candidat faisait preuve de « connaissances
factuelles et d’une préparation spécifique 
» qui laissent penser qu’il
peut gérer le portefeuille « de manière efficace ». Or, ajoute-t-il, il
faut que ce commissaire soit nommé le plus rapidement possible.

Le Parlement européen va donc donner
un avis favorable, à une très large majorité (des deux principaux
groupes) à la nomination de Tonio Borg. Il est vraisemblable que les députés
européens soient désormais  sensibles aux campagnes menées par diverses
organisations catholiques sur les atteintes à la liberté religieuse dont
se rendent coupables les institutions européennes…
"

Partager cet article

1 commentaire

  1. Ils essaient d’amadouer les catholiques.
    N’oublions pas l’influence des organisations .°. dans ce genre d’assemblées internationales.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services