Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / Pays : Angleterre

Les députés britanniques votent l’abrogation du droit européen

La mise en oeuvre du Brexit a franchi une première étape législative au Parlement britannique dans la nuit du lundi 11 à mardi 12 septembre, avec l’adoption du projet de loi gouvernemental destiné à mettre fin à la suprématie du droit européen au Royaume-Uni. A l’issue de plus de huit heures de débats, les députés de la chambre des Communes ont adopté ce texte à 326 voix contre 290 en seconde lecture, après avoir rejeté un amendement travailliste de blocage du texte.

C'est un premier test réussi pour la solidité de la coalition entre les Conservateurs et les nord-irlandais du DUP.

Le «Repeal Bill» continuera d’être examiné au Parlement dans les prochains jours. 

Baptisé «Loi de (retrait de) l’Union européenne», le texte vise à abroger l’«European Communities Act» de 1972 qui avait marqué l’adhésion du Royaume-Uni à l’UE et introduit la primauté du droit communautaire sur le droit britannique. Concrètement, cette loi doit permettre au Royaume-Uni de continuer à fonctionner normalement lorsqu’il aura effectivement coupé le cordon avec l’UE, fin mars 2019 théoriquement, à l’issue du processus de négociation avec Bruxelles.

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

6 commentaires

  1. Comme quoi, quand on veut on peut.

  2. L’abrogation du droit européen… Est ce qu’un jour nous aurons la chance de vivre cette libération ?
    Au moins dans un premier temps, que le droit français prime sur l’européen !

  3. Bravo !!
    Vive le Royaume d’Angleterre.
    Vice la Reine !!!

  4. Bravo les British !
    Prenons exemple sur eux et réclamons la primauté du droit français sur le droit communautaire !

  5. Encore un effort et ils pourraient même abroger leur équivalent de pseudo ” mariage pour tous”. Après tout si le bon sens leur revient tout est possible.😊

  6. May a le sens de l’honneur : elle n’était pas favorable au Brexit, mais elle respecte la volonté du peuple.
    Les députés qui votent montrent qu’ils n’ont aucun sens de la démocratie.
    Mais, ils sont démocrates comme Merkel que Zemmour opposait à May, disant que pour la première la démocratie était le respect de “valeurs”, tandis que pour la seconde, c’était le respect de la volonté du peuple.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!