Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Les dégâts politiques de l’exclusion de Jean-Marie Le Pen

A lire dans Minute :

Image2"Si l’on en croit une lecture rapide du sondage réalisé par l’Ifop pour « Le Figaro », le bénéfice est réel : 14 % des électeurs n’ayant pas voté pour Marine Le Pen à la présidentielle de 2012 seraient prêts à franchir le pas dès lors que Jean-Marie Le Pen serait définitivement exclu du Front national, soit plus de 5 millions de Français ! Belle moisson que rapporterait donc le parricide ! À ce tarif-là, on connaît quantité d’hommes politiques qui seraient prêts à tuer père et mère ! À le regarder plus en détails, c’est en fait moins net. Les 14 % mentionnés sont ceux que l’exclusion de Jean-Marie Le Pen inciterait (au conditionnel) « plutôt » à voter pour le Front national. Seuls 5% répondent que cela les inciterait (toujours au conditionnel) « tout à fait ». On tombe à moins de 2 millions d’électeurs, ce qui reste considérable puisque, en 2012, Marine Le Pen, avec ses 17,90%, avait recueilli les suffrages de 6,4 millions d’électeurs. Elle augmenterait donc quasiment son score d’un tiers en un coup d’un seul ! On attend donc avec impatience le prochain sondage d’intentions de vote sur le premier tour de la présidentielle de 2017, dont Marine Le Pen devrait sortir largement en tête, lancée à vive allure vers le score de De Gaulle en 1965 (près de 45%) !

Cela ne se passera évidemment pas comme ça. Le même sondage de l’Ifop révèle que l’exclusion de Jean-Marie Le Pen est désapprouvée par 22 % des électeurs se disant proches du FN et c’est tout aussi inquiétant que la première lecture paraissait encourageante. Cela pose même un problème qui ressemble à la quadrature du cercle : comment rassurer, pour ne pas dire remobiliser, ces électeurs qui étaient, avant l’exclusion, tout acquis au vote frontiste et commencent à se poser des questions, sans décourager ceux qui seraient prêts à glisser pour la première fois dans l’urne un bulletin FN ? Autrement dit : hier, Marine Le Pen devait se démarquer des « dérapages»  de Le Pen pour gagner en influence, aujourd’hui elle doit rassurer ceux qui n’ont pas apprécié son éviction, soit qu’ils partagent le fonds des propos reprochés au cofondateur de Front national ou n’en sont pas particulièrement offusqués – n’oublions pas que Jean-Marie Le Pen avait obtenu 4,3 millions de voix à la présidentielle de 1988, qui avait eu lieu sept mois seulement après l’affaire du « détail », intervenue sur RTL le 13 septembre 1987 –, soit qu’entre Le Pen et Philippot, ils préfèrent encore « le Vieux », soit qu’ils aient été révoltés par la forme prise pour procéder à cette mise à mort politique.

La question de la mise à l’écart de Jean-Marie Le Pen est ancienne (…) elle est arrivée en force dans le débat  politique interne à la « droite nationale » dans le courant des années 1990, pour culminer avec la « scission mégrétiste » de 1998 – qui s’est soldée, déjà, par la victoire de Le Pen devant les tribunaux, confirmée par l’échec électoral des mégrétistes. La différence avec la situation présente est que ceux qui voulaient alors se débarrasser de Le Pen – auquel ils reprochaient, entre autres, ses fameux « dérapages » – étaient issus de la même famille politique que lui. À certains égards, certains pouvaient même être considérés  comme étant plus à droite que Le Pen. En tout cas, ils n’auraient pas été choqués si Le Pen avait défendu « le monde blanc » (…) et il ne serait venu à l’idée d’aucun d’entre eux de le lui reprocher (…).

Cette fois, le supposé antisémitisme de Le Pen n’est plus le déterminant de l’offensive menée contre lui : c’est toute la ligne politique qu’il incarne qui est contestée, et cela au profit d’une autre ligne politique, dont ni les adhérents du Front national, ni les instances dirigeantes du parti n’ont jamais eu à débattre, et qui est portée par un homme qui, lui, n’est pas issu de la même famille politique, Florian Philippot, lequel avait même affirmé fièrement qu’il n’avait jamais voté pour Jean-Marie Le Pen. Le débat est aussi obscurci en se réduisant publiquement à une opposition entre Jean-Marie Le Pen et Florian Philippot qui, pour des raisons différentes, ne représentent ni l’un ni l’autre l’actuelle aspiration majoritaire au sein du Front national, ni chez la majorité de ses sympathisants, ni chez ceux qui ne demandent qu’à le devenir dans une société qui se droitise et auxquels l’actualité apporte chaque jour de nouvelles raisons de le faire. La réduction du choix politique à ces deux visions du monde qui s’opposent bien plus qu’elles ne se complètent et dont Marine Le Pen ne peut offrir une synthèse, impossible à trouver, occulte la demande principale de l’électorat frontiste, actuel ou potentiel, c’est-à-dire de cet électorat qui peut constituer une majorité au deuxième tour de la présidentielle de 2017, celle d’une véritable politique de droite, ferme mais dépourvue d’excès (…)

Une fois de plus, Jean-Marie Le Pen va contester cette décision devant la justice. Avec de fortes chances de l’emporter. Il ne s’agit là que d’une affaire interne à une association loi de 1901, l’association Front national. Il ne s’agit pas de droit international. Ni de droit communautaire. Pour la renégociation des traités internationaux ou pour la sortie de l’euro, ce n’est pas gagné…"

Partager cet article

19 commentaires

  1. Marine Le Pen est à 26 % devant TOUS les candidats potentiels pour le premier tour de la présidentiel. Je sais c’est une photo à un instant T…Mais cela indique clairement que l’éviction de JMLP n’a pas d’impact sur l’électeur (notamment FN). Le reste ce sont des paroles verbales.

  2. Royaliste, prête à voter FN avec l’espoir d’un changement éventuel de notre dramatique situation, depuis que j’ai vu le jacobinisme dans lequel ce parti est tombé, l’abandon d’une politique libérale préconisée dans les programmes de JMLP, l’orientation gauchiste et mondialiste et les délires du programme économique, sans compter une position floue sur le mariage pour tous, après avoir observé le “putsch” qui a donné, avec l’assentiment du père, le pouvoir à la fille, après ce parricide éhonté et public, il ne m’est plus possible de faire confiance à ces gens.
    On récolte ce que l’on sème. La situation est désastreuse mais, si je dois choisir au 2ème tour entre un Hollande, un Sarkozy ou une Le Pen, c’est la mort dans l’âme que je voterai pour cette femme.
    Nous sommes vraiment très mal partis.
    Que Dieu fasse un miracle et qu’Il nous donne un candidat compétent et patriote…

  3. N’oubliez pas que l’affaire Mégret trouve son origine dans la décision de JM Le Pen de placer sa femme (sympathique au demeurant) en tête de la liste des européennes, ceci au détriment de ceux qui en avaient la vocation naturelle et la pointure.
    Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets : il ne faut pas confondre ses intérêts familiaux avec l’intérêt de la France : avoir préféré Marine à Gollnisch pour diriger le FN est une erreur surprenante de la part d’un homme comme Le Pen.
    Il la paye au prix fort…

  4. J’ai vu d’autres sondages où l’on additionnait les “plutôt” avec les “tout à fait” sans que cela cause le moindre problème d’interprétation des chiffres. C’est d’ailleurs ce qui fait qu’il faut se méfier des sondages, les nouvelles pythies de nos temps troublés.
    Pourtant, quand il s’agit des Le Pen, on s’empare du microscope là où la loupe binoculaire suffisait pour d’autres questions. Alors, selon le positionnement du journal, le chiffre peut signifier diamétralement l’inverse. Le seul résultat qui compte c’est celui des urnes. Tout le reste c’est du “bavassage”, des ferments de division.
    Quand des attentats ont lieu, les électeurs se disent-ils : si je vote pour untel ou untelle du FN, j’accrédite la position de JMLP ou celle de MLP ? Foutaise, les gens votent FN, c’est tout.
    De toutes les façons, la chronologie de cette crise ouverte a commencé chez Bourdin avec le fameux “détail”.

  5. Les sondages ☻ !!!!
    Les données ne comportent pas ceux qui ne voteront plus sans Jean-Marie Le Pen, ni ceux qui ont été déçu par la tournure du parti en général depuis les nouveaux protagonistes mis en place.
    Un parti qui n’a aucun département, très peu d’élus et tout ce foin (pub) pour la fille de Jean-Marie Le Pen pour 2017 !!!!
    Il n’y aurait pas un enfumage des français !
    Si tout ce tapage nauséabond est une stratégie de com Beurk, beurk.

  6. Remarquable analyse.

  7. @ Jean :
    d’abord on ne dit pas “impact” mais conséquence etc… voilà pour le cours de français.
    Sur le fond, il n’y a pas de sondage récent concernant la présidentielle…. MLP était à 31 / 33% dans les sondages du printemps dernier avant toutes ses bêtises… si vous nous sortez un chiffre de 26 % c’est que c’est déjà une forte baisse…. alors, oui, il y a bien un “impact” (sic) de l’éviction de JMLP… et par voie de conséquence les milliers d’adhérents et cadres qui quittent le FN… et qui feront défaut dans les urnes…
    Pour faire un meilleur chiffre, il faut rassembler tout le monde, y compris les centaines de milliers de français, si ce n’est de millions, qui regrettent le vrai FN, celui de JMLP….. simple bon sens

  8. @ karv
    Oui il le paye au prix fort, mais c’est oublier aussi qu’il regrette son choix, et cela au moins depuis 2 ou 3 ans (témoignage à l’appui)… donc voyons les choses dans son aspect global et évitons de défoncer les portes ouvertes…

  9. Blablabla…
    26%, d’Arvor, 26% ! Et en pole position….
    Les français s’en contrebattent les flancs des jérémiades de JMLP, ils en ont même ras le bol. Certes, ce n’est pas un procédé glorieux, mais puisqu’il ne comprend pas qu’on ne veut plus de lui et qu’il ne dégage pas de lui-même avec sagesse, il faut bien le pousser un peu dans les cactus!

  10. à Tite.
    Erreur!
    Vous êtes une exception. Les royalistes traditionnellement s’abstiennent. Ils n’ont consenti à voter Jean Marie Le Pen que parce que celui-ci ne leur faisait pas un trop mauvais accueil, de même qu’aux catholiques de Tradition (voyez le sort qui risque d’être réservé à Alexandre Simonnot, responsable du Val d’Oise, cathoTradi et organiste).
    Tous les royalistes, sauf vous, si la ligne Philippot-Marine continue, s’abstiendront ou voteront blanc.

  11. Il y a aussi le pb des ex-adhérents qui n’adhérent plus et des ex-militants qui ne militent plus. Les dégats moins visibles sont également importants.

  12. Choix cornélien , ?! si on le veut bien !tout le monde sait le mal qu il faut penser des instituts de sondages sont majoritairement au service des lies en place et qui ne servent qu a formater les cerveaux des électeurs pour leur faire accepter un paradigme contraire a leur intérêt ! !
    Le FN actuel c est le souk , il est dénaturé , inverti , dégénéré , depuis l arrivée de Marine Le Pen a sa direction et tout ce qui a fait le succès du mouvement ces derniers 40 ans a été piétiné , c est logique que Jean-Ma veuille protéger son peuple
    Et tout çà pour quoi ? pitoyable ! parcequ il est égal a lui même et qu il est FRANC c est a dire qu il dit debout ce que “tout le monde” pense en tremblotant devant l urne ? JeanMa ne « dérape » pas , (dérapage , encore un terme merdiatique de novlangue gauchiste) il sait ce qu il dit et l assume tout comme Eric Zemmour c est a son honneur
    Combien croient avoir les épaules pour la franchise gauloise puis rétro pédalent piteusement en pleurnichant et en demandant pardon a papa maman et tutti quanti sous le tollé organisé par la bande du RÉGIME en place
    Soit disant 2 millions d électeur en plus pour promouvoir la continuité dans la tromperie de la bande des 4 « establishment » ? contre 5 millions d electeurs bien REELS dégoutés par Marine Le Pen et sa smala , qui resteraient chez eux le jour du vote , le calcul est vite fait
    En clair notre pays se débat dans un filet d interdits DE PARLER ET MEME DE PENSER patiemment et savamment tissé par la gauche et les communistes depuis 40 ans et martelés a l aide de la TV infestée par les COPAINS pour anesthésier la liberté de penser et de voter pour qui on veut et qu ils restent , eux , au pouvoir jusque la fin des temps a nous rendre esclaves
    il faut se débarrasser de tout çà , mieux vaut l original que la copie !

  13. @Jean
    Est-ce le même instiut de sondage qui donnait la victoire du OUI en Grèce?

  14. … où est-ce l’institut de sondage dirigé par le frère de Florian Philippot?

  15. Jamais je ne voterai pour JMLP, ami de Dieudonné, Alain Soral, des antisémites notoires. Des militants ont été exclu du parti pour des propos moins virulents que les siens.

  16. Tite: Nous ne pouvons vous laisser écrie…”Une position floue sur le mariage pour tous…” c’est inexact…La position est TRES claire. Relisez le programme et TOUTES les déclarations des responsables F N / R B M.
    [Le FN veut un PACS amélioré. C’est quoi sinon le CUCS ?
    PC]

  17. Vous ne savez pas lire j’ai dit: le FN a une position claire” …Je n’ai pas évoqué la position…
    [Ben non, elle n’est pas du tout claire… Abrogation de la loi Taubira ? Mise en place d’un pacs amélioré ? Quelles “améliorations”, je croyais que le FN était contre le pacs à l’époque ? Quelles références prendre en compte, le programme de 2002 dernier programme officialisé, le programme présidentiel de 2012 lorsque la loi Taubira n’existait pas ?
    C’est tout sauf clair et volontairement.
    PC]

  18. Finalement le salon beige est un média comme les autres puisqu’il soutient JMLP et attaque systématiquement Marine Le Pen, la femme à abattre.
    [ou bien vous auriez pu écrire :
    Finalement Minute est un média comme les autres puisqu’il soutient JMLP et attaque systématiquement Marine Le Pen, la femme à abattre.
    PC]

  19. En fait, on ne vote pas Marine, ou Jean-Marie, ni même FN, on vote pour autre chose, pour que ceux en place disparaissent, pour qu’on sorte, par n’importe quel bout du système bloqué de prébendes qui nous enterre vivants.
    On vote FN pour avoir une chance que notre pays ne soit plus confisqué, que de nouveaux équilibres puissent se mettre en place…
    Alors les petites histoires, les bisbilles, les histoires montées par les médias, les politiques, la justice.. on connait tout cela. On sait qu’ils feront tout pour garder leurs places..
    Alors le FN doit éviter de prêter le plan aux attaques, car cela use les forces inutilement..Et JMLP devrait adhérer aussi à cette consigne..même si de son temps, on faisait les choses autrement.
    Oui la France a changé, et le FN doit s’adapter pour vaincre.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services