Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Culture de mort : Euthanasie

Les défenseurs de Vincent Lambert victimes de christianophobie

Les défenseurs de Vincent Lambert victimes de christianophobie

Extrait d’une tribune de Vivien Hoch, docteur en philosophie, dans l’Observatoire de la christianophobie. Il évoque la christianophobie dans l’affaire Vincent Lambert.

Il est toujours maladroit de parler d’ « affaire Vincent Lambert », parce qu’elle concerne d’abord l’intimité d’un homme et d’une famille. En-deçà de l’affaire, il y a l’homme, et nous devrions nous taire respectueusement devant ce qu’il vit. Encore faudrait-il le laisser vivre. Paralysé, en situation de grand handicap et de relationnel pauvre (EVC-EPR), Vincent est au cœur d’un conflit familial autour de la question de son euthanasie – ou non. Il se trouve que la partie de la famille qui refuse son euthanasie est constamment présentée par les médias comme “catholique traditionaliste”, “catholique ultra”, voire “catholique intégriste”. Nous sommes dans un cas patent de christianophobie : la pratique religieuse d’une personne est mise en exergue et agitée à des fins de dénigrement.

Il y a la question de la loi Leonetti-Claeys, qui permet aujourd’hui d’euthanasier un handicapé ; il y a certains médecins, qui ne respectent plus le serment d’Hippocrate ; il y a les responsables politiques, qui ont méprisé jusqu’au bout un comité de l’ONU (en l’occurrence, le CIDPH, Comité International du Droit des Personnes Handicapées). Mais au-delà, il y a la société qui se déchire et dont on observe que les grandes tensions qui la traversent sont à l’œuvre dans cette affaire. C’est le cas pour la christianophobie, ce rejet de tout ce qui est chrétien, des valeurs chrétiennes, et des chrétiens eux-mêmes. La manière dont est présentée cette affaire confirme cette christianophobie ambiante.

C’est d’abord la mère de Vincent Lambert, favorable au maintien en vie de son fils, qui fait les frais de cette christianophobie. Depuis le début de l’affaire, elle est présentée par les médias comme « catholique proche des milieux intégristes » (dans quasiment toutes les dépêches AFP sur le sujet), sous « l’influence de groupes intégristes religieux » (France 3). Le placement de ses enfants au sein de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X fait l’objet d’une attention médiatique toute particulière, qui est décrite comme une « éducation religieuse intégriste » (BFMTV).

Ceux qui soutiennent les parents font également les frais de cette christianophobie. « Derrière Vincent Lambert, des cathos au taquet », écrit l’hebdomadaire d’extrême gauche Marianne. Les avocats des parents, notamment. Maître Jérôme Triomphe « s’est quant à lui fait remarquer en défendant des manifestants appartenant à la Manif pour Tous. Il est également connu pour sa proximité avec le mouvement intégriste Civitas », apprend-t-on sur France 3. On y apprend également que le 30 juillet 2019, « il participera à une table ronde intitulée Les juges et les médecins de la culture de mort aux universités catholiques d’été organisées par l’AGRIF (l’Alliance générale française contre le racisme et pour le respect de l’identité française et chrétienne) ». Maître Jean Paillot, quant à lui, est stigmatisé comme ayant participé à une émission qui parle de Jésus. Quel intérêt ? […]

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

3 commentaires

  1. N’ayez pas peur, s’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi ! (Jean 15-20)

  2. Calomnier, calomnier, il en restera toujours quelque chose.

  3. Cette affaire est éminemment “politisé”.
    Derrière beaucoup de commentateurs, des personnes attendent que vous leur disiez que vous maintenez Vincent car vous êtes chrétiens. Qu’il ne serait que l’otage d’une doctrine totalitaire. Le diable rode dans les parages à chaque parole.
    En tant que catho “tradi’ les parents sont la cible de choix. Soyez très méfiants.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services