Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Les débats sur France 2 sont-ils truqués ?

C’est en tout cas ce que dénonce le collectif "Jeudi noir" invité à participer à une émission en présence de Christine Boutin (enregistrée et non en direct) entièrement consacrée à la crise du logement, intitulée Ils font bouger la France (mardi 14 octobre sur France 2) et présentée par Béatrice Schönberg (épouse de Jean-Louis Borloo, lui-même prédécesseur de Christine Boutin à la tête du ministère du Logement).

" C’est en arrivant sur le plateau que nous comprenons que nous serons cantonnés aux canapés derrière le plateau lui-même, et que nous parlerons d’en bas, en interpellant la ministre une minute, mais jamais sur un pied d’égalité (…). Nous serons aussi les seuls sans micro «HF», mais avec un micro à la main, c’est-à-dire que nous ne pourrons parler que quand on nous en donnera la permission, sans aucun droit de suite. Sur tous ces points, encore un quart d’heure avant l’émission, on nous promettait l’inverse (…)

BoutinBien qu’invités, nous n’avons pas le droit de prendre la parole, même quand Christine Boutin sort des énormités. Sans bien sûr être reprise à aucun moment par Mme Schönberg-Borloo (…) Face à cela, Béatrice Schönberg-Borloo s’en prend… au militant de Jeudi Noir : «Non, mais ça ne sert à rien de prendre la parole, vous n’avez pas le micro (…)

Chaque reportage est ponctué d’applaudissements du public enregistrés à l’avance (…)

681uca1pbw83cag6igwtcagcbh4dcae99bb Un seul événement est venu perturber ce bel ordonnancement où ministre et femme de ministre se répondent et se congratulent sous les applaudissements : un coup de gueule mémorable d’Augustin Legrand, des Enfants de Don Quichotte, qui bouillait sur la banquette à côté de nous. D’entrée, il parle des promesses trahies de Borloo de 2007, «votre mari», souligne-t-il à Béatrice Schönberg-Borloo. Coup de froid et de vérité sur le plateau.
Sans doute pour pouvoir couper au montage cet intolérable débordement, la présentatrice lui repose trois fois la même question «mais alors, Augustin, à l’approche de l’hiver, vous êtes confiants ?»."

Et moi qui croyais que la télévision publique était impartiale !

Philippe Carhon

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

4 commentaires

  1. bof, la télévision publique échappe au contrôle des bobos et de leurs officines d’extrême gauche, ça me laisse froid.

  2. Bien sur que les débats sont truqués…
    je me souviens de débats opposant des professionnels de la polémique à d’autres pas du tout formées…
    Je me souviens d’un évèque tenant des propos curieux chez Mireille Dumas; J’ai appris après, de l’un de ses proches, qu’il était furieux de s’ètre fait avoir; 8 heures d’enregistrement et, au montage, 2 heures d’émission montée où on lui faisait dire le contraire de ce qu’il avait dit avec une mise en scène, qui fait croire au direct, qui le montrait très défavorablement.

  3. Et dire qu’on se moque de la television russe aux ordres de Poutine !

  4. Que vient faire Boutin là-dedans, puisque la polémique concerne le couple Borloo-Schönberg et le montage de France 2. Boutin n’y est pour rien, la photo le laisse penser
    (Si vous lisez les critiques du collectif Jeudi noir, vous comprendrez car Christine Boutin était l’invitée phare de cette émission…
    Philippe Carhon)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services