Bannière Salon Beige

Partager cet article

Les dangers du projet de loi confortant le respect des principes de la République

Valeurs chrétiennes : Education / Vidéos

Le projet de loi du Gouvernement « pour conforter le respect des principes de la République » est très ambitieux. Outre l’instruction en famille, le projet prévoit plusieurs restrictions à la liberté religieuse. Sont-elles ajustées ou trop générales ? Décryptage de Grégor Puppinck :

Partager cet article

3 commentaires

  1. Ce serait sans doute utile de définir les « valeurs » de la République sur la base de ce qu’elle fait concrètement: génocide, répression anti-catholique, laïcardisme, spoliation, pensée unique, etc.

  2. Une clé de lecture à conserver en tête : La Révolution est un système organisé, mondial et permanent, de combat à mort contre l’ordre naturel chrétien, définition du colonel Château-Jobert. Le République est son instrument, elle favorise donc tout ce qui contribue à sa victoire, autres croyances, censures, violences, mensonges et propagande. Aux commandes, la haute finance apatride et la maçonnerie, suppôts de Satan ; ils ne s’en cachent même plus !

  3. Qu’ils aillent se faire foutre !!!
    Ces pitres nous démontrent de plus en plus et de jour en jour, l’illégitimité et la fragilité de fait d’un système a bout de souffle, sans dimension, sauf prompt a réprimer.
    Et dire que des hommes de Dieu, des clercs, des évêques appellent et appelleront encore les fidèles à se rendre complices de tout ces genocides et campagnes d’assassinats en tout genre : depuis l’enfant dès sa conception, a la régularisation des …… mœurs de tous les contraires, en encourageant a la gabjerie du vote. Ces clercs, qu’ils soient prêtres et surtout évêques, n’ont pas compris, les Paroles de Notre Seigneur, « laisse à Cesar » certes, mais rend surtout à Cesar ce qui ressort de son périmètre : c’est à dire ne t’occupe pas des affaires de César, mais occupe toi des Affaires de Dieu. Comme nous le disait notre Abbe, il y a si peu, « ce n’est ni un gouvernement, ni un roi qui nous sauverons. Le seul qui nous sauve c’est Dieu »!!

    Quand à tous ses guignols asservis et bien laissons les se vautrer dans les perditions de leur césar …… satanique.
    Orémus ad invicem.

Publier une réponse