Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Les conservateurs américains préconisent la rupture des relations USA-UE

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

H"La célèbre Heritage Foundation (un
« think tank » conservateur américain de 700.000 membres
et 80 millions
de dollars de budget) a élaboré un document intitulé « Cinq principes conservateurs qui devraient guider la politique américaine concernant l’Europe ».

Il y est dit que les Etats-Unis
« doivent mettre fin à leur soutien à l’intégration politique et
économique de l’UE, qui n’a fait qu’encourager la marche vers la
création d’une Europe fédérale fondamentalement antidémocratique et
souvent d’allure anti-américaine
 ». La zone euro a « toujours été un
projet politique plutôt qu’économique 
», et devait inévitablement se
trouver confrontée aux problèmes posés par la crise des dettes
souveraines. Les Etats-Unis « ne devraient plus soutenir aucun nouveau
plan de sauvetage 
» élaboré avec le FMI.

Le document dit encore que l’UE,
dirigée par l’Allemagne, est en train de conduire les Etats membres du
sud au bord du précipice.
La monnaie unique ne survivra pas dans sa
forme actuelle, car pour maintenir tous ses membres à bord, il faudrait
que Berlin fasse un chèque annuel aux nations les plus pauvres de
l’eurozone.

« La vieille UE devait contenir
l’Allemagne, maintenant elle est l’Allemagne
. » La Heritage Foundation
préconise de renforcer les relations transatlantiques avec le Royaume
Uni, la Pologne, la République tchèque et l’OTAN plutôt qu’avec l’Union
européenne en tant que telle. Elle va même jusqu’à dire que les
responsables américains « ne devraient pas traiter avec l’UE », mais
seulement avec les Etats membres
. Et d’ajouter que Catherine Ashton est
une « non-entité », qui n’est même pas « digne de respect »… […]"

Partager cet article

7 commentaires

  1. Au plus haut niveau de l’Armée française….. On dit exactement la même chose. En d’autres termes certes, mais il est significatif que l’on ait pondu un rapport qui traite avec le plus grand sérieux de la chose : http://www.theatrum-belli.com/archive/2012/11/04/rdn-il-fait-dissoudre-l-otan-par-le-contre-amiral-2s-francoi.html

  2. Bien. Les vrais conservateurs sont anti-interventionsistes (voir Patrick Buchanan).
    Passé il y a deux semaines devant l’annexe du Capitole à Washington de l’Heritage Foundation. Une vieille maison entre des restaurants près du Capitole.

  3. Eh ben c’est marrant, car vu d’ici (l’Asie, où je réside), les dirigeants Japonais, Chinois, Singapouriens ont de plus en plus cette même vision de l’Europe …
    Et je trouve la réflexion sur Ashton tout-à-fait fondée ! Elle n’a aucune compétence, aucune classe (en plus elle est moche comme pas deux, ce qui n’arrange rien). Elle est là comme pantin de je-ne-sais-qui qui la manipule. Point barre.

  4. Une democratie exemplaire:
    • Le site CourtHouseNews.com rendait compte, le 25 octobre 2012 de la réaction extrêmement fâchée de l’OSCE (Organisation de la Sécurité et de la Coopération en Europe), dont les USA sont signataires, par le fait même de la conférence d’Helsinki de 1975, et d’une façon conceptuelle puisqu’ils estiment être “une puissance européenne”, et la plus puissante de toutes bien entendu (observations de Richard Holbrooke en 1997, dans un article de Foreign Affairs). L’OSCE venait de recevoir une lettre de l’Attorney General (AG) du Texas Greg Abbott, déclarant que tout observateur de l’OSCE approchant à moins de 100 pieds (30 mètres) d’un bureau de vote au Texas serait immédiatement arrêté et traduit en justice (il n’est pas question d’exécution capitale ni de lynch). En tant que signataires, les USA doivent évidemment se soumettre au processus de contrôle du système électoral chez eux, lorsqu’ont lieu des élections dites démocratiques.

  5. Ça semble du bon sens… il faut dire que le bon sens semble largement plus répandu en-dehors de l’Europe qu’en dedans…

  6. L’OECE (Organisation Européenne de Coopération Économique) créée en 1948 devint en 1961 l’OCDE (Organisation pour la Coopération et le Développement Économique, exit l’aspect européen initial). Gageons que l’OSCE (machin certainement financièrement intéressant pour nombre de fonctionnaires internationaux) perdurera également en perdant tôt ou tard sa coloration européenne.

  7. C’est la meilleure, d’abord ils nous ont inféodés, maintenant qu’ils n’y a plus rien à y trouver ils nous lâchent. Et quid de l’OTAN, il serait temps, je pense, que nous les lâchons à notre tour, qu’on les laisse se sortir seuls avec leur éternel allié britannique du bourbier afghan et autres, que l’on accepte plus de faire le valet quand ils nous soutraitent des guerres qui ne sont pas les nôtres. D’abord, ils ont économiquement via le plan marshal dopé l’économie allemande toute en l’occupant militairement et maintenant que l’Allemagne vole économiquement de ses propres ailes et haut on cherche à doper la Pologne, cela me rappelle une situation politique desastreuse que l’Europe a déjà connue il n’ ya pas si longtemps. Mais pourquoi manque-t-il aux Européens à ce point le courage de renvoyer ces gens-là chez eux et qu’on n’est pas capable de construire une alliance militaire propre à l’Europe et apte à la défendre au lieu de nous plier devant les désiderata de l’oncle Sam qui ne veut en aucun cas la prospérité de l’Europe ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services