Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Les conséquences de la diffusion de la pilule contraceptive ont été dévastatrices

Jeanne Smits a traduit la lettre d'un médecin d'Ormond Beach, Florida, au courrier des lecteurs de The Daytona Beach News à propos de la contraception :

"La pilule contraceptive gratuite n'est pas la solution à l'un quelconque de nos maux de société, comme le suggèrent de récents courriers de lecteurs. La disponibilité généralisée de moyens contraceptifs efficaces aux Etats-Unis au cours de ces 50 dernières années, et ce de manière gratuite pour les bénéficiaires d'aides gouvernementales par le jeu du programme Medicaid, n'a pas eu pour résultat, à l'évidence, l'Amérique en meilleure santé et plus prospère qu'on nous avait promise. Les conséquences ont été dévastatrices. Les fondations même et les remparts de la société et de la culture américaines, du mariage et de la famille, ont été sapés en profondeur par la mentalité contraceptive, et par la révolution sexuelle que celle-ci a engendrée au cours des années 1960. Le grand nombre se comporte comme si le sexe n'était qu'une activité récréative parmi d'autres, rabaissant le caractère sacré de l'intimité conjugale et rejetant toute responsabilité quant aux effets tragiques de la promiscuité sexuelle envahissante. Parmi eux : l'épidémie de maladies sexuellement transmissibles et de cancers liés au papillomavirus humain, mais aussi une infidélité conjugale à la hausse qui a pour conséquences divorces et familles brisées, les violences conjugales et les abus d'enfant à une échelle qu'on n'aurait même pas pu imaginer il y a 50 ans.

Par conséquent, le contrôle artificiel des naissances n'est pas seulement la solution, pour une grande part, il est précisément le problème. La vraie réponse est simple, mais elle n'est pas facile. La réussite et la force de l'Amérique se fondent sur la vertu morale : le courage, la justice, la force, la tempérance, l'auto-discipline, le zèle, la générosité et – oui ! – la chasteté. Voilà les vertus que les familles américaines ont cherché à enseigner et à vivre alors qu'ils s'efforçaient de construire notre pays dans des conditions très difficiles et au milieu d'immenses défis. Voilà les vertus qu'il nous faut pratiquer ensemble, si nous voulons maintenir vivant le legs remarquable du rêve américain pour l'avenir de nos enfants et de nos petits-enfants."

Partager cet article

1 commentaire

  1. Mon plus grand fantasme : lire ce genre de réponse à un lecteur dans Elle.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique