Bannière Salon Beige

Partager cet article

Immigration

Les clandestins contre la CGT

Ils affirment que la CGT les a menés en bateau.

«La CGT a pris en otage le mouvement. Nous, on prend en otage la Bourse du travail ! Je suis rage de colère».

«Nous avons eu quatre rendez-vous avec la CGT car on voulait nous aussi faire des occupations de lieux de travail. Mais ils nous ont baladés, en nous disant qu’il fallait attendre que Sarkozy s’exprime. Et quand ils ont eu un rendez-vous avec le cabinet du ministère de l’Immigration, ils ne nous ont même pas prévenus.»

"La CGT ne s’occupe que des sans-papiers qui ont leur carte dans leur syndicat."

Exploités les sans-papiers ? Après les patrons-négriers, le syndicat-négrier.

Michel Janva

Partager cet article

1 commentaire

  1. La CGT : une carte de syndicalistes agrémentée d’un monopole médiatique.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]