Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Liban

Les chrétiens libanais refusent de devenir des dhimmis. Exemple

Lu dans le journal libanais An-Nahar du 25 août :

L "[N]ous ne
pensions jamais avoir un jour affaire à une police religieuse dans un hôtel
moderne en plein centre-ville de Beyrouth
, un hôtel dont le propriétaire est
un Maronite et qui a été aspergé d'eau bénite par un évêque lors de sa
construction. Avant-hier, nous avions l'intention de dîner dans le restaurant qui se
trouve au sein de cet hôtel moderne. Nous avons commandé nourriture et
boisson, et le serveur avait insisté à nous prodiguer ses conseils quant à
la qualité de la bouteille de vin. Néanmoins, il est presque immédiatement
revenu, affichant une mine contrite et s'excusant de devoir retirer les
verres à vin, disant : « J'ai honte de ce que je vais dire, mais notre
établissement ne peut servir du vin, car c'est le Ramadan

Il était 20 heures, et des personnes de nationalité différentes au sein du
restaurant étaient attablées pour l'Iftar ou pour dîner. Au début, nous
n'avons pas réalisé ce que le serveur disait et nous avons tenté de
comprendre. Le responsable du restaurant est alors venu pour réaffirmer : «Par respect envers les sentiments des musulmans présents, nous ne pouvons
pas servir de vin
.» Notre réponse était : «Nous sommes chrétiens, et vous
devez nous respecter de la même manière que vous respectez les autres. En
effet, nous ne portons pas atteinte à la pudeur ou à la décence publique.
Nous vivons au Liban, et non pas dans un pays islamique

Le responsable nous a affirmé que les ordres de la direction sont clairs,
soit ne pas servir de vin durant le Ramadan bien que le menu et
la liste des vins n'aient pas été modifiés. Notre réponse était : «Accrochez donc une
pancarte à la porte, annonçant que l'alcool est interdit au sein de votre
établissement.
» Face à notre insistance, le responsable a alors tenté une
solution qui, selon lui, fait honneur à la direction de l'hôtel, proposant
tout simplement de remplacer les verres à vin transparents par d'autres
translucides et teintés en bleu afin que le vin ne dévoile pas son insolence
en public aux personnes présentes et nous offrant même la bouteille de vin
gratuite en « pot-de-vin » !
La surprise résultant de cette offre voilée était encore plus choquante que
le refus initial. En effet, c'est de la malveillance commerciale prétendant
préserver la coexistence et respecter les sentiments des musulmans. Nous
avons tout simplement refusé « le pot-de-vin interdit » : soit le vin serait
servi dans les verres à vin, soit nous quittions le restaurant
.
La réponse du responsable à notre intention de quitter le restaurant était
des plus surprenantes : «Pourquoi donc ne faites-vous pas preuve de
compréhension ? Les clients étrangers le font, eux.
»
Il a raison.

Nous ne pouvons pas faire preuve de compréhension car, tout
simplement, nous sommes nés et nous avons vécu dans un pays où les chrétiens
ont défini les principes de la coexistence basée sur le respect de l'autre
.
Par ailleurs, nous ne sommes pas des « dhimmis » et nous n'acceptons pas que
nos droits soient bafoués sous un prétexte commercial fallacieux voilé sous
une couverture religieuse qui ne cache finalement pas grand-chose
."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

5 commentaires

  1. «Pourquoi donc ne faites-vous pas preuve de compréhension ? Les clients étrangers le font, eux.»
    Ce qui prouvent que les “clients étrangers”
    1) n’ont aucune culture sur l’histoire du Liban
    2) ont déjà une attitude de dhimmis.
    Ou bien cet établissement affiche clairement que de tel jour à tel jour on n’assure pas telle ou telle prestation, et la carte est modifiée en conséquence, ou bien ce qui figure sur la carte peut être commandé et doit être servi.
    Se montrer “compréhensif” était qualifié, en France, il n’y a pas si longtemps de “collaboration”. C’est un choix.

  2. merci de nous instruire , nous savons ce qui nous attend .

  3. J’étais justement au Liban cet été.
    Et j’ai constaté que les Libanais, même simplement de culture chrétienne (c’est-à-dire non pratiquants) sont plus … Comment dire ? … “virils” que beaucoup d’Européens !
    Il faut dire, vue l’histoire du pays…

  4. Le problème des libanais chrétiens, c’est qu’on ne sait pas toujours ce qu’ils veulent et ce qu’ils sont.
    Ce sont les descendants en ligne directe des phéniciens et toute l’Asie. Leur destin a toujours été à la croisée des empires depuis plus de cinq millénaires! De fait, c’est un mélange curieux d’indolence et de volonté farouche d’exister envers et contre tout sans oublier un art immémorial du double (triple? quadruple?)-jeu selon la théorie du billard à cinq bandes.
    A part ça, ils sont très attachants.

  5. bien sûr ce même restaurateur insiste auprès des musulmans, afin qu’ils mangent du poisson le vendredi, tout en faisaint pruve de compréhension. et lors du carême c’est uniquement fèves, riz, pois chiche et aubergine pour tous, n’est-ce pas!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services