Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Les chrétiens doivent cesser de se poser trop de questions et affirmer leurs convictions

Patrons et hommes politiques ont témoigné, au cours de la première université d’été du diocèse de Versailles qui a rassemblé, jusqu’à jeudi, 220 étudiants et jeunes professionnels. Laurent Wauquiez, secrétaire d’État à l’emploi et maire du Puy-en-Velay, y a déclaré, mercredi 25 août :

"Affirmer ses convictions de catholique dans la société française ? Ce n’est pas un problème. Il faut que les chrétiens, et notamment les jeunes, arrêtent de se poser trop de questions et de se faire des nœuds au cerveau. La force des “cathos”, c’est justement d’arriver avec des réponses et d’être portés par des repères forts. Ils ne doivent pas craindre de sortir de leur sphère habituelle pour aller témoigner."

Laurent Wauquiez ne se pose pas de question non plus, quand il se rend dans une loge, ou soutient le lobby gay

A Ont participé également à l'université Acteurs d'avenir, organisée par l'abbé Pierre-Hervé Grosjean, vicaire à Houilles et responsable diocésain des questions de politique, bioéthique et éthique économique, l’ancienne directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy Emmanuelle Mignon, Jean-Christophe Fromantin, maire de Neuilly, Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, mais aussi le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, et le chef du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), le général Denis Favier.

L'abbé Grosjean indique le but de ce genre de rencontre :

"Beaucoup de ces jeunes ont reçu un solide héritage de foi et de culture. Seulement, lorsqu’ils arrivent dans ces établissements [supérieurs], ils ne parviennent plus à faire le lien entre la construction d’un parcours professionnel et la foi qui les anime. Celle-ci est déconnectée du monde qu’ils découvrent. Nous voulons leur montrer que l’héritage chrétien ne bridera pas leur ambition professionnelle. Au contraire, elle lui donnera un sens."

L'abbé Pierre Amar, membre de l’équipe d’Acteurs d’avenir, ajoute:

"Cette jeunesse conçoit la vie comme une commode à tiroirs. On ouvre le tiroir “Église” le dimanche et on le referme la semaine. Or, la vie professionnelle et la vie chrétienne ne font qu’un, elles ressemblent plutôt à une grande malle où l’on puise selon les événements."

Partager cet article

2 commentaires

  1. Monsieur Janva,
    C’est quoi le problème d’aller dans des loges ou dans des cercles gays??? Faut sortir de son ghetto de temps en temps… C’est un peu facile de jouer les gros bras sur la toile et ensuite de balancer sur ceux qui ont le toupet de sortir du petit milieu.
    A bon entendeur.
    [A bon entendeur, M. Wauquiez ne sort pas d’un ghetto, il a fait la promotion du lobby gay. Est-ce bien chrétien ?
    MJ]

  2. Ce qui est facile c’est d’avoir un tel discours en sachant qu’il se trouvait devant un auditoire 100% catholique, parlerait-il sans complexes devant un auditoire non prévu ?
    Une université d’été conçue pour l’élite des catholiques Si cela paraît être une idée innovante, n’est-ce pas justement cloisonner ces catholiques entre eux et les “laisser leur dans leur sphère habituelle” ?
    Le salon beige aurait-il plus d’infos que celles émanant de l’article de la croix, afin de se faire un avis critique sur cette UDT ?

Publier une réponse